Commémoration du premier anniversaire de l’assassinat de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon : Des Amis rendent hommage

1
Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les deux envoyés spéciaux de RFI ont été tués près de Kidal, au Mali, ce samedi 2 novembre 2013. RFI
Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les deux envoyés spéciaux de RFI ont été tués près de Kidal, au Mali, ce samedi 2 novembre 2013.
RFI

Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux  envoyés spéciaux de RFI, ont été enlevés et exécutés à Kidal. Indignés par ce drame, leurs amis ont commémoré le pemier anniversaire de leur assassinat, le jeudi dernier à l’espace culturel du CICB.C’était en présence des plusieurs personnes ressources, notamment Toumany Djimé Diallo, Gaoussou Drabo, Tièblé Dramé et  les membres du Groupement Patronal de la Presse Ecrite.

 

Dans son discours introductif, le modérateur du jour, Sidy Kounta, l’un des amis des défunts, a déclaré qu’il s’agissait d’une journée d’hommage, de souvenir de ceux qui sont tombés sur le champ de l’honneur et qui n’avaient aucune raison de tomber. Il a ensuite repris les paroles d’un célèbre poète africain qui dit que : « les morts ne sont pas morts, ils sont parmi nous, ils sont sous l’ombre éclairée et ils ne sont jamais partis ».Un tel adage dénote le caractère héroïque de ces deux illustres disparus, a souligné M. Kounta.

Adam Thiam du journal le Républicain a posé la question de savoir pourquoi le 2 novembre 2013 et qui a tué Ghislaine Dupont et Claude Verlon.Pour lui, ils’agit du temps de l’arme, des émotions, mais que nous n’avons aucune raison de pleurer.

Qui a tué nos confrères ? Nous devons chercher à le savoir et nous le saurons. Nous devons situer les responsabilités et les traduire devant la justice, a évoqué le journaliste du Journal le Républicain.

Tièblé Dramé a affirmé avoir fait la connaissance de Ghislaine Dupon en 1990 à Bamako, lors des événements qui ont provoqué la chute du général Moussa Traoré. Toute l’Afrique reste endeuillée par cette tragédie.Selon lui, ces deux disparus étaient des journalistes chevronnés qui ont toujours été des amis fidèles à l’Afrique. «Leurs noms seront enrégistrés dans les annales de l’hisoire de la presse au Mali et en Afrique. Des studios seront bientôt baptisés en leur nom à Kidal», a t’il conclu.

Serge Daniel reste un grand témoin du message adressé à IBK par les parents de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Ceux-ci, après avoir salué le courage d’IBK, ont tout pardonné et se sont remis à Dieu, le maitre de tout et le garant de la vérité. Cependant, ils désirent que la lumière soit faite afin de punir les auteurs de ce crime odieux.

Les membres du Groupement Patronnal  de la Presse Ecrite, par la voix de Alexi Kalambry et de Birama Fall, ont réitéré leur souhait de voir que toutes les dispositions sont prises afin d’entifier les auteurs de ce crime  et les traduire à la justice.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.