Lettre à grand-père

0

Cher grand-père…

Gémissons ! Pleurons ! Prions et espérons ! Tout ce que Dieu fait est bon. C’est ainsi la vie. Le Général Amadou Toumani Touré a tiré sa révérence. Il est tombé armes à la main comme tous les braves hommes du Mali. Tous nos soldats. Oui ! Grand-père ! Le Mali perd ainsi un grand fils ! L’homme de guerre à cœur de paix. L’homme des visions lointaines. L’homme des Droits humains et l’ennemi de l’amalgame. L’incompris ATT ! Le Galilée malien ! Celui dont la tête fut coupée pour avoir dit que la terre tourne et qu’après, le monde entier soit témoin, qu’elle tourne et qu’elle ne s’est jamais arrêtée. Le prophète de son époque ! Le Da Monzon de son soleil. L’homme en avance sur son temps. Le Général Amadou Toumani Touré !

Cher grand-père ! Quand on dit mille fois merci à ATT, l’on te dira de même. Merci d’avoir tendu la main jusqu’au Sénégal et avoir permis à ATT de venir mourir parmi les siens. Tu as été sage ! Merci ! Que la terre te soit légère ! Amine !

Cher grand-père ! Aujourd’hui, nous enterrerons ATT. L’un des pères de la Démocratie. Le soldat du Développement. Nous ne tournerons pas sa page, car cette dernière est écrite en lettre d’or mais nous couvrirons son corps de sable. Grand-père est-ce que cela n’est pas pour nous le moment propice pour faire le bilan. Oui Grand-père ! Nous sommes arrivés à un moment bilanciel. Une page doit être définitivement tournée. Celle du Mali de tâtonnement et du semblant de Démocratie. Le bilan du Mali.

Oui cher grand-père ! Nous sommes seuls face à l’histoire. Nous avons longtemps triché. Nous avons longtemps fui et fait semblant mais hélas ! L’histoire nous a toujours rattrapés et la réalité nous a assommés. Cher grand-père ! Il est grand temps de taire nos égos et nos préjugés pour discuter le Mali. D’où venons-nous ? Où en sommes-nous ? Où allons-nous ? Faisons un diagnostic sans chercher à convaincre l’opinion publique ou privée, nationale ou internationale. Sans mentir, mais de dégager de vrais bilans objectifs, neutres et éclectiques pour le Mali.

Cher grand-père ! Mieux vaut tard que jamais. Cette course à la tête baissée où d’aucuns profitent de l’ignorance des autres les poussent à des guerres pour se faire des places au soleil doit s’arrêter. L’épine ne doit empêcher la marche. Stoppons-nous et étudions. Changer les comportements qui n’ont jamais donné de résultat. Changeons pour le Mali depuis qu’il est temps. L’ennemi n’est pas loin et l’épée de Damoclès reste suspendue au dessus du Mali.

Cher grand-père, ici s’arrête cette 74e lettre. Une lettre de Deuil qui ne serait pas soumise aux femmes de Kati, qui s’en fiche de l’histoire de béret et de préjugés. Elle ne se limite pas à un Deuil de 3 jours pour le Général, Soldat du Développement, de l’Amo, des hôpitaux, des habitats, des routes, des ponts, du riz, des grands chantiers, du Cousinage, j’en passe. Elle va à un Deuil d’une semaine et plus. Qu’il n’en plaise. Cher grand-père ! Qu’Allah qui n’a point besoin du paradis, l’offre à notre désormais feu Amadou Toumani Touré. Et te donne-toi, une santé de fer pour une longue vie ! Amine !

Lettre de Koureichy

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here