L’agression du président Dioncounda: Hollande condamne, va t-il le recevoir ?

5

Le président français François Hollande a condamné lundi à Chicago l`agression du président intérimaire malien Dioncounda Traoré par des manifestants et appelé au respect des autorités et du processus de transition maliens.

On ne peut pas accepter qu`il y ait une agression sur le président par intérim du Mali (…) Je réaffirme ici que le processus qui a été voulu par la Cédéao doit être poursuivi et que les autorités légitimes doivent être respectées », a déclaré M. Hollande en marge du sommet de l`Otan à Chicago.

« La France sera très attentive par rapport à ce qui se passe au Mali. Plus généralement, cette zone Sahel est très inquiétante », a-t-il ajouté. t« Ce qui revient du Mali est une nouvelle source d`interrogations. Donc, la France sera très attentive à ce qui se passe non seulement au Mali, mais aussi au Niger, en Mauritanie et dans toute la zone Sahel », a insisté le chef de l`Etat français.

Le président intérimaire malien Dioncounda Traoré a été frappé et blessé lundi à son bureau de Koulouba, près de Bamako, par des manifestants en colère contre sa désignation comme chef de la transition. M. Traoré a été hospitalisé même si sa vie n`est pas en danger, suite à cette agresion physique, Dioncounda sera neanmoins evacué sur Paris le mercredi, où il pourra béneficier de soin approfondi. Toutefois des questions se posent quant à une eventuelle visite au président Hollande. cette possibilité pourrait être ecartée par L’Elysée au motif d’éviter de créer de problème là où il n’y en a pas. Rappelons que ce voyage de Dioncounda se situe dans un cadre strictement privé et ne laisse pas place à de rencontres particulières.

Issiaka COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. De Holande, on attend aussi qu’il condamne également:
    -le lynchage barbare du guide libyen par les racistes salafistes du CNT
    -les crimes de l’OTAN en Libye
    -les crimes de Ouattara, de Soro Guillaume et des forces Licorne en Côte d’Ivoire
    -l’enlèvement illégal de Gbagbo par le tribunal colonial du CPI
    -les crimes du satrape Blaise Compaoré au Burkina-Faso
    -et toute la politique néocoloniale que la France impose à ses néocolonies de Françafrique.

  2. François Hollande a dit : le changement, c’est maintenant.
    Les bandits, alliés des égorgeurs de nos dignes fils à Agul’Hoc, ont été reçus à l’Elysée, dans un sombre bureau, par je ne sais qui.., et sur les plateaux de télévision.

    La France… ce n’est as ça… c’est un mauvais souvenir. Oublions ça.

    Bon rétablissement à notre président. Je suis sûr que Hollande te téléphonera avant ton retour dans notre pays…

    • Encore un débilité et un aliéné scolaire nègre qui reproche l’orthographe du nom de Hollande à un patriote. De l’orthographe du nom de Hollande, on s’en tape et c’est pas ça qui nous donne des raisons de vivre. Ce qui nous intéresse, c’est le sort de nos peuples et du Mali.

Comments are closed.