Rencontre l‘URD -FARE-AN KA WULI : Un dialogue refondateur pour la sortie de la crise au Mali proposé

0
sortie de la crise au Mali
Modibo Sidibé et Salikou Sanogo

Les responsables de FARE An ka Wuli, (les Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (Fare An Ka wuli) ont reçu, le mardi dernier au siège de leur parti, une forte délégation de l’URD dirigée par le Professeur Salikou Sanogo. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux partis de discuter sur leurs  visions et  propositions sur les nouvelles réformes politiques et institutionnelles du pays. Aussi, ont-ils échangé  des préoccupations majeures des Maliens.

Ladite rencontre a été initiée par le principal parti de l’Opposition. Pendant plus d’une heure, les représentants des deux partis politiques ont échangé sur le Mali .Les discussions étaient relatives aux différentes visions et propositions venant des deux partis.

Au sortir de la salle,  les deux responsables des deux partis se sont prononcés devant la presse. Aux dires  du  1er vice-président de l’URD, Pr. SalifSanogo, l’objectif de la  rencontre consistait à discuter non seulement sur des propositions du parti URD en ce qui concerne des nouvelles réformes politiques et institutionnelles,  sur les différentes préoccupations du peuple malien, mais aussi chercher  à connaitre l’avis du parti Fare sur chacune de ces propositions de l’URD. Selon l’ancien ministre de l’Éducation nationale, au cours de cette rencontre, plusieurs points ont fait l’objet d’échanges  entre les deux partis politiques. Parmi lesquels, il y a la question de la réforme constitutionnelle et politique, des questions de gouvernance au Mali, des problèmes de l’insécurité, d’organisation et de la tenue des élections… bref, de tous les problèmes concernant l’intérêt de la nation malienne. À l’entendre, l’URD a exposé son avis sur chacun de ces points abordés au  le parti Fare-an ka wuli qui n’a pas aussi manqué de donner son avis sur les différentes propositions en exposant aussi ses visions politiques de  réformes que mérite le pays. Il termine par rassurer tout le monde que l’objectif a presque été atteint puisqu’ils se sont entendus sur les différents sujets abordés.

Habillé dans son traditionnel boubou, le président des Fare-An Ka Wuli, Modibo Sidibé, explique à son tour  que cette rencontre a été l’occasion pour l’URD de partager aussi  le point de vue des Fares qui selon lui, avaient estimé depuis longtemps que la crise multidimensionnelle dont vit le Mali exige une refondation du pays qui passe par le dialogue national, refondateur et qui regroupe tout le peuple de la base jusqu’au sommet. Poursuivant ses propos, l’ancien Premier ministre explique que le plus important aujourd’hui n’est pas que la question de gouvernance, mais c’est de savoir « qu’est-ce qu’on veut bâtir pour le Mali et qu’est- ce qu’on veut construire pour le Mali », a-t-il exprimé. Puis de poursuivre par dire, « on a un autre point de vue qui consiste à savoir ce que veulent les Maliens comme schéma institutionnel, ce  qu’ils veulent  comme État et ce qu’ils veulent  comme organisation du territoire et agencement territorial de l’État. Voilà les questions fondamentales sur lesquelles les Maliens vont être appelés à se prononcer dans un véritable dialogue national sur lequel, je pense que tous, nous allons travailler », a-t-il tenu à faire savoir. Il termine par déclarer : « Parce que nous pensons que cela est une étape absolument indispensable si on veut une véritable sortie de crise et une véritable stabilité. Et nous savons que les Maliens sont dans l’incertitude et qu’ils ont des inquiétudes en raison de l’état de la gravité et de la complexité du pays. Et nous ne pouvons qu’échanger et discuter sur les meilleurs moyens de redonner de l’espoir et de l’expérience aux Maliens en sachant bien que ce sont eux les seuls qui doivent être maitres de leur avenir et de leur sortie de crise », conclut-il.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here