Vœux 2016 de l’Adema-Pasj : Les abeilles en ordre de bataille

0

Le Siège du parti de l’abeille a abrité la cérémonie de vœux à la presse, dans la matinée du Samedi 23 janvier 2016. L’occasion pour le président Tiémoko Sangaré de faire de dévoiler les orientations de son parti pour l’année nouvelle qui vient de sonner.

De nombreuses figures comme Abdel Karim Konaté alias Empé (2ème vice-président et ministre du commerce) , Dramane Dembélé(3ème vice-président et ministre de l’Habitat) ou encore une autorité morale du PASJ étaient du rendez-vous avec la presse malienne. Le Pr. Tiémoko Sangaré, le président des ruchers, a commencé par  souhaiter la bienvenue aux médias avant de faire une mention spéciale au président de la Transition Dioucounda Traoré, également présent à la cérémonie.

L’année 2015 aura été surtout marquée par la signature de l’Accord pour la paix, a signalé M. Sangaré, en rappelant que sa formation a consacré durant l’année écoulée plus d’une vingtaine de rencontres avec autant de partis amis en vue d’échanger sur la mise en œuvre dudit accord issu du processus d’Alger. E d’ajouter, par la même occasion, que les Abeilles y joueront une partition à la hauteur des attentes de la classe politique sur le rôle d’un parti qui est si longtemps demeuré aux affaires.

Le président Tiémoko Sangaré a par ailleurs formellement démenti que le PASJ éprouve une peur bleue des communales, de crainte de perdre les retombées économiques d’une suprématie estimée à 75% des élus locaux contrariée par les nombreuses transhumances. Tout en se disant rassuré d’une victoire fracassante de ses troupes le moment venu, le N°1 des Abeilles estime que la tenue des municipales à la date du 25 Octobre 2015  aurait produit plus de problèmes que le Mali n’en connaît actuellement. Il en a profité pour lancer pour exorciser les «oiseaux de mauvais augure», allusion faite aux démissionnaires qui espéraient voir la Ruche voler en éclats lors du congrès tenu du 24 au 26 Mai 2015. «Congrès de tous les dangers pour beaucoup, ce fut finalement une grande fête », a- t-il lancé triomphaliste, en se réjouissait de ses recommandations de retour aux fondamentaux du parti au grand dam des démons de la division.

Par ailleurs, la création d’un pôle de gauche reste toujours d’actualité, a indiqué Tiémoko Sangaré, en dépit des divergences de vues avec le RPM, principal allié, lors  des félicitations au nouveau gouvernement Modibo KEÏTA III. Cela est fréquent, à l’Assemblée Nationale, que les deux partis concernés ne se font pas de cadeau lors des sessions parlementaires, a-t -il mentionné avant de marteler l’appartenance de son parti à la majorité présidentielle. Le porte-voix des Abeilles a en effet réaffirmé leur soutien indéfectible aux actions du chef de l’Etat ainsi qu’au Premier ministre que les récentes rumeurs annonçaient injustement partant. Et d’indiqué toutefois que PASJ ne sera nullement dans «le déni de réalité» et dénoncera tout manquement dans l’exercice du pouvoir actuel.

Pour ce qui est des perspectives de 2016, l’ancien parti majoritaire compte lancer les travaux de son propre siège, a révélé son président, précisant que le deuxième vice-président Abdoul Karim KONATE est au cœur du projet dont la pose de la première est annoncée pour ce trimestre. Ce n’est pas tout. A compter du mois de Février, l’Adéma entamera une tournée dans la région de Sikasso, en vue de parachever un périple national interrompu suite aux attentats à l’hôtel Radisson BLU, en Novembre dernier. Le parti sera donc au Wassoulou, dès le 6 Février 2016, et « avancera à grandes enjambées» dans l’échiquier politique, a indiqué celui qui fut le président du groupe parlementaire Adéma.

Dans son mot de fin, l’ancien ministre de l’environnement d’ATT s’est délecté des 25 ans du parti de l’Abeille, le 25 Mai 2016. Ce quart de siècle sera « un symbole fort » où le Comité Exécutif fera une démonstration de force afin que l’opinion s’aperçoive de l’impact de la marée rouge et blanche, a-t-il promis.

I. KEITA

PARTAGER