Crises et scandales répétés au Mali : IBK doit se remettre en cause

93

Après deux ans de gestion du pouvoir caractérisés par une longue traversée de désert pour le peuple malien (insécurité ambiante, corruption à ciel ouvert par des détournements de tout genre), le Mali vient de connaitre le plus grand affront de son histoire. Il s’agit de la suspension de son droit de vote à l’Organisation des Nations-Unies. Le 1er responsable du pays tient-il réellement le gouvernail ? Assurément non, contrairement à ce qu’il a fait toujours croire.

 L’image du pays est encore ternie. Cette fois-ci, l’eau a débordé le vase. Un coup de massue sur la tête de tout bon Malien qui a appris la nouvelle de la suspension du droit de vote du Mali à l’Onu. Cette fois ci, ce n’est point un « plan machiavélique » ourdi par l’opposition comme aime le dire les gouvernants et leurs laudateurs. Si c’était l’opposition, on aurait entendu encore que ce sont des aigris sociaux, des égoïstes ou des mécontents qui ne cherchent qu’à ternir l’image du pouvoir. Cette chanson a été mainte fois entendue par ceux-là qui n’aiment  le pouvoir que pour les strapontins qu’ils gagnent. Cela nous fait encore penser au dicton fétiche de feu Monseigneur Luc Sangaré (paix à son âme) : « si ton ami ne peux pas te dire la vérité, paye ton ennemi quoi qu’advienne pour qu’il te la dise ». Les alliés du pouvoir n’ont jamais manqué de contre attaquer l’opposition à chaque fois que celle-ci émettait des critiques objectives à l’endroit du régime IBK. Dans l’affaire de l’avion présidentielle, des équipements militaires, de l’engrais frelaté, des tracteurs…, nos  dirigeants politiques, en complot contre le peuple, ont toujours tenté de cacher la vérité, en défendant l’indéfendable. Que vont dire encore les alliés d’un pouvoir qui ne cessent d’être trimbalés et humiliés ? Aujourd’hui, le glas est sonné. On est en droit de se demander si ce ne sont pas des alliés d’intérêts sur le dos du peuple ? «Quand on est trahi par les siens, il n’y a rien à dire », aimait dire l’ex président Moussa Traoré. Les alliés d’IBK sont-ils sincères avec lui ?

IBK trahi par ses alliés ?

Depuis l’arrivée d’IBK au pouvoir, l’on assiste stupéfait à la transformation du Mali en « Etat bananière ».  La crise couve partout. Pour la première fois dans l’histoire du Mali, le pays fut suspendu par les institutions internationales. C’est sous IBK que l’ORTM, pour la première fois, entame deux fois de suite une grève. D’autres crises non moins importantes sont latentes. Il s’agit de la situation actuelle dans le monde de football malien. Là encore, le Mali risque gros. Allons-nous donner raison à Laurent Bigot ? « Au Mali, Il y a une faillite morale généralisée des élites, les Maliens n’ont aucun horizon et sont accaparés par la survie quotidienne». L’évidence est que le capitaine qui jure avoir des grandes oreilles pour entendre n’est en faite au courant de rien. Chacun de ses alliés à son propre agenda. Ceci est une évidence. L’heure est venue pour lui d’écouter l’ensemble de la classe politique malienne. Ses prédécesseurs l’ont fait et ont ainsi évité au « bateau Mali » de chavirer. Le président Konaré a initié le pacte républicain après plusieurs crises et ATT a opté pour le consensus. Aujourd’hui, l’opposition demande un débat national où l’ensemble des acteurs se mettront à table pour une prise en compte des problèmes qui continuent à assaillir le pays.

Fakara Faïnké

PARTAGER

93 COMMENTAIRES

  1. Le président a bien conscience de la situation actuelle de notre pays. C’est d’ailleurs pour cela dès sa prise de pouvoir, il s’est attelé à redonner confiance aux citoyens Maliens que nous sommes en concluant un accord de paix et de réconciliation nationale. Certes, cet accord tarde a rentré dans sa phase active, mais il est une issue indubitable pour le renouveau de notre chère patrie. J’appelle toutes les parties signataires de cet accord et le peuple à œuvrer pour la mise en oeuvre parfaite de cet accord.
    VIVE LA PAIX !
    VIVE LE MALI !

  2. A mon avis, le Mali revient d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le tissu social. Pour recoudre ce tissu social, il faut de la part de tout un chacun une volonté ferme car on ne peut avoir la paix et la réconciliation que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Et cela réside dans note état d’esprit et l’acceptation de l’autre tel qu’il est sans distinction de race et d’ethnie.

  3. Moi, je pense que l’arrivée du président IBK au pouvoir a été très important pour notre pays car il vivait une crise qui l’a plongé dans le gouffre. Mais grâce à son dynamisme et son dévouement a relevé le pays, il a donné de l’espoir au peuple avec la signature d’un accord de paix. Certes, cet accord peine a rentré dans sa phase de mise en oeuvre, mais force est de reconnaître qu’il est un moyen de restaurer la paix et la réconciliation nationale. Par conséquent, il faut les encouragements et le soutien de tous pour que nous consolidions les acquis et avancions dans sa mise en oeuvre effective. Que les opposants véreux laissent leurs intérêts mesquins au profit de l’intérêt du Mali. Car le Mali est notre bien commun donc nous avons intérêt à ce qui sombre davantage.

  4. Le Mali n’est pas en ce moment un pays où un président peut écouter ses opposants.
    On écoute des personnes qui peuvent te donner des conseils dans le but de te voir réussir.
    Mais lorsque tu es en face des personnes qui ne pensent qu’à leurs petites personnes,mieux vaut les laisser et faire son travail.

  5. Contrairement à d’autres opinions avancées concernant la gestion d’IBK , je pense qu’elle est bonne. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application. Je souhaiterais que l’opposition emboîte les pas du président pour une sortie de crise réussie au lieu de toujours s’attaquer à la personne du chef d’Etat.
    QUE 2016 SOIT POUR NOTRE PAYS, L’ANNEE DU RETOUR DE LA PAIX DEFINITIVE !

  6. Je ne pense pas que ce serait une bonne idée que le président IBK écoute une opposition qui ne passe son temps qu’a saboter toutes ses actions
    S’il le faisait,ce serait leur prêter le flanc pour faire ce qu’ils cherchent à faire depuis longtemps sans succès:lui mettre les bâtons dans les roues pour le voir tomber.

  7. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous. Le président a dit lors de l’opposition lors de leur présentation des vœux que nous venons de loin. Cela nous interpelle tous pour la reconstruction de la nation.

  8. On écoute une personne lorsqu’on a confiance en cette personne et le confiance,ça se mérite.
    Mais il se trouve que l’opposition de mon pays s’est arrangée pour perdre toute crédibilité aux du peuple malien et aussi du président.
    Il est donc mieux que le président ne considère pas.

  9. Je pense que si l’opposition tient à ce qu’elle soit écoutée, il faut d’être qu’elle apprenne à être un peu plus responsable et mature. Parce qu’on ne peut pas prétendre être écouté sans un minimum d’actes favorisant ceci. Si elle parvient à franchir ce cap, je pense qu’elle aura un plus de crédit vis-à-vis de nos autorités et de la population.

  10. Pour ma part, mes concitoyens doivent comprendre une chose, c’est que nous venons de loin. Et le président a plus que besoin de nos soutiens pour faire avancer les choses. C’est pas du tout facile pour un pays qui revient d’une crise multidimensionnelle et sectorielle de se retrouver très rapidement. Mais avec la volonté de tous, nous y parviendrons.

  11. A quoi servirait d’écouter une opposition en perte de vitesse dont la seule véritable arme qu’elle a, est le dénigrement et la diffamation. Je pense que si elle tient à être véritablement écoutée, qu’elle commence par être un peu plus responsable. Leur crédibilité en dépend.

  12. Comment écouter une opposition qui est dirigée par des hommes comme Tièbilé qui payent un billet d’avion pour aller dénigrer son pays à l’extérieur et un Soumi qui paye des hommes armés pour perpétrer des attaques contre ses propres concitoyens?
    Nous n’avons que des irresponsables dans l’opposition en ce moment et lorsqu’ils vont s’assagir le président pourra les prendre en compte.

  13. Il y a un adage chez nous qui dit qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné.
    Le président IBK fait donc mieux de faire son travail sans consulter des gens dont le seul souhait est de le voir échouer.

  14. Les opposants maliens sont aigris et hypocrites.
    Ils ne souhaitent qu l’échec du président IBK dans mission.
    Moi je pense donc qu’il fait mieux de les laisser où ils sont et continuer son travail qu’il fait d’ailleurs bien.
    Vive le Mali.

  15. Avec le nouveau gouvernement IBK compte offrir ce qui y a de mieux pour les maliens. Tous les ministres sont appelés à donner le meilleur d’eux pour atteindre l’objectif que le président s’est assigné.
    2016 est une année de grands défis donc aucune tolérance pour les ministres paresseux.

  16. Il est bien qu’il ait reconnu qu’IBK est un démocrate qui a donné la chance à l’opposition de s’exprimer en lui accordant certaines prérogatives. Le président est accusé par des faits injustifiés. Il n’a jamais outrepassé les lois pour faire passer quiconque.

  17. « Que nul ne nous fasse de rapports tronqués. »
    Hélas c’est ce qui nous est donné de constater dans la plupart des cas et le chef de l’état a bien fait de crier cette indignation face à l’attitude de ses alliés. Il faut que nous changions de comportement pour mieux servir notre pays qui doit très vite rattraper les autres sur le chemin de l’émergence.
    Il faut qu’il n’aille plus du dos de la cuillère pour mettre en application “Ceux qui ont des agendas contraires à ma vision iront voir ailleurs…”

    • « Cette boutade du président IBK lors de la rencontre avec les leaders de la mouvance présidentielle à Ségou est très significative »
      En effet, cet acte est salutaire car il faut faire savoir aux brebis galeuses qu’elles ne sont pas intouchables et qu’elles sont là pour travailler pour le peuple alors ceux qui ne font pas convenablement leur travail seront inquiétés.

  18. Quant au rehaussement des salaires, le gouvernement a amélioré sensiblement certains indicateurs. « Le salaire minimum inter professionnel garanti a été porté à 35 000 F CFA en janvier 2015, a-t-il relevé. Il sera de 40 000 F CFA en janvier 2016. Les traitements indiciaires des fonctionnaires et les salaires de base du personnel de l’Administration relevant du code du travail, du personnel enseignant contractuel de l’Etat et du personnel enseignant contractuel des collectivités territoriales sont majorés de 10%, 3% et 7% respectivement pour compter du 1er janvier 2015, du 1er janvier 2016 et 1er janvier 2017. Le taux des allocations familiales est porté à compter du 1er juillet 2015 à 3 500 F CFA par mois et par enfant et 4 000 F CFA par mois et par enfant vivant avec un handicap. »

  19. Le président IBK est en ce moment en train de faire un bon travail.
    Tous les maliens doivent l’accompagner dans cette mission pour un temps soit peu l’encourager.

  20. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause.
    Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction.

  21. L’opposition malienne ne peut rien apporter à ce pays donc IBK ne leur fera pas recours. Ce sont des opportunistes qui font la politique du ventre. IBK veut les compétents pour défendre la cause du pays et non pour se servir

  22. En effet en parlant de cette relance économique IBK a permis la rehausse de l’économie malienne
    en participant par son leadership à 7% de l’économie malienne en 2015.Une première dans l’économie malienne

  23. Grâce à IBK le portefeuille actuel de la Banque mondiale comprend 16 opérations, pour une enveloppe totale de 935 millions de dollars correspondant à des engagements de l’Association internationale de développement (IDA) et de divers fonds fiduciaires.

  24. Mon cher nfp , à 9h du matin tu as émis ce même commentaire ,je comprends alors que tu es à bout de souffle ou peut être que tu n’as rien à dire .Tu roucoules comme une perdrix ou tu aboie comme un chien .Je comprends tous maintenant :Le chien aboie la caravane passe

  25. L’économie malienne a confirmé la reprise amorcée en 2013 avec un taux passé de 1.7 % à 5.8 % en 2014 et prévu à 5.4 % en 2015, dans l’hypothèse d’un accord de paix conclu à Alger.

  26. Le but d’IBK est d’inclure spatialement est devenue l’une des priorités du Mali, aussi bien pour réhabiliter l’État que rétablir la sécurité et reconstruire l’économie.

  27. Elles s’élèvent à 1 171,2 milliards de FCFA en 2015 alors qu’elles étaient de 1 081,7 milliards en 2014. Elles ont donc augmenté de 89,4 milliards en 2015, soit un taux de croissance de 8,3%. La part des ressources internes dans le budget total est de 68%.Tous cela grâce à IBK

  28. Le Mali n’est pas le premier et ne sera pas le dernier pays à être dans cette situation. Cette cotisation n’a pas lieu d’être et je ne pense pas c’est par manques de moyens financiers que nous en sommes là. Je crois que nous devons démontrer à l’ONU qu’elle ne fait pas son travail.

  29. Dépuis l’arrivée d’IBK le budget 2015 s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté 2012-2017 (CSCRPIII), du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2013-2018 et de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement.

  30. Les autre présidents avant IBK ont écouté leurs opposants parce que c’étaient des opposants responsables qui aimaient leur pays.
    Mais notre pays à affaire à des opposants indignes qui ne font aucune proposition pour aider le pays.

  31. Une organisation crée en pour maintenir la paix mondiale qui est pourtant monopolisé par la France, les USA, le Royaume-uni, la Chine et la Russie au détriment de nos états et pour avoir droit de vote on doit payer une quelconque somme pour ne pas être écouté. L’ONU même doit disparaitre à plus forte raison ses cotisations INUTILES.Arrêtez de nous rendre l’air irrespirable avec ces conneries.

  32. On ne connait même pas les motifs de grève des agents de l’ORTM. D’ailleurs je ne pense pas que leur prévis de grève soit déposé où je sais. Tiébilé est pour eux l’homme idéal pour régler leur situation donc qu’il l’attendent

  33. L’opposition malienne à travers leurs instruments d’intoxications ( MALIWEB et LE REPUBLICAIN) n’a jamais été républicaine car elles ne fait que des critiques sans fondements. Ses revendications ne sont pas basées sur des faits concrets mais plutôt sur des insinuations. Leur réel problème n’est pas la gouvernance d’IBK mais c’est sa personne qui les dérange car en réalité ils ne veulent pas le voir à la tête de ce pays.
    C’est plutôt elle qui doit se remettre en cause.

  34. La gestion du pouvoir d’IBK a toujours été transparente ; Il a hérité d’un pays gangréné par des maux qui ne favorisent pas l’essor du pays et ces maux sont à tous les niveaux de la société.
    Ce n’est pas à coup de bâtons magiques qu’IBK changera le pays. Il faut avoir un esprit citoyen et républicain pour comprendre cela au lieu de toujours crier au scandale.
    Savons-nous combien de temps ont mis les pays que nous citons en exemple pour se construire?
    Avons-nous les mêmes potentialités économiques? Ouvrons un peu les yeux et laissons IBK travailler.

  35. Aujourd’hui, l’opposition demande un débat national où l’ensemble des acteurs se mettront à table pour une prise en compte des problèmes qui continuent à assaillir le pays. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    De quel débat national s’agit-il? Semer le désordre et demander qu’on vous écoute?
    L’opposition malienne ne cherche qu’à semer le désordre en posant des actes répréhensibles mais qui n’affectent en rien l’image de la république qu’elle s’attelle tant à ternir. Une opposition dite républicaine à des ambitions pour le pays ; elle à une ligne de conduite qu’elle suit ; elle a des projets de gouvernance bien établis ; elle critique sur des faits avérés et par les voies recommandés mais hélas la nôtre n’a pas de règlement intérieur à plus forte raison des projets de gouvernance ! Elle ne se base que sur des rumeurs pour toujours montrer du mauvais doigt les actions du gouvernement. Il ne faut pas que le président IBK tienne compte d’eux; seules ses actions prouveront qu’il aime ce pays et qu’il se bât pour lui!

    • L’opposition malienne n’est pas du tout responsable. Elle crie au scandale à tout bout de champs et pour des futilités. Il n’est donc pas envisageable de les associer à la gestion des affaires de l’état qu’eux-mêmes prennent plaisir à entraver par leurs magouilles politiciennes.
      Le président IBK connait nos réalités et fait de son mieux pour trouver des solutions à nos problèmes.

  36. C’est de la mauvaise foi de chercher à ternir l’image d’une personne qui vous confie un poste de responsabilité. On ne peut pas en vouloir au président pour ça. Il ne peut à lui seul assumer tous les postes de responsabilité.

  37. Le fameux journal de l’opposition dans ses délires. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    IBK par-ci ; IBK par-là. KARIM par-ci ; KARIM par-là.
    Toujours des scandales pour la moindre bêtise et vous voulez que ces gens apportent quoi au développement du pays si ce n’est des embrouilles ?
    L’opposition même est souvent à la base des différents scandales fictifs qui secouent toujours la société malienne car ils n’ont pas de preuves de ce dont ils parlent. Comment peuvent-ils aider à la résolution des problèmes de notre pays ?

  38. IBK est un infatigable travailleur. Il a toujours su apporter les solutions aux situations qui se présentent à nous et donc il ne saurait accepter une telle humiliation de notre pays.

  39. Je crois que le chef de l’état n’est pas du tout coupé des réalités des Maliens; il a une vision pour eux mais je crois que ce sont les moyens qui manquent pour leur mise en œuvre. Les bailleurs de fonds ont promis des choses qu’ils n’ont pas tenu. Quand on sait d’où vient notre pays on ne demanderait pas l’impossible.
    Le problème dans notre pays c’est notre opposition qui manipule la presse et certaines personnes afin de jeter le discrédit sur la gouvernance d’IBK c’est pour cette raison que la majorité a entrepris une démarche vers cette opposition afin que cela puisse prendre fin.

  40. Je pense que ce journaliste doit arrêter de s’en prendre au pouvoir sans la moindre information. Le président est conscient de la réalité du Mali et ne saurait ébranlé ou ternir l’image du pays dont il a la charge de porter fièrement

  41. Encore un poulain des opposants. Sache que si nous sommes là cela est dû en grande partie à tes parrains qui ne cessent d’humilier le président et leur traiter de tous les noms. Ce sont les pyromanes qui montrent en pompiers nos sauveurs, mon oeil

  42. IBK a fait beaucoup pour ce pays et donc Monsieur le journaliste pour votre information, ces irresponsables agissent dans le compte de cette opposition que tu prétends être la solution pour notre pays. Mais les connaissant, le président ne les assurait en aucun cas dans la gestion de notre pays. 😀 😀 😀 😀 😀

  43. IBK a fait beaucoup pour ce pays et donc Monsieur le journaliste pour votre information, ces irresponsables agissent dans le compte de cette opposition que tu prétends être la solution pour notre pays. Mais les connaissant, le président ne les assurait en aucun cas dans la gestion de notre pays.

  44. D’où sort ce journaliste avec un tel article à la con. Tout gouvernement rencontre ces genres de problèmes. Mais cela ne doit pas nous laisser croire à une incapacité à gouverner.
    Monsieur le journaliste, le régime IBK ne se résume à ces faits seulement et alors que fais tu des actions de développement qu’il pose. Rien que des idioties

  45. Nous devons avoir confiance au président IBK et comprendre ce qu’il fait, et Voyons les bons côtés des choses, à bon entendeurs salut…

  46. le Président Ibrahim Boubacar Keita, a hérité d’un pays anormal, un pays exsangue, un pays économiquement, socialement et financièrement à terre, des faits de l’invasion jihado-terroriste, de la gestion calamiteuse d’une junte ayant fait irruption sur la scène politique à la faveur de la gestion chaotique des affaires publiques d’un règne corrompu et mercantiliste. Pour ne rien perdre de vue, un pays réduit à sa plus petite expression où absolument tout est prioritaire. 😯 😯 😯 😯 😯
    Alors soyons des maliens patient et réalistes, de la même sorte que nous lui avons apporté confiance c’est de cette même façon qu’il ne décevra pas les maliens à la fin de son mandat. 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    Soyons des maliens surtout capable de venir en aide à ce Maliba sans que personne ne nous demandons ce faveur, des maliens qui sauront apporté de l’essentielle au Mali et non des maliens qui critiqueront ce pays…
    A bon entendeurs…. 😯 😯 😯 😯

  47. Ces mauvaises exemples de gestions que vous citez ne peuvent être que des résultats de la part de cette mauvaise entourage que nous ne serons de déclaré au président. Mais tout compte fait bientôt les choses connaîtrons des changements envers le bon sens, moi personnellement je demande aux maliens de toujours garder confiance au président I B K car ce nouveau gouvernement qui vient d'être mis au pied fera de la gestion du pays ce que nous attendons tous d'un Mali de tous les maliens.

  48. Moi je ne comprend pas pourquoi et comment des journalistes peuvent être au tend à côté de la plaque, ses personnes ne savent que dire du mal sur la personne d’IBK de sa gestion et tous ce qui peut être de lui.
    Et pourtant lorsqu’on fait des analyses nous pouvons constater un minimum des choses.
    Le président est loin d’être une déception des maliens, nous l’avions choisie et nous continuons de le soutenir et si tu n’es pas d’accord dépose ta candidature aux élections présidentiel prochaine et tu verras comment les choses vont se passé.

  49. ” Du n’importe quoi comme titre, il faut plutôt dire que les maliens ont besoin d’assister à des journalistes qui sauront parler des choses sérieuse de cette nation.
    Sinon au Mali nous sommes fatigué des journalistes qui ne passe que tous leurs temps à parler mal de l’autorité.
    Comment une seule tête con peux se permettre de parler à la place de 77% des maliens ?
    Mr. le journaliste respecte toi et regarde les maliens comme des être fiers de leurs président.

  50. Pour la cause du Mali IBK dois se mettre en cause ?
    Pourquoi IBK seul devrait il se mettre en cause ?
    Je ne comprends pas ce journaliste qui selon lui le bonheur des maliens sont partager quand le malheur n’appartiendra qu’au président IBK lui seul. Le Mali est un ensemble de nous tous, il faut que d’autres se mettent en tête que nous avons partagé toutes les situations de ce pays, les bonnes et les mauvaises. C’est nous qui avons choisie IBK et ce choix nous l’avons fait ensemble, il faut que nous assumons ce choix en continuent à défendre les réalisations de ce président et lui faire des propositions et des propositions pour le bon déroulement du pays.
    IBK fait le Mali en personne et nous lui devons cela.
    Vive un Mali unis…

  51. Lisez cet article : 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Il y a seulement quelques jours, la nouvelle de la suspension du droit de vote du Mali aux sessions de l’Assemblée générale des Nations Unies avait soulevé un grand émoi chez nos compatriotes. A juste raison d’ailleurs.

    Autant préoccupées par la mesure notifiée à une dizaine de pays membres au même titre que le nôtre, les autorités ont rapidement remonté la chaîne du mécanisme habituel de paiement dont les ordres de transfert (virements) datent de mai et juin 2015 pour un montant légèrement supérieur à 200 millions de Fcfa soit 407 000 dollars américain.

    Dans un élément télévisé, le chef du gouvernement, Modibo Keïta, qui a qualifié les dysfonctionnements ayant entrainé la suspension du droit de vote d’inadmissibles, avait promis de sanctionner les cadres peu consciencieux de leurs devoirs.

    Parallèlement, les services techniques ont été mobilisés pour corriger les insuffisances matérielles qui s’étaient glissées manifestement par inadvertance dans le dossier. Aujourd’hui c’est chose faite. En effet, la suspension du droit de vote a été levée.

    A cet effet une notification écrite a été adressée au président de l’Assemblée générale par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon en date du 27 janvier 2016. L’incident regrettable est donc clôt. Selon des informations recueillies auprès des services appropriés, des dispositions rigoureuses ont été instruites pour prévenir à l’avenir une telle situation.

  52. Je ne me lasserai jamais de le dire et redire haut et fort, IBK a hérité d’un pays à bout de souffle que ce soit économiquement, politiquement et tant d’autre. Les prédécesseurs d’IBK ont mal géré le pays, leurs modes de gouvernance étaient à la pointe de la corruption, de l’impunité. Evidement le pays a fini par sombrer dans une crise sans antécédent. IBK n’est pas le fautif mais il est élu pour trouver une suite favorable aux maux de notre patrie.

  53. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  54. Les maux présents qu’évoque l’opposition sont des maux qui existent et persistent depuis plus de 20 ans. IBK est l’homme de la situation, il est élu pour trouver des solutions à tous ces maux. Vue la situation du pays et vue comment IBK a été élu avec 77% de voix. L’opposition doit se rallier au régime en place et l’aider pour que le Mali puise sortie de cette crise sans précédent.

  55. Depuis plus de 20 ans le Mali est sous l’ensorcèlement de la corruption, une corruption encouragé par les régimes en place de l’époque. IBK a décrété l’année 2014 pour le début de la lutte contre la corruption. Un fléau qui existe depuis 20 ans ne peut pas prendre fin en une année, soyez sérieux.

  56. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit tout et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  57. Je pense que nous avons dépassé ce stade de la critique à plus forte raison des critiques insensés et même désavantageux. Le pays a besoin de nouvelles actions, de nouveaux horizons sur le plan politique dans le cadre de la bonne gestion du pays. Les critiques ne sont plus d’actualité.

  58. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  59. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours véridique puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  60. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!! 😥 😥 😥

  61. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  62. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  63. Ces journalistes de con ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  64. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  65. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer à savoir les attaques perpétrés sur le sol malien.

  66. Heureux de voir que le gouvernement malien a très vite trouver une solution à problème. Le droit de vote à l’ONU est d’une importance capitale dans les relations internationales d’un pays, surtout vue la crise dont traverse notre pays. Le gouvernement doit prendre les mesures pour que cela ne se reproduise plus.

  67. Les journalistes maliens ne se lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  68. Nous n’avons que faire de vos diffamations dans ce pays, vous nous la cassez les oreilles chaque jour que DIEU fait !!! Nous en avons marre d’écouter vos conneries tous les jours !!! 👿 👿 👿

  69. Hélas encore le journal le républicain de Tièbilé Dramé le journal des attaques impuissantes, des critiques insensées. C’est le journal de la voie des impures, voleurs et traitre du pays du Mali. Le journal le républicain et son président Tièbilé Dramé sont les pires et les ennemis du Mali. Le but de ces détracteurs est de coûte que coûte porter atteinte aux régimes en place et cela dans leurs propres intérêts. Ils menacent la stabilité du pays et divulguent toujours des articles incitateurs à la haine et à la violence. Ce sont des comportements apatrides.

  70. Le président de la République n’a pas besoin de dire aux maliens d’être patient, nous savons tous que le Mali est entouré de ses ennemis. Il est évident que les maliens souffrent de plus en plus depuis 2012 jusqu’à nos jours, nos gouvernants aussi doivent prendre les choses en main.

  71. Il y’a des tas de défis qui attendent le PM et son gouvernement, c’est le moment de se mettre à l’œuvre. Prouvez au peuple malien qu’il peut compter sur le chef de l’Etat en second tour.

  72. Même si nous savons tous qu’IBK et son gouvernement font tout leur possible pour sauver le Mali. Il suffit juste que nous comprenons qu’au bout de deux ans le Mali ne peut complètement sortir de son trou. Il faut du temps, il a encore deux ans et demi devant lui pour donner un résultat satisfaisant.

  73. Nous ne doutons pas de la compétence du président de la République et son gouvernement. Par contre, ils doivent affirmés leur autorité, sinon ce pays risquera fort de s’engouffrer dans la boue.

  74. Le peuple ne peut jamais se sentir trahi, au cas où le président de la République accepte de changer de méthode enfin de combler les attentes des maliens. Ces dernières années furent certes difficiles, maintenant il doit tout faire pour redonner une image acceptable au Mali.

  75. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  76. Je ne dirai pas que la suspension n’a été une mauvaise chose pour l’image de ce pays, non. Mais elle ne doit pas aussi profiter pour des critiques à l’encontre du chef de l’État, ibrahim Boubacar Keïta. Surtout qu’elle a été annulée.

  77. Tous les maliens, presque, se glorifient actuellement de la gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta. Certains disent même qu’à part le régime socialiste de Modibo Keïta, le régime actuel n’est pas à comparer aux autres régimes. Mr Fakara, continuez toujours de vous tromper de plume. Nous comprenons cette sanction. Elle intervient à quelques jours de la déclaration du président sur la mission onusienne qu’il a sollicité le retrait progressif et sans délai.

  78. A moins de deux ans, Ibrahim Boubacar Keïta a fait un bon bilan. La signature de l’accord d’Alger ; la relance de l’économie avec un budget de 1000 milliard d’ici 2016 sans dettes ; les 1552 logements de N’Tabacoro,… IBK avait promis de trouver une solution à la crise et c’est ce qu’il a fait. Peut-être que c’est parce que la presse ne reçoit plus 200 millions comme aide publique que Fakara pense que le président de la république gouverne mal le pays. A-t-il oublié la situation dans laquelle IBK est venu au pouvoir ? La seule suspension de notre droit de vote à l’ONU ne doit pas vous faire dire toutes ces conneries.

  79. Je ne pense pas si ce pauvre Fakara a avalé ses comprimés. Il faut être un malade mental pour raconter de telle connerie. Au moment où le monsieur se sacrifie corps et âme pour les causes des maliens, certains se permettent de se faire des 5000FCFA et 2000FCFA comme frais de condiments pour publier un tel article. C’est vraiment décevant.

  80. C’est vraiment de la honte. Qu’est-ce qui a pu conduire notre pays à cette suspension? Ma question est aux autorités du pays. Si le PM ne prend pas sa responsabilité dans cette affaire, c’est au président de le faire.

  81. Les maliens que nous sommes ne veulent pas que leur pays soit chaque fois humilié par une seule personne ou un groupe de personnes au concert des nations. C’est vraiment de la honte cela.

  82. Les journalistes maliens sont les plus grands problèmes de ce pays. Leur influence joue beaucoup sur la population civile. Pour pouvoir dire ceci : Crises et scandales répétés au Mali : IBK doit se remettre en cause ; il faut être un imbécile.

  83. Crises et scandales, le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta n’est pas à critiquer de toute sorte pour le moment. La suspension n’a, certes, plus à personne. Mais le plus important était de recouvrer notre droit de vote. Et cela a été fait.

  84. La suspension de notre pays de son droit de vote au sein de l’Assemblée Générale des Nations Unies a suscité beaucoup de choses. Mais les autorités viennent de recouvrer le droit de vote.

  85. La suspension a été recouvrée, mon cher journaliste. Nous sommes tous contre la suspension mais on ne pouvait rien qu’accepter difficilement ce qui s’est passé. Plus jamais ça dans ce pays.

  86. “Crises et scandales répétés au Mali : IBK doit se remettre en cause” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 , cela devient un classique chez vous au Républicain.

    Ceux qui doivent se remettre en cause :
    – Les mousquetaires ( TIEBIELE, CISSE et SIDIBE) 👿 👿 👿 👿
    – Le Républicain :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    – Le prétoire :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    – Le renouveau :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    – Fakara, le journaleux hauteur de cette merde :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    et surtout les perdrix qui encouragent cette démagogie machiavélique.

    NB: je ne cite pas d’autre torchon qui servent de support de communications à ceux qui refusent de voir comment les choses changent autour d’eux

  87. Je pense que les kopins vous commentaires sont assez clairs pour que Je me contente de ces derniers :mrgreen: .
    Comme J’ai l’habitude de le mentionner le Maliba est parti de mal en pire sous AOK, pire-pire sous ATT et maintenant pire-pire-pire sous IBK et je comble est que ce sont les clans de 3 chefs vampires qui ont toujours les mains mises sur Notre Maliba sans partage si contribution. Leur heritage heinnnn :mrgreen: 👿 . Aujourdhui ils essayent de recoller les morceaux qu’ils ont dechiqueté.

    Et voilà quoi.

  88. “Les alliés-de fortune- du pouvoir n’ont jamais manqué de contre attaquer l’Opposition à chaque fois que celle-ci émettait des critiques objectives à l’endroit du régime IBK…” surtout concernant les avalanches de scandales.
    Le problème du sultan est qu’au lieu de choisir des hommes et des femmes de conviction/intègres qui mettraient leur expérience à profit pour faire bouger les lignes dans l’intérêt superieur de cette nation, Il (Le Président) s’est entouré de ces affiliés mafieux à vie qui persistent dans la fidélité de leurs bêtises.
    Le Mali ressemble toujours à ce cargo en dérive, faute de bonne gouvernance.
    The trashiest stuff becomes funny if you see enough of it. 😀

  89. La corruption est un phénomène d’une importance cruciale que l’on peut comparer à une épidémie car elle se propage rapidement dans le système politico-économique du pays. Pour freiner ce système dans notre pays, il faut un remède très efficace sous formes de réformes qui doivent être durables pour réussir. Pour y parvenir, l’Etat a créé une nouvelle structure à cet effet. C’est pour dire que nos autorités sont à la tâche et il faut de la patience car les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Pour ma part, je pense que cette lutte est certes difficile, mais possible. Si et seulement si, il y a un changement de mentalité car c’est le véritable problème de notre société.

  90. ” Depuis l’arrivée d’IBK au pouvoir, l’on assiste stupéfait à la transformation du Mali en « Etat bananière » ”
    Je pense que c’est un trop aggraver la situation actuelle en disant que le Mali s’est transformé en une république bananière. En effet, cela voudrait dire que l’Etat ne maîtrise rien. Or, nos autorités malgré la situation dans laquelle nous sommes, font mains et pieds pour redonner au pays son lustre d’antan sans ou oublier le contexte dans lequel elles sont arrivées au pouvoir. Des efforts sont entrain d’être faits, je pense que ce gouvernement à plus que besoin de nos soutiens et nos encouragements. Car en le faisant, c’est le Mali qui gagnerait.
    VIVE LE MALI UN ET INDIVISIBLE !

  91. LADJI BOURAMA a transformé ce pays en un grand cirque, un cirque dont lui-même est le clown en chef qui joue et rejoue le même numéro. Même quand le même scandale se répète, il crie encore à la trahison de son entourage et à la mal information. Pour des postes nominatifs, il lance un appel à candidature alors que pour des marchés publics portant sur plus de cent milliards il n’y a pas d’appel d’offre. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    KABAKO !!!!

Comments are closed.