Sous-section de la CODEM de Magnambougou : La bassesse du premier responsable Issa Ombotimbé

0

La Convergence pour le développement du Mali (Codem), qui se voudrait un grand parti politique au Mali, confirme tout le mal que ses adversaires politiques pensaient d’elle depuis sa création à travers des actes ignobles de certains cadres notamment le premier responsable de la sous-section de Magnambougou. Et le parti du ministre Housseini Amion Guindo dit «Poulô» demeure incapable à se départir de ses défauts de conception. Il s’agit d’abord de la malhonnêteté, car l’émergence d’un parti politique est historiquement liée à la construction d’une bonne image, donc la sincérité dans les actes, la cohérence dans les idées. Des vertus dont semblent être dépourvus de certains cadres véreux du parti notamment le premier responsable de la sous-section de Magnambougou, l’initiateur de la coupe en juillet 2014 dont la finale n’est toujours pas jouée.

Dans cette sous-section, le parti de la quenouille a mis à nu sa malhonnêteté. Qu’il semble porter en bandoulière (au vu donc de tout le monde) au point que des jeunes se demandent à quel parti politique faut-il se fier si l’honnêteté est foulée aux pieds par son premier responsable, Issa Ombotimbé. Et il est grand temps pour le président du parti de regarder dans le rétroviseur, car certains de ses compagnons encombrants sont dans la logique d’abîmer l’image du parti  par des actes crapuleux et indignes.

Plutôt que de travailler à renforcer l’image du parti, ils œuvrent à la détruire, créant du coup un sentiment de désespoir et d’incertitudes sur un éventuel  rayonnement du  parti à Magnambougou.

Pourquoi organiser alors une compétition de football si elle ne devait pas aller à son terme ? Où est le sérieux ?

En tout cas, il est essentiel que les responsables des partis politiques notamment le premier responsable de la Codem de la sous-section de Magnambougou  aient une certaine droiture, une capacité de respect de leur parole, gage de confiance. En attendant, l’initiateur de la coupe, Issa Ombotimbé  promet d’organiser ladite finale au mois de décembre prochain.

À suivre…

Fombus

PARTAGER