IBK promet 15 millions à la presse au terme de la visite à Ségou : attention aux frustrations !

35

Le président de la République vient de boucler une tournée dans la région de Ségou. Du 7 au 12 décembre 2015, au cours de laquelle il a fait beaucoup de déclarations, posé des actes, promis un avenir radieux à la Cité des Balanzans. IBK à Ségou, beaucoup de citations et petites phrases assassines, de frasques étaient au menu.

 

Cette semaine de visite  a été suivie et commentée par la presse à travers différents titres : «Aucune fanfaronnade politicienne ne me fera débarquer à Kidal et créer un incident» ; «La plus grande farce d’IBK aux Maliens : Mon pouvoir ne fera pas l’objet d’un partage de gâteau» ;  «IBK au camp Amadou Cheickou Tall : seul le mérite doit être un critère pour intégrer l’armée» ; «Crise de colère d’IBK à Bla : On m’a toujours menti, mais j’ai tout découvert» ; «IBK à la rencontre de la classe politique : Nous n’avons jamais exposé ce pays à l’opprobre international» ;  «IBK au camp Amadou Cheickou Tall de Ségou : la totale faillite de l’Etat avait rendu l’armée méconnaissable, mais aujourd’hui elle donne de…» ; «IBK rappelle ses ministres à l’ordre à Bla : Nous ne sommes pas venus au pouvoir pour porter de grands boubous et nous promener» ; «IBK et les logements sociaux : Non, Non Dra pas de cages ou cubes alignés, il faut des logements dignes d’une famille» ; «IBK aux assises nationales de la jeunesse de la diaspora malienne : Je crois en vous»…

 

Mais il y a un titre que nous avons cherché en vain dans les journaux : «IBK en fin de tournée promet 15 millions de Fcfa aux médias qui l’ont accompagné». En effet, pour le président malien, ils ont bien travaillé. Mais attention : le partage de cette somme sera très difficile. Car ils étaient nombreux les hommes de médias. À commencer par l’Ortm avec une kyrielle de journalistes, techniciens, cameramen, câbleurs, monteurs et cadreurs, chauffeurs… Ah oui, l’Ortm a bien travaillé jusqu’à consacrer 52 minutes à IBK seul dans le journal télévisé du vendredi 11 décembre 2015. Un nouveau record pour un chef d’Etat malien. Sans oublier les magazines en bamanan après chaque journal de Dougoufana Traoré, directeur de l’Ortm Ségou.

 

Dougoufana Traoré est une «institution», à part que sa liste est différente de celle de l’équipe envoyée par l’Ortm. Sans oublier que, lui seul, aura plus que les autres travailleurs de l’Ortm de Ségou, puisqu’il s’est mis lui-même sur tous les reportages, en excluant les autres journalistes de la station régionale. Après l’Ortm, il y a la presse régionale de Ségou : les radios et journaux privés ; les radios dans les cercles que le président a visités. Ensuite, vient la presse privée : radios, journaux, sites internet, Africable, RTV, la télévision privée de Ségou.

 

Qui va partager les 15 millions de Fcfa promis par le président de la République ? En tous cas, cette somme ne sera pas suffisante. IBK aurait dû ne pas annoncer de montant, en demandant à sa Cellule de communication de trouver un moyen pour satisfaire les journalistes. De toutes les façons, tous les regards sont tournés vers le président de la République. Par ailleurs, les journalistes, cameramen, techniciens et autres dédaignent que leurs «sous» passent entre les mains des responsables de leur organe.

 

À la dernière minute, nous apprenons que le bureau Recotrade de Ségou exige sa part dans les 15 millions de Fcfa. Autant dire que le partage de cette somme doit se faire avec beaucoup d’attention, surtout à Ségou, sans l’éternel Directeur régional de l’Ortm, Dougoufana Traoré, qui pense qu’il est seul à avoir travaillé pendant cette mission. Et la presse privée à Ségou ne fait pas confiance à ce monsieur qui les a plusieurs fois roulés dans la farine dans des histoires d’argent.

 

IBK et sa Cellule de communication sont donc avertis, au risque de créer des frustrations !!!

 

Békaye DEMBELE

 

PARTAGER

35 COMMENTAIRES

  1. Je suis vraiment ahuri de ce que je lis actuellement. Des personnes qui passent leur temps à calomnier le chef de l’état pour un OUI ou pour un NON se retrouvent à vouloir se battre pour un pourboire qu’il a promis pour ceux qui ont participé à sa visite en 4ème région. Vraiment quel honte !

  2. Ah vraiment la presse malienne. Je suppose que cette information fera la « UNE » de vos journaux car même si on n’aime pas le lièvre, on doit reconnaitre qu’il court vite et le président de la république a à travers ce geste une nouvelle longueur d’avance sur les journalistes de ce pays car malgré les diffamations dont il fait l’objet de leur part ; il leur fait un don parce qu’ils ont fait leur travail pour lequel ils ont déjà un salaire. IBK ne cessera pas de nous surprendre.

  3. Cet article démontre l’attachement sans limite de nos journalistes à l’argent ce qui a une répercussion sur leur travail car ils ne feront donc que publier ce que des personnes mal intentionnées leur disent en retour de petits billets de banques.

  4. Il y a des autorités chargées de la communication dans ce pays. Je pense donc qu’il leur revient de droit de partager cet argent à elles de définir comment le partage sera fait.

  5. « Qui va partager les 15 millions de Fcfa promis par le président de la République ? En tous cas, cette somme ne sera pas suffisante »
    Ce n’est pas un salaire qui a été donné aux journalistes mais on peut considérer cela comme une récompense pour la couverture médiatique de cette tournée.

  6. IBK nous démontre qu’au-delà de tout ce qui se dit sur lui il est un démocrate et est respectueux de la liberté de la presse. Ceci est un message à nos journalistes pour que ceux-ci jouent leur rôle qui est de nous informer plutôt que de vouloir semer le désordre dans ce pays.

  7. Vous ne retrouverez nulle part cet article qui parle de ce don de 15.000.000 à la presse car la plupart de ceux-ci voient les actes du président de la république d’un mauvais œil. C’est serait en substance donc lui reconnaitre un mérite ; ce qui n’est pas dans leur vocabulaire.

  8. Merci au président IBK qui montre sa détermination à respecter la liberté de la presse qui malheureusement est devenu le libertinage de la presse.

  9. Merci à IBK pour ce geste démocratique. Le Mali gagnerait si les journalistes se mettaient au travail tels qu’enseignent la déontologie et l’éthique de de métier. Cet Monsieur a toujours montré l’importante de la démocratie dans notre pays condition d’une paix durable

  10. Ils se sont laissés manipuler par l’opposition qui leur offre des pots de vin pour ternir l’image d’IBK nous voulons qu’ils arrêtent de tels actes qui n’honorent pas cette noble profession

  11. Je demande à l’état malien de créer une école de communication digne de notre pays car nos journalistes sont sous formés alors qu’un journaliste mal formé est un danger pour la société

  12. Les journalistes ne font pas l’effort d’avoir les vraies informations et justes pour nous la population. Ils doivent jouer le rôle d’apaisement et suggérer des projets de sortie de crise

  13. Nous appelons les journalistes à faire preuve de professionnalisme. Ils ont un rôle d’informer la population, montrer les actes que posent le chef de l’état. Mais on remarque plutôt qu’ils passent leur temps à le dénigrer

  14. Après avoir mis à la disposition de plus 500 millions au chef de file de l’opposition, IBK vient de montrer veut le meilleur de tout ce qui passe à la marche de la démocratie de notre pays.

  15. IBK est un démocrate qui a toujours prôné la liberté d’expression et d’opinion pilier d’une vraie démocratie. Il vous donne cet argent pour vous amener à travailler de manière professionnelle 😆 😆 😆 😆

  16. IBK est un démocrate qui a toujours prôné la liberté d’expression et d’opinion pilier d’une vraie démocratie. Il vous donne cet argent pour vous amener à travailler de manière professionnelle

  17. Chacun aura la part qu’il mérite chers journaleux. IBK est un homme de parole malgré votre incompétence vous aurez cet argent comme convenu

  18. Ils sont payés pour salir le nom d’IBK avec des niets de ces opposants qui veulent à tout prix le pouvoir.
    Ils n’ont rien de bon pendant cette visite. Ils sont nuls

  19. Des journalistes ont passé tous les temps à dénigrer le vieux durant la visite n’ont aucune honte de revendiquer leur part. Vraiment aucun professionnalisme.

  20. Si c’est vrai que le président de la République avait tenu cette promesse. Croyez-moi, il n’allait pas fallu tout ce temps pour que les maliens apprennent cette nouvelle. Menteur, allez-y vous faire voir.

  21. La presse malienne est dépourvue de toute déontologie. Elle a perdue toutes ses valeurs, il reste à se demander comment serait la presse malienne dans cinq ans ?

  22. Les internautes ont bien raison de traiter ces journalistes de tous mots. La presse malienne a mis de côté ce respect que les maliens portaient en elle. Au profit de money ils se sont transformés à un véritable loup de chercheurs d’argent. Comme si les autres ne connaissaient pas cela.

  23. Finalement je vois que c’est normal car la presse malienne manque de professionnalisme. Elle ne donne pas des informations fiables. C’est une presse d’option et partisane, qui a choisie l’argent comme première option.

  24. Je trouve cette information fictif, les maliens connaissent maintenant les jeux menés par les journaleux comme toi Mr Dembélé. Vous ferrez mieux de dire autres choses, cette info ne passe pas.

  25. Aucun malien n’est prêt à vous suivre encore dans vos diffamations, nous savons que les hommes de médias maliens sont prêts à tout pour l’argent. Donc, inutile de vous prononcer sur cette affaire.

  26. Si vous n’avez rien à dire, de grâce laissez-nous en paix, nous sommes fatigué d’écouter vos sottises. Vous ne dites rien de bon sur ce régime, vous pensez peut être que les critiques vont vous amener quelque part dans ce travail.

  27. Critiquer, contribuer à l’aventure ambiguë de la jeunesse, rendre la gouvernance des chefs d’Etat difficile, contribuer à la filtration de certaines rumeurs au sein de la population, être une scène où s’exprime les malhonnête, j’en passe, sont entre autre les différents rôles de nos journalistes Ils sont tous des crève de la faim sinon les 15 millions peuvent être partagés sans problème. 💡 💡 💡 💡

  28. La presse malienne est remplie de journalistes totos. Certains ne savent même pas différencier les expressions comme : paix et sécurité, les bonnes initiatives des mauvaises, un juge d’un magistrat (tout juge est un magistrat mais tout magistrat n’est pas un juge). C’est vraiment dommage. Mais c’est la réalité. Et c’est tout a fait normal qu’il ne parviennent pas à se partager les quinze millions donné par IBK.

  29. La presse malienne d’aujourd’hui n’est pas la même que jadis. C’est hier que les journalistes des médias privés jouaient le rôle de mentor et d’informateur de la population. Aujourd’hui on a l’impression que la presse privée est une «drome de critiques» de l’opposition pour nuire au pays. Certains journalistes préfèrent la mort au fait de rendre sur le terrain pour fournir des informations justifiées à la population. Donc IBK a bien de ne donner que 15 millions FCFA. 💡 💡 💡

  30. Une promesse pareil ne put guère rester en cachète ne soyez pas naïf. Si c’était le cas comme vous l’avez dit, ces mêmes journalistes allaient se faire le plaisir de raconter cela partout dans le monde.

  31. Soyez au moins honnête envers le peuple, ce n’est pas digne de votre part. Pour QUEL raison IBK fera-t-il une chose pareille ?

  32. Même si le président de la république avait donné plus de 15 milliards à la presse par an, cela ne va rien servir. les journalistes allaient toujours se fracasser pour les partager.

  33. Pendant que l’Etat donnait une somme de 200 millions à la presse par an, malgré tous vos stagiaires reçoivent des sommes minables. Votre seul souci c’est l’argent pas le bon fonctionnement de la presse. Donc c’est normal que vous vous battez pour ces 15 millions. 💡 💡 💡 💡

  34. Je ne sais pas quand est-ce que les journalistes maliens prendront conscience de l’ampleur de ce qu’ils font dans ce pays. Ils jouent à la pyromanie sans le savoir. Car ils prennent de l’argent avec certains politichiens qui n’aiment pas ce pays pour déstabiliser le pouvoir d’IBK. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆

  35. Ne nous prenez pas comme des dupes, une telle promesse n’est pas à cacher. La presse malienne a la plume pour dénoncer cela même si les concerne.

Comments are closed.