Participation accrue aux élections 2018 : La Fondation CMDID lance un projet pour la sensibilisation et l’éducation des citoyens

0
Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie (CMDID)
Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie (CMDID)

Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie (CMDID) a procédé le lundi 3 juin 2018 au lancement du projet de sensibilisation et d’éducation citoyenne pour la participation électorale. C’était sous la présidence du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

De façon globale, ce projet vise une amélioration durable du taux de participation électorale, soit pour une durée de 12 mois. Le projet intervient dans les localités de Kayes, Mopti, Bougouni, Koutiala, San et Niono. Comme résultat il va permettre aux populations de comprendre quel est le rôle qu’elles doivent jouer dans la gouvernance  de leurs localités et de s’investir pour le choix de leurs représentants.

Au dire du vice-président du conseil d’administration de la fondation CMDID, Younoussa Touré, le projet de sensibilisation et d’éducation citoyenne pour la participation électorale répond au défi de la consolidation de la démocratie, à la restauration du tissu socioéconomique et à la préservation de la paix et de la stabilité sociale.

Selon lui, le projet intervient à un moment où la bonne organisation  et la transparence des élections est au  centre des préoccupations de la classe politique et de tous les acteurs Maliens. Il vise à sensibiliser  les populations des circonscriptions électorales des localités où il intervient sur le processus électoral, sur leur rôle en tant que qu’électeurs afin de leur permettre d’y participer de manière pacifique et responsable.

Par ailleurs, il dira que pour opérer un choix judicieux de leurs dirigeants, les citoyens  doivent être bien outillés pour comprendre les enjeux des élections pour la nation et pour eux-mêmes. Plus loin, il a souligné que le but  de ce projet est justement de mettre ces outils à leur disposition afin de susciter leur engagement et d’éclairer leur choix.

A l’en croire, l’objectif de ce projet ne pourra véritablement être atteint que si les jeunes et les femmes pour lesquels il est particulièrement dédiés s’approprient les valeurs qu’il prône à savoir des élections pacifiques, la non-violence, le dialogue, le recours aux voies démocratiques et républicaines, le respect des règles du jeu électoral pour augmenter le taux de participation et obtenir un scrutin à hauteur de souhait.

Pour le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Aboubacar Ag Mohamed, cet atelier revêt une importance particulière surtout au moment où les autorités s’apprêtent à organiser l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Pour lui, la participation des citoyens est un élément important de la vitalité de la démocratie d’où l’insistance sur cette participation accrue des citoyens aux élections.

Plus loin, il a fait savoir que c’est dans cette perspective que son département a élaboré un plan de communication électorale qui met l’accent sur la sensibilisation des électeurs, le retrait des cartes d’électeurs biométriques, la formation des journalistes et animateurs sur  la loi électorale modifiée. Des rencontres avec partis politiques, les partenaires techniques et financiers la société civile en vue de l’organisation des élections crédibles et apaisées. En fin, il a précisé que l’implication de tous les acteurs est nécessaire pour épargner le spectre du chaos, de la violence au pays.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here