Second tour des élections législatives en commune I du district de Bamako : Les électeurs boudent les urnes

0

Le second tour des élections législatives qui oppose  Diakaridia Diakité et Ousmane Sangaré de l’Alliance Yelema, PRVM Fassoko à Mamadou Frankaly Keita et Ouali Diawara de l’Alliance RPM-Adéma Pasj, le Dimanche 19 Avril 2020, a été marqué en commune I du district de Bamako par une très faible affluence des électeurs. Contrairement au premier tour des élections législatives ou il y avait quelques files indiennes devant certains bureaux de vote des centres de la commune, le second tour n’a pas mobiliser de monde malgré la distribution gratuites des masques de protection aux électeurs.

L’affluence n’était pas au rendez-vous lors du second tour des élections législatives de 2020 dans les différents centres de vote de la commune I du district de Bamako lors du second tour des élections législatives de 2020. Si à Djelibougou et Boulkassoumbougou, à notre passage, ont constatait un petit attroupement devant certains bureaux de vote, à Djoumanzana, Djélibougou, Fadjiguila Korofina et Banconi, les électeurs se présentaient au compte-gouttes,  chose qui a poussé certains assesseurs et délégués à somnoler dans des bureaux de vote. Beaucoup d’imperfections constatées lors du premier tour dû aux mesures barrières dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ont pourtant été corrigées, la plupart des bureaux ont été ouverts à temps et les matériaux étaient au complet avec les cartes non retirées ainsi que les gels hydro alcooliques, les dispositifs de lavage des mains au savon etc. Seuls les électeurs manquaient à l’appel. Selon Siriman Diarra, un électeur rencontré au centre de vote de Djoumanzana, plusieurs raisons peuvent expliquer cette faible affluence des électeurs : «  Les maliens se soucient plus de leur santé que de ces élections ou les autorités viennent de montrer que les élections valent mieux que leur santé et certains électeurs disent qu’ils ne viendront jamais voter sans argent. Je pense qu’il est temps que ces rêveurs se réveillent de leur sommeil profond pour choisir des candidats en mesurent de se battre pour le développement de la commune. Moi j’ai décidé de venir voter mais j’ai fait un vote blanc car n’ayant pas confiance à aucune de ces listes», explique Diarra. Adam Keita de Boulkassoumbougou, à la différence de Diarra, nous a dit qu’elle a voté pour l’un des candidats et signale qu’elle compte confier les destinés de la commune à des députés capables de donner un nouveau vissage à sa commune. Elle a lancé un vibrant appel à l’endroit des électeurs qui osent bafouer leurs honneurs en acceptant des miettes pour vendre leurs voix. « Mettront la commune au-dessus des miettes des politiciens véreux qui misent sur l’achat des consciences pour ensuite liquider les intérêts de la commune », déplore-t-elle. Quant à  Assanatou Sidibé de Fadjiguila, elle a fait savoir qu’elle a bravé la menace de la maladie pour venir voter pour les candidats qui lui semble les plus aptes à activer la machine du progrès de la commune et de ses habitants.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here