Tiéman Hubert Coulibaly, Président de l’UDD face à la presse : ‘’ 2021, une année d’espoirs et d’inquiétudes’’

0

Le président de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), Tiéman Hubert Coulibaly, non moins président de l’Action Républicaine pour le Progrès (ARP),  à animé le samedi 30 janvier 2021, à l’hôtel Maeva, une conférence de presse. L’ancien ministre sous le régime d’IBK a d’abord adressé le voeu de son parti à la presse, mais aussi, s’est prononcé sur les événements qui ont marqué l’année 2020, ainsi que la situation actuelle du pays.

Dans son mot introductif, l’orateur du jour à fait savoir qu’il est normal en début d’année pour tout acteur politique de rencontrer la presse pour échanger avec elle sur les questions du moment, mais aussi de lui présenter ses voeux.  Cette année j’ai décidé de faire ma contribution à cet exercice, a déclaré Tiéman Hubert Coulibaly. Et de souligner qu’en plus du contexte particulier, 2021, une année d’espoir et d’inquiétude. Cela, compte tenu, de ce que 2020 nous a apporté comme difficultés et d’angoisses. Une année à tout point de vue difficile caractérisée par une crise sanitaire qui perturbe le monde entier, les fondements des sociétés, qui met en panne l’économie mondiale, a-t-il déploré. Et d’ajouter que cette pandémie à remporté beaucoup de personnes au Mali et ailleurs.

Le président de l’UDD a eu une pensée pieuse pour toutes ces victimes. Une année difficile, selon Tiéman Hubert Coulibaly, le contexte sanitaire a causé un choc sur la structure socio-économique de notre pays qui partait avec des difficultés surtout budgétaires.

Sur un autre plan,  le président de l’UDD, a signalé que notre pays a un connu un 2ème choc, notamment politique, surtout avec les élections législatives de 2020 qui étaient attendues impatiemment parce que plusieurs fois reportées. La verité est de reconnaître ça été la pire des élections dans l’histoire de notre pays. Et nous avons vu les conséquences très rapidement à travers des contestations qui ont conduit au coup d’Etat du 18 août 2020. Ce coup d’Etat nous a conduit à  cette situation politique que nous vivons aujourd’hui, a-t-il déploré. Selon Tiéman Hubert Coulibaly, ce choc politique qui nous amène en arrière et qui met à jour les divisions inédites dans notre pays dans un contexte de mise en oeuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation signé en 2015, que nous mettons en oeuvre avec toutes les difficultés.

Tous ces événements se sont déroulés dans un contexte de crise sociale avec des revendications catégorielles des syndicats. À cet effet, le président de l’UDD propose la tenue d’une conférence sociale entre partenaires Gouvernement, Syndicats et Patronat pour discuter et de trouver des solutions pour cette crise.

2020, une vilaine année dont on retient que ces événements. C’est donc dans cet état que nous rentrons dans l’année 2021. Le Mali vit  sa 3ème transition  en moins de 30 ans.  Selon Tiéman Hubert Coulibaly, la Constitution de 1992 a montrée ses limites. Selon lui,  il faut une analyse pour comprendre les raisons de ces coups d’Etat répétitifs.

Concernant les autorités de la Transition, le président Tiéman Hubert Coulibaly a declaré: ” nous a l’UDD et l’ARP, nous refusons de nous inscrire dans la logique de harcèlement des autorités de la transition. Mais au contraire, nous pouvons tout faire pour les aider à réussir leurs missions avec le respect de certaines règles ”.

S’agissant des concertations entre les acteurs, le président de l’UDD a salué les efforts du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour son initiative de réunir l’ensemble des acteurs politiques pour discuter des réformes électorales et de la relecture de la Charte des partis politiques.

Parlant de l’Accord pour la paix et la réconciliation, le président Tiéman Hubert Coulibaly a demandé au gouvernement de s’incrire dans sa mise en oeuvre. L’Accord pour la paix doit être considéré comme un projet de politique majeur quelles que soient ses faiblesses.

AMToure

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here