Gestion des affaires publiques : Les remarques de la plateforme AMC à IBK

0

A la faveur d’une conférence de presse organisée le samedi 30 janvier 2016 à la Maison du député, sise à Kalaban-coura Golf, les membres de la plateforme des Associations maliennes pour le changement (AMC) ont attiré l’attention du Président IBK par rapport à ses sorties musclées contre le RPM. Ils estiment qu’il ne doit en aucun cas reléguer le RPM au second rang et dire que c’est le peuple qui l’a élu.

29 Associations ont décidé de créer la plateforme «Associations maliennes pour le changement (AMC)» depuis le 2 janvier 2016, dont la vision est l’amélioration des conditions de vie des enfants, des jeunes et des femmes du Mali. En clair, elle a pour but de mener toute action de développement ou de changement social susceptible de contribuer au mieux-être socio-économique et culturel des jeunes et des femmes de Bamako en particulier, et ceux du Mali en général.

Pour le Coordinateur général de la plateforme, Birama K. Diabaté, les actions de la plateforme s’inscrivent dans le cadre du renforcement des acquis démocratiques, dans la politique de lutte contre la pauvreté et l’exclusion au Mali. Selon lui, un bureau provisoire de 73 membres a été élu par l’Assemblée générale regroupant toutes les associations membres de la plateforme. Le Coordinateur général invite les siens à aider le Président IBK dans sa politique de construction nationale et de rassemblement. «Le connaissant bien, je suis convaincu qu’avec le Président IBK c’est le Mali qui travaille et ce sont les jeunes maliens qui trouvent de l’emploi. Ensemble pour le soutien au Président IBK. Ensemble pour la promotion des jeunes. Ensemble, pourquoi pas, pour la réélection du Président IBK en 2018, Inch’Allah», affirme Diabaté.

Même s’ils sont décidés à soutenir les actions du Président, les membres de la plateforme ont profité de cette tribune pour attirer son attention sur le fait ce dernier rappelle à chaque occasion avoir été élu par le peuple du Mali et non par le RPM.  Pour la Coordinatrice du Mouvement des femmes de la plateforme, Sama Diakité, si le Président IBK gagne, c’est le RPM et s’il perd c’est le RPM. Abondant dans le même sens, le 7ème Vice-coordinateur, Modibo Coulibaly, rappelle que le Président IBK ne doit en aucun cas reléguer le RPM au second rang et dire que c’est le peuple qui l’a élu.

Evoquant les raisons de la création de la plateforme, le 1er Vice-coordinateur, Moussa Niakaté dira qu’il y avait une divergence de points de vue politiques entre  eux et Mohamed Aly Bathily au sein de des Associations pour le Mali (AMP). «Nous avons quitté les AMP pour créer la plateforme, non pas parce que nous étions en guerre contre Mohamed Aly Bathily, mais seulement qu’il y avait une divergence de points de vue politiques», précise Niakaté.

Ibrahim M.GUEYE

 

PARTAGER