Grève illimitée à l’Administration territoriale : Le gouvernement exhorte à la patience

0

L’exécutif a attiré l’attention sur l’impact de cet arrêt de travail sur les missions de la transition. Il a annoncé une conférence sociale pour l’harmonisation des grilles salariales et des primes et indemnités

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga était, hier dans les locaux de son département, face à la presse. Objectif : informer l’opinion nationale des efforts consentis par le gouvernement pour apporter des solutions adéquates aux doléances des syndicats des travailleurs en grève illimitée depuis lundi. Le ministre Abdoulaye Maïga était accompagné de ses collègues en charge de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Modibo Koné, du Travail et de la Fonction publique, Porte-parole du gouvernement, Me Harouna Toureh.

Le chef du département de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a mis l’accent sur les avancées enregistrées dans le cadre de la gestion du préavis de la grève en cours. Ces avancées se traduisent par deux points d’accord et deux points d’accord partiel, a précisé Abdoulaye Maïga. D’après lui, les points d’accord portent d’abord sur la relecture des cadres organiques des services étatiques pour prévoir les corps des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’administration générale.

À ce propos, selon le conférencier, la partie gouvernementale a expliqué que la loi n° 2018-035 du 27 juin 2018 prévoit la mise à disposition des fonctionnaires des collectivités territoriales dans les services étatiques. Toutefois, a-t-il ajouté, une commission en la matière sera mise en place en ce qui concerne les services centraux du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation au plus tard le 15 décembre 2020. Les travaux de ladite commission prendront fin au plus tard le 31 mars 2021.

Un autre point d’accord a trait à l’ouverture d’une concertation pour doter les ADR (Agence de développement régional) qui sont des EPA de ressources propres pour un meilleur ancrage régional au plus tard le 30 octobre 2020. à ce sujet, le ministre en charge de l’Administration territoriale a indiqué que l’ouverture des concertations avec les ADR a eu lieu depuis le 21 octobre dernier pour leur permettre de générer leurs ressources propres. «Les services financiers concernés seront associés auxdites concertations», a promis Abdoulaye Maïga. Avant d’ajouter que les parties aux concertations conviendront d’un chronogramme lors des prochaines rencontres. Et une décision sera prise pour formaliser lesdites concertations.

……..LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here