Situation politique de l’URD à Soud’baba : Issiaka Bakayoko a jeté l’éponge

1

Cadre et militant fondateur du parti de la fraternité, considéré comme un ami personnel de l’honorable Soumaïla Cissé, le Vétérinaire Issiaka Bakayoko a finalement jeté l’éponge en rendant purement et simplement sa démission du parti, un parti qu’il a vu naître, grandir et
atteindre aujourd’hui les cimes qu’il côtoie aujourd’hui. Pourquoi ?
L’intéressé en route pour Bamako, hier jeudi, s’est dit fortement heurté par les flagrantes et successives violations des textes du parti, elles-mêmes soutenues par la direction nationale du parti, depuis Bamako. Cette situation prévalait au sein du parti, depuis la prise du pouvoir à la section par notre ami, Garba Samassékou, transfuge du RPM. A Mopti même, des observateurs politiques affirment, que Issiaka Bakayoko, quoique, cadre fondateur du parti ou plus qu’un ami de Soumaïla Cissé, s’est frotté à plus fort que lui. Garba Samassékou, toujours selon nos sources, est l’âme économique et financière du parti à Soud’baba. Or, Issiaka Bakayoko, contrairement à Garba Samassékou, non seulement, ne peut rien pour le parti, mais, contribue fortement à la dégradation du climat politique et social au sein de l’URD. Il a quitté parce qu’il n’a pas réussi à imposer ses vues à la section. Son déclassement au sein de la hiérarchie locale, fut pour lui, la goutte d’eau de plus. Une querelle de personne, ni plus, ni moins, face à un homme qui est, non seulement  plus puissant que lui, mais aussi beaucoup plus important que lui dans la gestion politique, économique et sociale de la section du parti URD de Mopti.
Si Issiaka Bakayoko avec qui, nous avions échangé quelques minutes alors qu’il était en route pour Bamako, la capitale, ne regrette absolument rien de son départ du parti, des cadres de l’URD que nous avions interrogé mercredi soir, se disent soulagés et redynamisés par son départ.

A suivre.

Sory de Motti

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je n, est vraiment pas de commentaire à faire sur les politiques du Mali, c’est une honte, le pays a plus de problème c’est la période choisi pour les critiques de certains, si vous avez des idées pour sauver le pays pourquoi ne pas là soumettre. Le Mali a besoin de tout ses fils surtout en ce moment précis. salut.

Comments are closed.