IBK et Tiéman vers le Takokélé en 2018

79
Tiéman Hubert Coulibaly
Tieman Hubert Coulibaly,

Tiéman ne serait pas Tiéman si en tribun surdoué, il n’avait pas l’art d’électriser, de galvaniser les militants de son parti l’UDD et donner des motifs de confiance à la majorité présidentielle tétanisée, par les reproches du Kankélétigui et les coups tordus de son opposition machiavélique. Qu’en disent le RPM et Tréta sonnés par le direct du droit de ce puncheur d’IBK ? Sont-ils au tapis pour le compte ? Si oui, le bon Tiéman Hubert, le fils de son père, qui ne doute de rien, apportera sur un plateau d’argent au président de la république un super parti fédérateur. Ce sera une machine politique et électorale puissante et efficace, devant laquelle même l’Adéma sera béate d’admiration. Ce sera la surprise du chef,  en route pour le Takokélé en 2018.

Oumar Coulibaly

PARTAGER

79 COMMENTAIRES

  1. C’est grâce à IBK que le Mali a connu son bonheur, le peuple Malien a besoin d’un président comme lui, car il a toujours souhaité que le pays ne soit pas tomber à la main des individus mal intentionnés.

  2. Monsieur le journaliste, tous ceux ce vous disent dans vos articles sont vrais, grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier publique. C’est grâce à la signature de l’accord que les bailleurs de fond ont commencés à faire face au Mali.
    LA SOLUTION EST IBK.

  3. La population Malienne est consciente pour tout acte faite par le président de la république et son gouvernement. Alors monsieur le journaliste, sachez réellement qu’IBK est un homme de parole digne et responsable car toutes les promesses qu’il a tenu avant d’arriver au pouvoir ont été mise en épreuves. Je vous fais une brève démonstration de cela, pour te montrer qu’IBK est la solution à nos problèmes. Un pays comme le Mali a besoin d’un dirigeant comme IBK.
    ON SOUTIENT IBK

  4. Monsieur le journaliste, tous ceux ce vous disent dans vos articles sont vrai, car c’est grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier publique. C’est grâce à la signature de l’accord que les bailleurs de fond ont commencés à faire face au Mali.
    ON CROIT A IBK A 100%

  5. Malgré les efforts fournis par IBK, certains passent tous leurs temps à lui critiquer, mais on leurs dira que c’est grâce à l’arrivé d’IBK le Mali a tourné la page de 20 ans de corruption, du vol, du détournement du dernier publique.
    Il a réalisé beaucoup de choses, mais on a constaté que les opposants et certains, certains journalistes, certains partis politiques cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK.

  6. Tout le monde sait qu’IBK est venu trouver le pays dans une situation plus difficile, notamment le coup d’Etat de mars 2012 qui a beaucoup joué sur l’économie, dont le budget Malien a pris un niveau très bas, mais avec son arrivé au pouvoir, il a réussi à mettre tout cela dans l’ordre.

  7. Nous devrions croire a IB K, car il est l’homme que nous avons besoin depuis très longue temps.
    La population doit avoir confiance au président de la république, car il fait tout pour le bonheur des Maliens, il faut aussi qu’on garde le calme et rester toujours dernier le président de la république, tout le monde sait qu’il a fait son mieux, et il continus de le faire pour le bonheur des Maliens.

  8. Selon les interviews certains ont dit la vérité et d’autre sont t’aller à côté c’est-à-dire, certains ont racontés des choses inutiles concernant le bilan de deux ans d’IBK.

  9. Monsieur le journaliste, en voyant vos articles, et en aussi essayant de faire des analyses on se rende compte que ceux qui parlent positivement sont plus nombreux que ceux qui parlent négativement. On a entendue beaucoup de gens en leurs écoutants aussi concernant le mode de gestion de l’Etat par le président de la république. On constate que certains ont tendances a crois son mode de gestion de l’Etat.

  10. Depuis son accession à la magistrature suprême, le président se bat pour le bien-être de sa population et du pays. Pour ce faire, il faut l’accompagner dans sa vision pour le pays.

  11. Je remercie Hubert pour son engagement auprès du président. Pendant que le président s’attelle à œuvrer pour le bien-être de ces concitoyens, des opposants véreux cherchent à le nuire. Tant pis pour eux car le président reste dans sa dynamique.

  12. Depuis la signature de l’accord de paix, le président n’a aménagé aucun effort pour la mise en oeuvre de celui-ci. Pour ce faire, je demande à la population de s’approprier cet accord afin que notre pays retrouve son lustre d’antan.

  13. Je salue et encourage le président pour ses efforts inlassables en faveur de la paix et du bien-être des populations. Je demande à la population de soutenir le président dans son mandat pour sortir le pays dans sa situation précaire.

  14. Le président IBK a commencé un travail très important depuis son accession au pouvoir.
    Et malgré ce que ses détracteurs dirons,ses résultats plus que positifs parleront le moment venu.
    Et nous sommes certains qu’il passera haut les mains.

  15. Je pense que tous les opposants qui pensent à l’échec du président IBK pour arriver au pouvoir se foutent.
    La population malienne a commencé à ressentir les effets positif de sa politique et je suis certain que ce sont ces résultats quoi joueront en sa faveur.

  16. La détermination de nos autorités pour la mise en oeuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale est sans faille. Pour preuve, le président vient de créer un nouveau comité de suivi avec à sa tête le PM Modibo pour une mise en place dudit accord. Pour ce faire, nous, population devront les accompagner dans cette lancée pour que notre pays retrouve son lustre d’antan.

  17. La paix est le socle de tout développement durable. Pour ce faire, une application de l’accord de paix est primordiale pour le retour de la paix dans notre chère patrie. Je demande à la population de soutenir le gouvernement dans toutes ses actions en faveur de la paix.

  18. Le président IBK est arrivé au pouvoir pour deux mandats et tous les actes qu’il pose en ce moment montrent que le peuple malien va lui renouveler sa confiance pour sont second mandat.
    Les opposants qui envisagent le contraire doivent se réveiller.

  19. On ne change pas une équipe qui gagne.
    Et tous les maliens savent en ce moment que le président IBK est en train de faire un travail qui mérite d’être continuer après 2018.
    Que ses détracteurs comprennent donc que son deuxième mandat plus qu’une question de temps.

  20. Si les opposants croient en une quelconque campagne du président IBK en leur faveur il se trompent énormément car même si les maliens étaient aveugles ils ne pourraient jamais leur accorder leur confiance pour accéder au pouvoir dans ce pays.
    Et dans tous les cas le second mandat du président IBK est clair.
    Alors,qu’ils sortent de leurs rêves irréalisables.

  21. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré il est en train de faire des progrès et nous devons le soutenir, l’accompagner. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  22. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous. Le président a dit à l’opposition lors de leur présentation des vœux que nous venons de loin. Cela nous interpelle tous pour la reconstruction de la nation.

  23. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali car le président IBK est un grand homme; un homme de vision qui a des ambitions pour le pays.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  24. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci au président de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions. Nous sommes prêts à t’accorder notre suffrage à nouveau!

  25. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc y croire et aider le président IBK dans ses actions de développement.

  26. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.
    Nous devons donc remercier IBK et lui apporter notre soutien pour qu’il sorte ce pays la galère.

  27. La volonté du président de créer 200.000 emplois durables pour les jeunes n’est pas du tout veine car des avancées sont déjà remarquées avec l’atteinte en deux ans de gestion de 35% de ce chiffre.
    Nous devons donc l’accompagner dans ses actions et apporter notre soutien pour qu’il puisse continuer son travail dans le cadre de son programme bénéfique pour tout un chacun de nous.

  28. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014 et 5% en 2015.
    Même si les retombées ne peuvent pas encore se faire sentir du la poche du citoyen je pense que ça ne saurait tarder.

  29. Rien qu’à regarder les réalisations du président IBK à mi-mandat,nous sommes satisfaits et prêt à lui accorder à nouveau notre confiance en 2018 pour son second mandat.
    Les opposants incapables qui pensent qu’ils pourraient devenir président en 2018 n’ont encore rien compris.
    Le président IBK est là et il restera pour ce second mandat.

  30. Le president Ibrahim kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le premier ministre Modibo afin qu’ils puissent apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous 🙄 🙄 🙄 🙄

  31. «La victoire d’IBK sera proportionnelle à la déception de certains» 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛
    En effet, elle va surprendre plus d’un car nous n’allons rien accepter sans preuve et ceux qui passent leur temps à crier au scandale sur tous les toits devront fournir les preuves de ce qu’ils affirment que nous allons comparer aux actions du président IBK.
    Jusqu’à présent il est la solution au problèmes de ce pays et les deux années de son premier mandat permettront de prouver que nous n’avons pas eu tord de voter pour lui.

  32. L’opposition malienne ne cherche qu’à semer le désordre en posant des actes répréhensibles mais qui n’affectent en rien l’image de la république qu’elle s’attelle tant à ternir. Une opposition dite républicaine à des ambitions pour le pays ; elle à une ligne de conduite qu’elle suit ; elle a des projets de gouvernance bien établis ; elle critique sur des faits avérés et par les voies recommandés mais hélas la nôtre n’a pas de règlement intérieur à plus forte raison des projets de gouvernance ! Elle ne se base que sur des rumeurs pour toujours montrer du mauvais doigt les actions du gouvernement. Il ne faut pas que le président IBK tienne compte d’eux; seules ses actions prouveront qu’il aime ce pays et qu’il se bât pour lui raison pour laquelle le peuple pourra lui accorder à nouveau ses voix s’il le demande.

  33. A mon avis, le Mali revient d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le tissu social. Pour recoudre ce tissu social, il faut de la part de tout un chacun une volonté ferme car on ne peut avoir la paix et la réconciliation que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Et cela réside dans notre état d’esprit et l’acceptation de l’autre tel qu’il est sans distinction de race et d’ethnie.

  34. Le président doit son élection à la majorité président pas au Rpm donc sans eux et surtout les actions posées par le président lui permettront d’être élu dès le premier tour

  35. Nous devons savoir que le RPM est un parti d’opportunistes. Ils font la politique du ventre. Nous saluons l’esprit partisan du ministre Tiéman pour son soutien

  36. Le Mali doit vous demander des comptes à savoir qu’ont fait les autres avant IBK. Ils ont crée la crise et profiter pour piller les caisses du pays. Je vous demande encore avec quoi penses tu qu’il allait construire ce pays.
    Un journaliste doit réfléchir avant de poser sa plume mais avec une somme dérisoire, vous dénigrer.

  37. Je pense qu’il faut s’associer au président afin de trouver les financements nécessaires pour notre pays au lieu de passer le temps à lui coller des étiquettes qu’il ne mérite pas.
    Le président a beaucoup fait pour le Mali et il relèvera le défis cette année

  38. Le nouveau gouvernement est chargé de relever les grands défis que le président s’est fixé pour cette année 2016
    Heureusement que notre peuple est mur d’esprit pour reconnaître les sacrifices et les efforts faits par le président pour améliorer leur condition de vie

  39. La nouvelle équipe du PM Modibo pourra relever le grand défis qui leur attend. Ils ont été nommé parce qu’ils portent la confiance du président et ils ne sauraient ébranler cette confiance par un mauvais rendement.

  40. Depuis qu’il est là en tant qu’homme de finance et sous sa gouvernance, a pu assainir notre économie. Cela a été apprécié par les institutions financières et nous a rapporté une aide de la part du FMI.
    Comme l’a dit le président lui même, le meilleur reste à venir car cette année 2016, tous les défis seront relevés

  41. Si l’UDD a consolidé sa liaison avec le président c’est pour une bonne cause. Il faut croire au président car il est le seul qui peut développer ce pays.

  42. Le président nourrit une grande ambition pour notre pays. Malgré les difficultés que le pays connait, IBK a pu redresser l’économie et faire des reformes importantes

  43. Le ministre est un compagnon fidèle qui connait les performances du président. Donc avec de telles prouesses, nul ne peut douter d’une telle réélection du président

  44. Ces journalistes sont un vrai tas de *** dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  45. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta sera réélu en 2018 sans nul doute, il a fait tout ce qu’il fallait pour cela, et il mérite de gagner !!!

  46. Le président de la république a un faible pour le travail bien fait en matière de gouvernance, et on ne peut pas dire le contraire de Tièman Hubert coulibaly, donc s’ils collaborent c’est dans l’intérêt de tous les maliens !!!

  47. , je pense que nous ne devons pas encourager, ses journaliste affameur qui a un, deux mouvement ils se mettent à critiqué notre autorité en utilisant la liberté d’expression comme protection. La gestion d’un Etat n’est pas facile, surtout celle qu’on vient trouver dans des complications. Il faut que nous ayons confiance en notre gouvernement et gardons espoir à un avenir meilleur.
    Vive le Mali…

  48. Nous devons tout au président IBK, ne dites pas des n’importes quoi Mr. le journaliste, rien ne se passe qui contre les intérêts de cette nation le gouvernement veuille à ce que le pays apporte bénéfique dans tous ce qu’il fait. 2018 ne nous dirais pas le contraire…

  49. Le président saura quoi faire et nous le suivrons dans tout ce qu’il fait. Nous sommes avec IBK

  50. Voilà ce qui fait le maliens, nous sommes ensemble et nous resterons ensemble pour toujours.
    Le Mali est unie par ses valeurs ancestrales.
    Je pense que les politiciens doivent s’unir d’avantage pour ensemble bâtir la république

  51. IBK est le président de tous les maliens, de l’opposition ainsi que de la majorité, il est un homme simple. IBK ne fait de la rancune contre personne, juste que d’autres opposants ne savent pas ce qu’il faut faire et où il faudra le faire.
    Son choix et la bon…

  52. Tous les maliens sont au courant des réalisations du président IBK, de ce qu’il fait pour ce pays. Si toi tu t’appelles journaliste et que tu n’es pas au courant de ses réalisations, mieux pour toi que d’être un raté.
    Le Mali est pour nous tous, respectons ce pays…

  53. L’amour qu’à notre président au Mali est un amour immense, malheureusement que ce président IBK est venu trouver le pays dans des situations compliquer. Sinon IBK est vraiment l’homme qui aurait réussir d’apporter des grands changements dans ce pays.
    Nous resterons toujours avec IBK et nous sommes conscient qu’après que le Mali retrouve son calme rien ne ferra stoppé le développement de ce pays.
    Merci AU Président ibk.

  54. A on avis tous ce qui compte au président est de mettre des hommes dévouer à ses côté pour bâtir un Mali exceptionnel. Nous devons avoir confiance au président IBK et comprendre ce qu’il fait, et Voyons les bons côtés des choses, à bon entendeurs salut…

  55. Le président de la république sait avec qui collaborer, quelle personne mettre dans son rang ou pas !!! Tièman a montré qu’il est à la hauteur des attentes du président, alors pourquoi ne pas collaborer avec lui ?

  56. Depuis l’enclenchement de cette affaire des engrais frelatés, on ne cesse de pointer du doigt le Ministre du développement territoriale. Depuis lors, le président IBK devrait se défaire de ce parti.

  57. Je préfère voir IBK s’allié avec d’autre parti politique que le RPM. Il n’a pas besoin de l’avis des militants du RPM pour poser quoi que ce soit comme acte. Je rappelle que ces individus sont des opportunistes.

  58. A mon humble avis, le chef de l’Etat doit se rallier une bonne fois pour toute à un autre parti et laissé le RPM. Ne se reste que le cas Bocary Tréta, ce parti n’est plus pour lui, en tout cas pas selon mes constats.

    • Quand même le RPM n’en vaut plus la peine ce partie politique est fait des hommes arrogant…
      C’est bien que le président ai pris ce choix.

  59. Quel dommage, ces individus mal intentionnés oublient que ce n’est pas eux qui ont porté IBK au sommet. Je rappelle que l’actuel chef de l’Etat a été élu avec 77% des voix électorales. A présent, tout porte à croire que si ça ne tenait qu’au RPM, IBK ne serait pas là où il est aujourd’hui.

  60. Si le président de la République s’est collaboré avec Tièman en laissant son propre parti. Nous devons comprendre que les militants de son parti ne visent que leurs propres intérêts.

  61. C’est la qualité de Tiéman Hubert Coulibaly que j’aime chez les hommes politiques. Je veux que le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta se présente par le Biais de l’UDD et laisser tomber le RPM qui ne peut rien lui apporter.

  62. VIVE LE DUOS “IBK, TIEMAN”! Ces deux hommes forment une bonne équipe. Celle qui ne peut pas perdre une seule élection dans ce pays contre les Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Modibo Sidibé et consorts.

  63. Vivement l’élection de Ladji Bourama à la tête de ce pays, en 2018, pour un second mandat!

  64. Les jaloux vont maigrir dans ce pays. Qu’ils le veulent ou non, Ibrahim Boubacar Keïta sera victorieux des élections présidentielles de 2018.

  65. Nous saluons le ministre de la défense malienne, Tiéman Hubert pour toutes les réalisation faites dans sa gestion. Il est devenu un homme confiant pour le président Ibrahim Boubacar Keïta.

  66. Une élection ne se gagne, certes, pas d’avance. Mais les favoris et les probables victorieux peuvent être connus. C’est le cas ici. Donc rien n’empêcher IBK d’être élu pour un second mandat, si Dieu le veut bien.

  67. Tiéman Hubert Coulibaly sait ce qu’il fait. Cela doit prouver au RPM que le président de la république sera bien accueilli dans d’autres formations politiques pour être leur candidat.

  68. Les élections prochaines verront sans doute le takokelen du chef suprême des armées de notre pays, Ibrahim Boubacar Keïta.

  69. Je sais que certaines personnes vont mal interpréter cet article mais sans nul doute, le président de la république, même seul, apportera les élections à venir.

  70. Tièman Hubert Coulibaly et président de la république, son excellence Ibrahim Boubacar Keïta apporteront la victoire des élections présidentielles de 2018 dans ce pays. 😥 😥 😥

  71. Je ne doute pas une seconde la victoire du chef de l'Etat, Ibrahim Boubacar Keïta lors des élections présidentielles à venir, 2018. Vive la victoire écrasante d'IBK!

  72. Une election ne se gagne pas d’avance .si on parle de vote ca peut tjours surprendre.Ou avez vous une tactic de gagner ? pas avec cette politique de 2 ans passes.
    S’il ny a pas une paix veritable et general au Mali .Si l’insecurite continue comment elire ces hommes de nouveau?
    A considerer aussi leur age .Dans un pays majoritairemt jeune des vieux prenent le pouvoir et son incapable de faire du bien a leur population.

  73. les journaleux vous avez commencé vos niaiseries encore !!!!!!otè takokeleen oye tako moungan deye

  74. CE MINISTRE GRIOT NE PEUT FAIRE QUE CES ACTES POUR SE MAINTENIR AU GOUVERNEMENT.
    ALLEZ VOIR DANS SON MINISTERE OU IL A ATTRIBUE TOUS LES MARCHES A DES SOCIETES FICTIVES CREEES PAR LUI.MINISTRE SANS DIPLOME QUI NE TE CONNAIT PAS.VIVEMENT TON RENVOI

  75. Le Takokelen se mérite. Il faudra montre un acte concret que le Président a pose pour que le peuple Malien lui accorde cela. nous avons été déçu par le système d’IBK ma famille d’abord. Les Maliens ont ils accès aux soins de santé? ont ils les mêmes chances pour dénicher un emploi ? Ont ils les mêmes chances pour gagner un procès? Soyez responsable si vous voudriez ben un Takokelen il faudra retrousser les manches de vos chemises, sortir de vos bureaux climatisés et repartir de façon équitable les maigres ressources de l’état.

  76. Si c’est sur Tieman que IBK compte pour réaliser le Takokelen en 2018, il passe totalement à côté de la plaque. Prions, tous ceux qui souhaitent sa réussite, pour que IBK se réveille pour éviter de tomber dans les mêmes erreurs commises.

    • Mali horizon 2030» : un projet innovant et porteur d’espoir pour le Mali

      Posté le 27/01/2016 «Mali horizon 2030» : un projet innovant et porteur d’espoir pour le Mali

      Si aujourd’hui, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), est accusé à tort ou à raison de n’avoir pas de programme de gouvernance pour le Mali, vacillant entre tâtonnement et pilotage à vue, tel n’est pas le cas de certains leaders politiques à l’instar de Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition ; de Tiébilé Dramé du Parena ou encore de l’ex-Premier ministre de la République du Mali, Modibo Sidibé. Ce dernier, il faut le dire, a un ambitieux projet pour notre pays, intitulé «Mali horizon 2030».
      Projet futuriste, dira-t-on, mais porteur d’espoir pour le Mali. On se souvient encore comme si c’était hier de ces propos du président des Forces alternatives pour le renouveau (Fare), alors qu’il était candidat à la présidentielle de 2013 : «En 2030, ce n’est pas moi, c’est vous qui serez aux commandes de notre pays, vous qui en produirez les richesses, vous qui en transmettrez les valeurs, vous qui en inventerez le nouveau visage.
      Il y a un paradoxe malien. Ces vingt dernières années, nous avons connu des avancées indéniables : la multiplication des routes, les Centres de santé communautaires, le triplement du taux de scolarité, la production de riz augmentée de moitié, les aménagements hydro-agricoles, la capacité énergétique, les infrastructures de télécommunication… Pourquoi n’en serions-nous pas fiers ? Moi, en tout cas, j’en suis fier pour le peuple du Mali, le vrai artisan de ces succès. Fier pour sa jeunesse qui en a été le moteur».
      Avant de regretter : «Nous n’avons pas su mettre en place le jeu collectif qui aurait permis aux innombrables talents que recèle notre pays de joindre leurs forces et de le rendre invulnérable. Nous avons trop souvent joué le ‘’chacun pour soi’’. La corruption, c’est ‘’le chacun pour soi’’. La tricherie, c’est le ‘’chacun pour soi’’. La nyengoya, c’est le ‘’chacun pour soi’’.
      Par manque de confiance en nous-mêmes, par manque de confiance entre nous, par manque de confiance dans nos institutions, notre pays s’est fragilisé jusqu’à trébucher. Parmi les gâchis que nous devons au ‘’chacun pour soi’’, il y a les entraves trop souvent placées devant les projets et l’énergie de la jeunesse. Chaque fois qu’un projet est étouffé, chaque fois qu’un talent est découragé, c’est tout le pays qui y perd. Dans la société de confiance que j’appelle de mes vœux, les générations se tendront la main et travailleront ensemble pour le bien de tous : Ensemble, An Ka Wuli !».
      Selon Modibo Sidibé, certains considèrent la jeunesse comme une menace, «une bombe à retardement». «Dans mon projet ‘’Mali horizon 2030’’, je crois le contraire. Deux millions de jeunes, c’est deux millions d’opportunités de création de richesses et d’emplois, deux millions de concitoyens pleins de créativité, d’appétit de la vie, d’ouverture à la modernité. Au parti Fare, la seconde devise, c’est ‘’pour et avec les jeunes’’.
      Parce qu’une société qui s’isole de sa jeunesse brise sa chaîne de vie et se retrouve dès lors condamnée à se vider de ses forces vives. Mali horizon 2030, j’y crois d’abord parce que je crois en notre jeunesse. La première des solidarités qui fondent notre civilisation, c’est celle qui unit les générations, le respect et l’amour entre les enfants et les parents. Reliée au monde, décomplexée, inventive, révoltée parfois, elle porte les espoirs de Mali horizon 2030, un projet conçu avec elle et pour elle et que nous ne conduirons pas sans elle», soutient le patron des Fare.
      Avant de conclure : «Nous sommes assaillis de problèmes quotidiens, mais leur solution ne se construit pas au jour le jour. Voyons loin ! Avec cet ambitieux programme d’actions ‘’Mali horizon 2030’’, nous voulons établir un pacte d’avenir, un engagement fort et contrôlable qui fait appel à toutes les forces du pays. Donner à notre pays les institutions, les capacités humaines et la puissance économique qui lui permettront d’ouvrir une nouvelle page dans son histoire millénaire».
      Bruno E. LOMA

Comments are closed.