1er anniversaire de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Rfi rend hommage aux deux journalistes à travers une bourse qui porte leur nom

1
Claude Verlon (accroupi) avec Ghislaine Dupont (à droite) au Mali, en juillet 2013. RFI
Claude Verlon (accroupi) avec Ghislaine Dupont (à droite) au Mali, en juillet 2013.
RFI

Le 2 novembre 2013 restera à jamais une date sombre dans l’histoire de RFI. Ce jour-là, les deux envoyés spéciaux de la radio France internationale ont été enlevés puis exécutés à Kidal par des terroristes pendant qu’ils s’apprêtaient à organiser une émission sur la crise malienne. Pour rendre hommage aux confrères disparus, la rédaction de Rfi a initié une bourse qui porte leur nom. La cérémonie de remise de la 1ère Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon se déroulera ce dimanche 2 novembre 2014 à l’Hôtel Salam de Bamako. Pour cette occasion, une grosse équipe de Rfi conduite par la présidente directrice générale de France Medias Monde Marie Christine Saragosse est à Bamako.

Lors de notre passage à Paris en juin dernier, l’émotion était encore palpable dans la voix des journalistes avec qui nous avons abordé l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal.

C’est dans le grand hall du siège de la radio à Issy-les-Moulineaux que nous avons rencontré le présentateur vedette d’Afrique Midi, Lauren Sadou et Yves Rocle, adjoint à la directrice en charge de l’Afrique. Laurent se souvient d’avoir eu Ghislaine au téléphone et cette dernière lui avait parlé des conditions difficiles à Kidal.

En parlant de Gigi et Claude, Yves Rocle n’a pas pu retenir ses larmes. Il se rappelle des moments tristes et sombres où la radio a appris l’enlèvement puis l’exécution de ces journalistes. Yves Rocle se souvient aussi des larmes sincères du président malien Ibrahim Boubacar Keïta à Bamako. Et il a tenu à rappeler les propos d’ ” IBK ” : ” notre deuil, votre deuil, c’est aussi le deuil des Maliens “. Pour lui, ces propos sont le témoignage de l’accompagnement de tout un peuple derrière Rfi

Tous ont parlé de l’affection des Maliens pour RFI. Une bourse pour les jeunes journalistes maliens en hommage à Ghislaine Dupont et Claude Verlon peut être considérée comme une marque de reconnaissance envers les auditeurs de RFI et surtout une manière d’immortaliser les deux journalistes. Rappelons que du côté de la justice, un mandat d’arrêt a été lancé contre Baye Ag Bakabo. Il est supposé être un suspect. Les conditions sécuritaires dans la région n’ont pas permis à la justice malienne de se déplacer sur le terrain.

Moussa SIDIBE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ils ont fait confiance aux facistes des sables, ils ont ete tue par eux, c’est bien pour eux et rfi, radio france disinformation…

Comments are closed.