Primature : Un gouvernement de mission pour répondre aux grandes préoccupations

0

La composition de l’équipe gouvernementale du nouveau Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a été dévoilée dimanche après-midi, laquelle a pour but de répondre aux grandes préoccupations et de donner espoir aux populations maliennes désemparées depuis un certain temps par les attaques djihadistes, les massacres au Centre, la situation économique peu reluisante du pays et la situation de l’école.

Attendu depuis deux semaines, le nouveau gouvernement est enfin connu.  Contre 32 départements dans l’ancien attelage, le nouveau gouvernement en compte 38 départements dont un ministère délégué et deux secrétariats d’Etat. Il y a 16 entrants et 22 reconduits avec 7 permutations caractérisées par des reformations. Parmi les entrants, on note quelques retours et des renforts venus de l’opposition comme Tiébilé Dramé qui hérite des Affaires étrangères et la Coopération internationale ou encore Oumar Hamadoun Dicko, nommé au département du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique.

Même si le nombre de portefeuille est un peu décrié, beaucoup de Maliens ont salué la démarche ayant conduit aux choix des hommes et femmes qui composent cette équipe de Dr. Boubou Cissé.

” Ça ne serait pas un partage de gâteau, mais une volonté de redresser le pays”, avait déclaré le PM à l’occasion de la signature de l’accord politique qui a précédé la mise en place de ce gouvernement.

Des techniciens expérimentés aux postes stratégiques

Pour faire face aux défis, des techniciens aguerris ont été appelés à la rescousse pour occuper des postes cadrant avec leur CV. Il s’agit surtout de Michel Hamala Sidibé, spécialiste de santé mondiale et ancien secrétaire exécutif d’Onusida, nommé ministre de la Santé et des Affaires sociales. Les autres techniciens qui font leur entrée sont : le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Malick Coulibaly, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé ou encore le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah.

Le ministère de l’Education nationale est désormais géré par Tiémoré Toulenta, précédemment directeur national de la pédagogie. Quant à l’Enseignement Supérieur, il est revenu à l’ex-directeur général de l’Ipr/Ifra de Katibougou, Pr. Mamadou Famanta.

Un coup de maître du PM

Sur le plan politique, Dr. Boubou Cissé a réussi un véritable coup de maître. Il est parvenu à faire le panache entre opposition, majorité et centriste. C’est ainsi que Hama Ould Sidi Mohamed Arby, Alioune Badara Berthé et Ibrahim Abdou Ly seront respectivement aux départements de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Social, du Domaine et des Affaires Foncières ainsi que du Transport et de la Mobilité Urbaine.

D’un point de vue de l’écoute du peuple, les analystes estiment que ce gouvernement de Dr. Boubou Cissé cadre avec les attentes d’un peuple qui veut qu’on mette fin à l’insécurité qui plombe le développement du pays.

Les populations attendent de tous leurs vœux des actions fortes pour remettre le pays sur les rails puisque l’équipe a été élargie pour permettre à toutes les sensibilités de jouer pleinement leur rôle.

Sory I. Konaté

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here