«Pour réussir la paix, il faut un dépassement de soi» dixit S.E.M. TIÉBILÉ DRAMÉ

3

Après plusieurs jours de consultations, d’écoute et d’échanges, le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, S.E.M Tiébilé DRAMÉ et son collègue de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, M. Lassine BOUARÉ sont parvenus à réunir autour de la même table tous les représentants des Mouvements de la Plateforme du 14 juillet 2014. Le but visé est d’apaiser les tensions entre les différentes composantes de ce Mouvement. C’était à la faveur d’une grande rencontre avec le Panel de personnes ressources dédié à la médiation, tenue ce dimanche 28 juillet.

Dans son intervention, le Ministre DRAMÉ a tout d’abord salué les membres de la Plateforme pour avoir répondu avec promptitude à cet appel du Gouvernement du Mali. Il a rappelé les défis qui attendent notre pays notamment la poursuite du processus de paix en cours et la tenue prochaine du Dialogue National Inclusif. Pour toutes ces raisons, il a lancé un véritable cri de cœur aux membres de la Plateforme en ces termes : « La mise en œuvre de l’Accord a atteint sa vitesse de croisière. Il n’est pas envisageable que les composantes essentielles du processus de paix soient en division au moment où nous devons aller vers le Dialogue National Inclusif. Nous devons prendre notre destin en main pour avancer ensemble. Tout le monde n’est pas là, mais, toutes les sensibilités sont présentes. Pour réussir la paix, il faut un dépassement de soi. Donc, le message doit pouvoir passer ».

A l’issue de cette rencontre conviviale et fraternelle, le Panel a dégagé un certain nombre d’éléments de son canevas de travail afin de proposer des solutions aux parties. Il s’agit entre autres de traiter les membres de la Plateforme sur un même pied et d’élargir le Comité de Suivi de l’Accord (CSA) en particulier aux femmes.

Par ailleurs, le Ministre des Affaires Étrangères à inviter les différents acteurs à tout mettre en œuvre pour la bonne tenue de la prochaine session du CSA, prévue les 19 et 20 août 2019.

La rencontre s’est achevée par la Fatiha prononcée par l’Imam de la Grande Mosquée de Tombouctou, Abderhamane Ben ESSAYOUTI. Une prière pour la Paix et la Stabilité au Mali !

Bureau de l’Information et de la Presse/MAECI

Ministère des Affaires Étrangères – Coop – Int

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Les dirigeants maliens doivent beaucoup réfléchir en libérant les élites du pays des besoins essentiels car quand regarde le cas de Tiébilé DRAME qui était totalement emprisonné dans la recherche de ses besoins minimums avait une posture malheureuse, il était maigre avec un visage imposant la non confiance face à ses militants, mais aujourd’hui, il affiche un visage qui donne confiance aux maliens avec des belles idées. Nous restons certains que la paupérisation des élites de ce pays est à la base de cette insécurité qui plane sur le pays depuis plus de cinq ans. Les plus nantis devraient être au chevet des moins nantis économiquement afin de sortir la majorité de nos élites de la pauvreté qui est la base de toutes les bêtises actuelles de ce pays. Tant que la pauvreté sévirait au sein de la crème de notre pays, aucun développement ne pourrait être amorcé. Avec la pauvreté l’homme est réduit à sa plus simple expression, ce qui le conduit vers toutes sortes de fléaux comme entre autres, le mensonge, la tricherie, la schizophrénie, la jalousie, la méchanceté, l’ego trop fort, le sadisme narcissique, le comportement indigne et éhonté, la surfacturation des marchés publics, le vol en bandes organisées, la trahison etc..

  2. Les dirigeants maliens doivent beaucoup réfléchir en libérant les élites du pays des besoins essentiels car quand regarde le cas de Tiébilé DRAME qui était totalement emprisonné à la recherche de ses besoins minimums avait une posture malheureuse, il était maigre avec un visage imposant la non confiance face à ses militants, mais aujourd’hui, il affiche un visage qui donne confiance aux maliens avec des belles idées. Nous restons certains que la paupérisation des élites de ce pays est à la base de cette insécurité qui plane sur le pays depuis plus de cinq ans. Les plus nantis devraient être au chevet des moins nantis économiquement afin de sortir la majorité de nos élites de la pauvreté qui est la base de toutes les bêtises actuelles de ce pays. Tant que la pauvreté sévirait au sein de la crème de notre pays, aucun développement ne pourrait être amorcé. Avec la pauvreté l’homme est réduit à sa plus simple expression, ce qui le conduit vers toutes sortes de fléaux comme entre autres, le mensonge, la tricherie, la schizophrénie, la jalousie, la méchanceté, l’ego trop fort, le sadisme narcissique, le comportement indigne et éhonté, la surfacturation des marchés publics, le vol en bandes organisées, la trahison etc..

  3. «Pour réussir la paix, il faut un dépassement de soi» dixit S.E.M. TIÉBILÉ DRAMÉ, ce qui est tres bien dit mais demander a IBK de se depasser c’est comme demander au crocodile de s’asseoir sur une chaise. Boua c’est le bois sec qui se casse quand tu veux le transformer, il faut lui donner sa retraite c’est tout car il a completement echoue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here