Mali : l’Adéma-PASJ exhorte le Président de la transition à renoncer à la poursuite du processus de rédaction d’une nouvelle Constitution

11

Après analyse de l’avant-projet de Constitution, l’Adéma-PASJ exhorte le président de la transition à arranger le projet dans le tiroir. C’est ce que le parti des Abeilles a fait savoir dans une déclaration datée du 20 novembre.

« Renoncer à la poursuite de rédaction d’une nouvelle Constitution ». C’est ce que suggère l’Adéma-PASJ au président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, « en l’absence d’un dialogue politique inclusif devant aboutir à un large consensus autour du projet ». Ce qui n’est pas le cas, car l’avant-projet de Constitution nourrit beaucoup de controverses, selon la Ruche qui « parle des germes d’une instabilité chronique ».

Malgré des avancées indéniables, l’avant-projet de Constitution contient beaucoup d’innovations problématiques. Pour les Abeilles, l’avant-projet de Constitution en débat instaure un projet présidentialiste hybride, dans lequel les pouvoirs sont concentrés entre les mains du seul président hyper renforcé, en affaiblissant le Parlement, l’organe législatif, en réduisant le gouvernement au seul rôle d’administration auprès du président de la République.

Au regard du contexte actuel, des interrogations majeures soulevées par cet avant-projet de nouvelle Constitution, de risque de tension, voire de division profonde des Maliens, le parti des Abeilles recommande la mise en place d’un cadre de dialogue politique élargi intégrant toutes les contributions positives. Ce qui va aboutir à un texte consensuel qui fait l’économie des articles conflictogènes et évasifs et une réécriture à minima de la Constitution 1992, qui maintient un régime parlementaire rationalisé pour ne citer que ceux-ci.

Car pour les Abeilles, « la réforme constitutionnelle doit être une occasion pour mettre en place les leviers d’une réconciliation nationale de la pacification de la société de l’unité nationale et de la cohésion sociale ». Elle doit par essence échapper aux contingences personnelles ou circonstancielles et éviter toutes dispositions pouvant prêter à controverse, en vue d’assurer une adhésion populaire dans un contexte de transition. Cet impératif aidera à la paix et à stabilité durable, souligne le PASJ.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net 

 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Ces gens de l’ADEMA sont vraiment des “fatô” des grands fous et des vieux séniles!

    Ils ont commencé leur fatôya! Croyant qu’on va les suivre dans leur dinguerie.

    Nous conseillons Assimi de s’éloigner le plus vite possible de ces gens là.

    Nous exhortons la transition à aller au bout du processus et de ne laisser aucune place à la distraction et au “fatôya”.

    De quoi ces gens ont-ils peur puisque c’est le peuple qui donnera sa réponse par referendum.

    Adema doute-t-il de la maturité politique des maliens? !

    • Marimantia et ses idiots ne comprennent absolument rien, c’est l’ADEMA-PSJ qui a créé sous Alpha Omar Konare les premiers fonctionnaires milliardaires au Mali et Alpha a donné des galons de colonel a son fils par nepotisme merite! Une honte ce parti politique et ses dirigeants ainsi que le PARENA le parti du bélier blanc qui broute sur toutes les prairies sans dignité, sans vertu et sans honte!

    • L’ADEMA PASJ est le rare parti qui renouvelle régulièrement ses membres.
      Il n’est pas composé que de vieux car les membres fondateurs ne sont plus là.
      Il y a plus de jeunes que de vieux.
      C’est la JUNTE MILITAIRE qui a peur du peuple d’où des manipulations pour prolonger la durée de la transition.
      On fait les élections aujourd’hui l’ADEMA PASJ va récupérer son pouvoir!!!

  2. Ce grand parti démocratique a laissé ,en 2002,ce pays envié de ses voisins tant il a contribué à mettre le Mali sur le chemin de la croissance économique.
    L’Etat du Mali est devenu CRÉDIBLE alors qu’en 1992 quand il a pris les affaires du pays,les investisseurs fuillaient notre pays.
    Il a stabilisé le front social et mettre fin à l’insécurité provoquée par la rébellion au nord.
    En 2002 en passant le témoin,le Mali était un pays stable sur la voie du développement économique.
    Des incultes genre kinguiranke le dérangé ne peuvent pas comprendre ainsi!!!

    • Ce grand parti a pris soin de détruire minutieusement tous nous outils de defense et de sécurité, de détruire l’école malienne, de relier nos mains et nos pieds pour nous donner en colis à la France et aux multinationales, l’Adema est l’artisan de la descente aux enfers du Mali.

      • Ce grand parti est plutôt victime de contre-vérités lancées par ses opposants incapables de le déloger dans les urnes.
        L’outil de défense était déjà détruit avant son arrivée au pouvoir justifié par l’incapacité de l’UDPM à faire face à la guerre du Burkina et à mater la rébellion de 1990.
        L’école manquait tellement d’infrastructures que les classes dépassaient 200 élèves par classe justifiant aussi le niveau très bas des élèves car la norme par classe pour transmettre le savoir,c’est au plus 25 élèves.
        D’ailleurs,c’est ce niveau très bas qui explique qu’on manipule facilement nos jeunes.
        On accepte par exemple facilement l’assertion des opposants à l’ADEMA PASJ selon laquelle l’ADEMA PASJ a détruit l’école malienne alors qu’il a construit plus d’écoles que tous les régimes réunis au Mali.

  3. Ce qui m’étonne dans tout ca, pourquoi ne l’ont ils pas signalé avant la mise en place de l’AIGE? Ensuite ils contestent le decret de nommination meme mais ou étaient ils quand le decret a ete pris? Franchement ils ne peuvent pas s’améliorer ces politiciens maliens disons ces bourgeois car c’est ainsi quil faut desormais les appeler pour une meilleure analyse sociale de ce groupe de bourgeois prédateur. En effet il faut tout attendre d’un bourgeois a part le changement. Et puis la plupart de ces partis politiques des bourgeois sont dirigés par des vieux qui ont fait 3 a 4 AVC ….quoi attendre de ces vieux la?

  4. Un groupe de kelptocrates et népotistes, que des imbeciles dans cet ADEMA=PSJ. Allez-vous faire voir ailleurs, que des voleurs apatrides!

  5. La politique politicienne sans se soucier du peuple. Voilà ce qu’ils font pendant que les prix augmentent, que le Mali est livré à la violence croissance des bandits et terroristes de tout genre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here