Le ministre Ibrahim Ikassa Maïga à propos des élections : «Il vaut mieux adopter un schéma bien pensé qui donne un résultat efficient»

1

Au cours de la rencontre qui a réuni, lundi dernier, le gouvernement et la classe politique, au Centre international de conférences de Bamako, les échanges ont essentiellement porté sur l’organisation des Assises nationales de la refondation (ANR) et la création de l’Organe unique de gestion des élections (OGE).

Cette rencontre a enregistré la présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga et de sa collègue en charge des Réformes politiques et institutionnelles, Mme Fatoumata Sékou Dicko. Ont pris part à cette rencontre, les partis qui composent la Coalition des forces patriotiques (Cofop), le parti Yelema, le parti Convergence pour le développement du Mali (Codem). S’y ajoutent le Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM-Fasoko) et des formations politiques affiliées au Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5- RFP).

Si plusieurs participants ont relevé la pertinence de la tenue des Assises nationales de la refondation et de la création de l’Organe unique de gestion des élections, d’autres ont émis de sérieuses réserves. Ces derniers ont estimé que la tenue de ces assises sera un remake du Dialogue national inclusif (DNI). Qui plus est, ils ne partagent pas la volonté des autorités de la Transition de conférer un caractère souverain et exécutoire aux conclusions des ANR.

S’agissant de l’Organe unique, ces mêmes acteurs politiques ont demandé le maintien des structures actuelles de gestion des élections avec le renforcement de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) compte tenu du délai restant de la Transition. Il ont demandé la publication d’un chronogramme précis des élections et souhaité que les termes de référence des ANR soient rendus publics. Les responsables politiques présents ont, unanimement, demandé au gouvernement d’accélérer la cadence pour une sortie de crise.

……..LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Dites à ce pingouin de dégager avec son Koukalani , ils ont déjà eu leur rectification, on veut plus des rencontres inutiles et budgétivores.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here