Le Président du Conseil de Cercle de Kayes sous mandat de dépôt : Plus de 118 millions FCFA détournés en deux ans

0

Les fouilles ‘’archéologico-financières’’ effectuées sur la gestion du Conseil de Cercle de Kayes (CCR), entre le 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018, ont permis de déceler des irrégularités financières qui font qu’aujourd’hui, le Conseil de Cercle de la Cité des Rails est dans un coma profond.

Au Conseil de Cercle de Kayes, on bouffe sans compter : un trou de plus de 118 millions FCFA (118 421 165F) dans la caisse. Voilà d’un trait, le montant dégusté à la petite cuillère au niveau du Conseil de Cercle de Kayes, en seulement  deux ans de gestion. Soit du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018.

Et les auteurs de cette gabegie financière ne sont autres que le président du Conseil de Cercle de Kayes, le Dr Modibo Timbo (élu depuis 2009) ; le Comptable-matières et le Secrétaire général. Ils ont vidé les caisses, avant de vendre au diable, les 28 communes de la collectivité du cercle de Kayes.

En effet, les ressources financières du Conseil de Cercle de Kayes ont été abusées par ces trois responsables dont le mode de gestion au cours de cette période sous revue s’est traduit par l’indiscipline budgétaire : surfacturations à la pelle, détournements et dépenses injustifiées. Autant de pratiques qui ont pulvérisé les fonds du Conseil de Cercle de Kayes.

Selon des enquêtes, le Comptable-matières a procédé à des réceptions fictives. Pour comprendre les choses, la mission d’audit a procédé à l’analyse des factures et des bordereaux de livraison ; ainsi qu’au contrôle physique des biens achetés. Du coup, il apparaît que le Comptable matières du Conseil de Cercle de Kayes, a procédé à des réceptions fictives d’un montant de 3,3 millions FCFA (3 347 247F). Pire, il n’a pas pu fournir la preuve de l’existence physique du matériel informatique acheté suivant mandat n°457.

Pendant ce temps, le Président du Conseil de Cercle de Kayes, le Dr Timbo Modibo, a aussi procédé à des achats fictifs. À commencer par  200 tables bancs suivant contrat n°003/EAD-CCK-2017 pour le compte du lycée Dougoukolo Konaré d’un montant de 14,5 millions de nos francs (14 584 800 FCFA). S’y ajoutent, des tickets de carburant d’un montant de 28 923 619 FCFA et l’autorisation irrégulière du payement des dépenses d’installation d’un système de vidéo surveillance à 12,78 millions de nos francs (12 780 580 FCFA), millions de nos francs. Une situation que le Comptable-matières n’a pas pu justifier jusqu’à preuve de contraire.

S’agissant du carburant pour le CCK, l’équipe de contrôle a reconstitué les dotations en tickets de carburant, en rapprochant les quantités figurant dans les documents de mouvement de la comptabilité-matières à celles des états d’acquisition, d’utilisation et de répartition. Elle a constaté que le comptable-matières n’a pas pu justifier l’utilisation des tickets de carburant achetés pour un montant de plus de 58 millions FCFA (58 784 919 F) malgré les demandes formulées par l’équipe. Au même moment, les distributions de carburant au personnel, ainsi qu’à des partenaires du Conseil de Cercle de Kayes ne sont soutenues par aucun acte administratif. Autres gaffes  relevées dans la gestion de la Collectivité Cercle de Kayes, elle ne dispose pas d’un cadre organique ni d’un organigramme. Aussi, le Bureau du Conseil de Cercle de Kayes ne tient pas une Comptabilité-matières régulière. Sans compter le fait que le Conseil de Cercle de Kayes ne dispose pas d’un cadre organique ni d’un organigramme.

Au tant de pratiques, qui ont occasionné au Conseil du Cercle de Kayes, une perte sèche de 118,42 millions de francs CFA.

Pour cette raison, le Vérificateur général a adressé une dénonciation de fait à la Justice de Kayes portant sur : des dépenses fictives de matériels informatiques pour un montant de 3,34 millions FCFA ;  des achats fictifs de tables bancs pour le compte du Lycée Dougoukolo Konaré pour un montant de 14, 58 millions ; l’installation indue d’une vidéo surveillance pour le compte du Trésor  régional de Kayes pour un montant de 12,78 millions ; des achats fictifs de carburant d’un montant de 28,92 millions FCFA et à la non-justification de l’utilisation de carburant pour un montant de 58,78 millions.

C’est dans cette situation que le Procureur du Pôle économique et financier de Kayes, M. Sina Moussa Samaké, a placé sous mandat de dépôt, le président du CCR, Dr Modibo Timbo, le Comptable et le Secrétaire général pour   détournement de biens publics et pour faux et usage de faux. C’était le 4 avril dernier. 

En attendant la confirmation ou l’infirmation à l’instruction des éléments de l’inculpation, le président du Conseil de Cercle de Kayes et ses codétenus sont en détention préventive, sans préjudice de la jouissance de la présomption d’innocence.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here