Révélations faites par la ministre Diarra Racky Talla : Près de 370 millions Fcfa “volatilisés” en 2010 lors du payement des arriérés de salaire et des indemnités des travailleurs de l’Huicoma

17
Le ministre Racky Talla à propos du recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique :
Racky Talla, ministre de la Fonction publique

Pour apaiser le climat social, l’Etat s’engage à payer plus de 313 millions Fcfa pour les victimes de cette opération

La ministre du Travail et de la Fonction publique était mercredi face à la presse dans la salle de conférence dudit département. Objectif : informer les journalistes sur les efforts fournis par le gouvernement après la découverte des cas de malversations constatés lors de la répartition des 2 milliards 100 millions Fcfa offerts en 2010  à l’Etat pour éponger des arriérés de salaires et des indemnités des travailleurs de l’Huicoma.

Laissant la genèse de cette situation, la Ministre a rappelé qu’après la cession des actions de l’Etat dans le capital de l’Huicoma-Sa à Aliou Tomota, Pdg du Groupe Tomota, des difficultés de divers ordres ont entravé le fonctionnement normal de l’Huicoma, créant un conflit social entre la direction et le personnel avec ses lots de grèves et sit-in à répétition.

En vue de d’apaiser le climat social, a-t-elle ajouté, un protocole d’accord a été signé le 30  mai 2010 entre le gouvernement, l’Union nationale des travailleurs du Mali  (Untm) le Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) et la Direction générale de l’Huicoma. “Dans ledit protocole, les résolutions engageaient le gouvernement à payer, au nom de la solidarité nationale et pour solde de tout compte, un montant de 2 milliards de 100 millions Fcfa pou les arriérés de salaire de 194 travailleurs de l’Huicoma-sa en sit-in à la Bourse du travail pour la période allant du 1er janvier au 31 mai 2010, ainsi que les indemnités de réinsertion pour les travailleurs licenciés pour motif économique, contraints à la retraite. A ceux-ci, s’ajoutent les saisonniers permanents, les travailleurs n’ayant pas bénéficié de la prolongation de l’âge de départ à la retraite et les partants volontaires” a soutenu la Ministre.

Dans le même protocole, la société Huicoma-sa s’engage à payer les indemnités légales de tous les travailleurs licenciés et partants volontaires.

La ministre du Travail et de la fonction publique de souligner que suite aux négociations avec l’Untm en 2014, une commission avait été mise en place pour traiter les dossiers des travailleurs compressés de 5 sociétés dont ceux de l’Huicoma. Elle a regretté que les travaux de cette commission avançaient timidement du fait de l’absence de documentation. “Et c’est en août 2017 que l’Untm a transmis au ministère du Travail un lot de documents concernant les travailleurs des 5 sociétés y compris ceux de l’Huicoma” a-t-elle révélé. Avant de poursuivre qu’aussitôt après la réception de ce document, une commission ad hoc a été mise en place auprès du ministère du Travail et de la fonction publique.

Les travaux de cette commission ont révélé, entre autres, l’existence d’un état de paiement faisant ressortir que du 3 juin 2010 au 14 septembre 2010, le gouvernement, à travers le ministère de l’Economie et des finances, a entièrement payé, en faveur des travailleurs de l’Huicoma-sa, le montant de 2 milliards 100 millions Fcfa.

Il a été aussi constaté l’existence de la décharge des représentants des travailleurs en son temps, attestant l’obtention dudit montant reparti comme suit : Arriérés de salaires 248 177 869 Fcfa, fonds de réinsertion des travailleurs licenciés 1 433 358 483 Fcfa, fonds de réinsertion des partants volontaires 408 688 330 Fcfa et fonds pour saisonniers 9 775 038 Fcfa.

Pour la Ministre, au titre du paiement des arriérés de salaires, 188 travailleurs ont intégralement perçu leurs arriérés de salaire net pour un montant global de 198 481 080 Fcfa. Il se trouve que 7 travailleurs ont perçu trois mois au lieu de 5 mois d’arriérés pour un montant de 4 707 585 Fcfa ce qui leur fait un reliquat de 3 138 390 Fcfa.

S’agissant des indemnités de réinsertion, les travailleurs licenciés, au nombre de 432, ont tous perçu leurs indemnités. Idem pour les partants volontaires qui sont au nombre de 64 et les saisonniers permanents.

Par contre, 26 travailleurs n’ayant pas bénéficié de la prolongation de l’âge de départ à la retraite n’ont rien perçu.

47 autres travailleurs ayant bénéficié des arriérés de salaire ont illégalement perçu l’indemnité de réinsertion pour un montant de 258 940 605 Fcfa

La ministre Diarra Racky Talla a déploré aussi que sur la liste des partants volontaires, 11 travailleurs en activité ont illégalement perçu lesdites indemnités pour un montant de 111 301 270 Fcfa.

“Aussi, 47 autres travailleurs ayant bénéficié des arriérés de salaire ont illégalement perçu l’indemnité de réinsertion pour un montant de 258 940 605 Fcfa” a fait savoir la Ministre.

C’est pourquoi, selon elle, au regard de ces constats, le ministère du Travail et de la fonction publique a pris des dispositions pour le paiement de l’indemnité de réinsertion aux 26 travailleurs pour un montant de 215 279 848 Fcfa et les deux mois d’arriérés de salaires aux 7 travailleurs pour un montant de 3 138 390 Fcfa.  Ce qui fait en tout un montant de 313 361 981 Fcfa.

La conférencière a précisé que ce montant est entièrement débloqué par l’Etat et le processus de paiement est en cours. “Le département, par souci de retracer la vérité dans ce dossier, a convié le collectif des jeunes et les femmes de Koulikoro afin de l’éclairer sur les conclusions des travaux de la commission. Mon département reste toujours ouvert à la réception de toutes les réclamations concernant ce dossier, a instruit à ses représentations régionales de Kayes, Sikasso et Koulikoro de recevoir toutes les réclamations émanent des anciens travailleurs de l’Huicoma” a fait savoir Mme Diarra Racky Talla.

Avant de poursuivre que plus 4 semaines après le déblocage de ce fonds, leur service n’a enregistré aucune réclamation.  Sauf que, récemment, un groupe dénommé “Groupe des contraints à la retraite ” leur a fait parvenir une liste de 114 travailleurs n’ayant rien perçu dans la répartition des 2 milliards 100 millions Fcfa. Pour cette dernière réclamation, la Ministre a fait savoir que les investigations sont en cours au niveau de la commission en vue de vérifier leur bien-fondé. Tout en rassurant que les dossiers des indemnités indument perçues seront confiés à la justice, la Ministre a affirmé la ferme volonté du gouvernement de s’engager dans la voie de l’apaisement du climat social. ” C’est pourquoi nous invitons tous ceux qui se sentent lésés dans ce dossier à nous saisir officiellement et une suite sera donnée à leurs réclamations” a-t-elle conclu.

Détail important, ce sont les représentants des travailleurs et l’Untm qui ont géré à l’époque la répartition de ces 2 milliards 100 millions Fcfa entre les bénéficiaires.

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. c est le gouvernement meme qui est a l origine de cette disparution des bons a rien le president est le premier menteur combien de fois il a promit sans rien faire

  2. “Pour apaiser le climat social, l’Etat s’engage à payer plus de 313 millions Fcfa pour les victimes de cette opération”

    Et pour 300 malheureux millions cfa, il a fallu au gouvernement attendre des manifestations populaires, et la ministre a L’INDECENCE de presenter cette broutille comme un “EFFORT de ce gouvernement”!….

    Ces 300 millions représentent à peine le coût d’un seul des voyages inutiles de Zonkeba, et bien que des malheureux travailleurs en attendent LÉGITIMEMENT le paiement, cette ministre sans honte ose nous parler d’un EFFORT du gouvernement !!!

    En matière “d’efforts financiers de ce gouvernement”, faut-il lui rappeler qu’a lui seul, le palais “personnel” que son maître Zonkeba s’est offert SUR LES CAISSES DE L’ÉTAT (!!!…) a coûté la bagatelle de 10 MILLIARDS!!!!!!!!

    Ça, c’était un bel EFFORT FINANCIER!!!!
    Et je passe sur Boeing également personnel, pour lequel ce même gouvernement de voleurs à consenti UN EFFORT de 21 milliards !!!!!!

    Alors madame, respectez-vous et….respectez-nous : NE NOUS PARLEZ SURTOUT PAS “D’EFFORT FINANCIER DU GOUVERNEMENT” QUAND VOUS PARLEZ DE 300 PETITS MILLIONS CFA, QUE DE MODESTES TRAVAILLEURS ATTENDENT!!!

    C’est indécent !

    • C’est tres indecent car l’Etat vole encore au secours des voleurs du denier public, Mme vous etes une honte nationale, ou est la justice dans ce pays? Des voyous detourneurs de fonds publics et voleurs que vous connaissez restent impunis. Le vol est normal et meme valorise et c’est a l’Etat Malien, pas IBK et pas Mme la Ministre, de payer pour de l’argent vole et Mme nous parle “de climat social”, c’est faux votre gest ignoble est une recompense aux allies d’IBK et une belle recompense pour leur soutien aux elections prochaines alors IBK le Mande Zonkeba lui-meme ne veut pas les poursuivre en justice. Quelle honte, quelle bassesse et quel manque de morale, d’honneur, de dignite et de vertu Mme le Minsitre d’IBK.

  3. Pkagame, les erreurs existent! It could very well be an honest mistake! IL Y A DE CELA 4 SEMAINES SEULEMENT, MA BANQUE AVAIT DEPOSE’ PLUS DE 2000 DOLLARS DANS MON COMPTE. J’AI SU QU’IL S’AGISSAIT D’UNE ERREUR ET JE N’AI PAS TOUCHE’ A’ L’ARGENT. DEUX JOURS APRES, LA BANQUE A RETIRE’ LE MEME MONTANT DE MON COMPTE! IL Y A DE CELA PRES DE 15 ANS LA COMPTABILITE’ DE L’INSTITUTION POUR LAQUELLE JE TRAVAILLE A FAIT LE MEME GENRE D’ERREUR. J’AI RETIRE’ L’ARGENT PENSANT QU’IL S’AGISSAIT DE QUELQUE CHOSE QUI ME REVENAIT DE DROIT. LA COMPTABILITE’ M’A ECRIT POUR M’INFORMER QU’IL S’AGISSAIT D’UNE ERREUR DE SA PART ET QU’ELLE COUPERA DE MON SALAIRE PENDANT UNE PERIODE DETERMINE’E POUR RECOUVRER L’ARGENT QU’ELLE A MIS DANS MON COMPTE PAR ERREUR!
    MES AMIS, LES ERREURS EXISTENT. LA DAME RACKY EST HONNETE ICI, IL FAUT L’APPLAUDIR! CECI ETANT DIT, L’ETAT EST TOUJOURS RESPONSABLE DE L’ARGENT PERDU. IL DOIT LE RECOUVRER MAIS D’ICI LA’, LES TRAVAILLEURS DOIVENT IMMEDIATEMENT AVOIR LEURS DROITS!

    • Ta gueule, fermes-la, veritablement idiot ce wuruwaye descendant de wuruwaye! Veritable menteur. Il y a eu vol et tu parles d’erreurs, quel idiot! IBK est voleur et Mme Racky est de meme car qui s’assemblent se ressemblent.

  4. Tout ça n’est que mensonge de Raky TALLA, elle connais très bien la destination des sous détournés. Si les juges coincent Raky TALLA, elle va trouvé tout de suite de l’argent pour indemniser ces pauvres travailleurs de l’Huicoma.

  5. Voilà qui est claire pour tout le monde. La mentalité malienne est opposée au développement. Cette affirmation je ne cesserai de l’affirmer haut et fort. L’Etat malien a déboursé 2,1 milliards en 2010 pour payer les travailleurs comme convenu dans l’accord signé le 30 mai 2010 entre le gouvernement, l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm) le Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) et la Direction générale de l’Huicoma.

    Mais la mentalité de vol du malien a prévalu et 313 millions de f cfa ont été détourné comme par magie. Des travailleurs ont perçu illégalement de l’argent de leurs camarades. Et aujourd’hui manipulé par les politiciens ces mêmes gens qui volés l’argent de leur camarade font des marches insensées et mettent les femmes dans les rues. Voler et revendiquer ce qu’on a volé. C’est ça la mentalité malienne.

    • FB
      “La mentalité malienne est opposée au développement”

      Pas du tout, et même….au contraire!
      La preuve: LES MILLIONS DE MALIENS QUI SOUHAITENT DÉGAGER ZONKEBA!😂😂😂😂😂

  6. Merci madame la ministre RAKY DIARRA pour votre explication. il faut que les travailleurs honnêtes soient mis dans leur droit mais ceux qui ont vole doivent payer pour leur forfait.

  7. @kagame je dirais que tu a dit vrai il faut publier leurs nom sinon ils ne vont rembourser ce montant.

    • Dans l’hexagone pour faire passer la pillule, ils passent de zic même sous un feu d’artifice, c’est un peu comme si les anglais mettent du lait dans le thé…

  8. Donc des dizaines des travailleurs (47) profitèrent des failles pour prendre illégalement chacun une somme de 5 500 000 f (CINQ MILLION CINQ CENT MILLE CFA)…pour indemnité de réinsertion alors qu’ils ont déjà pris leurs arriérées de salaire! En plus, 11 autres travailleurs (“partant volontaires”) prirent illégalement chacun une somme de 10 100 000 f (DIX MILLION CENT MILLE CFA)…pour indemnité de réinsertion alors qu’ils sont en activité (il ne sont pas partis en réalité)! Donc du coup 370 million dans l’eau! Ah! Le MALIBAAAAAAA!
    MAINTENANT, avant d’aller au tribunal avec ces 58 travailleurs voleurs (fassoden jugus) please publiez leur liste: NOM, PRÉNOM etc..
    Ils doivent rembourser cette argent ou aller en prison…; et s’ils n’ont pas le cash leurs maisons, leurs champs ou autres biens seront saisis (désolé pour leurs enfants et femmes!). J’espère qu’eux ( les 58 travailleurs escrocs) ne participent pas aux manifestations de travailleurs de l’HUICOMA! Quels voleurs!

    • Voila comment ces 58 travailleurs qui ont illégalement partage les 370 millions auraient pu accéder a cette somme: a la malienne, c’est toujours les agents de l’État en charge qui sortent avec “l’affaire”…ils proposent d’abord la possibilité de ce détournement, cherchent les partenaires parmi les travailleurs, exécutent en complicite avec les caissiers en payant ces sommes illégales, puis en fin ils réclament leur parts. Par ex., un travailleur qui perçoit une somme illégale de 5 500 000 f peut céder jusqu’a 1 500 000 f aux agents de l’état et ceux de 10 000 000 f peuvent céder jusqu’a 3000 000 f etc… C’est du business. Les travailleurs n’auraient en aucun cas pu sortir cette somme de 370 millions par eux-mêmes…sans la complicite des agents de l’état. C”est un réseaux de partage! Il faut les interpeler eux tous afin qu’ils remboursent cette argent!

    • @ PKagame: Certainement, mais est ce que nos dirigeants sont meme a croire sur ecrits et paroles?
      Prenons ministere par ministere chaque moi des millions de fcfa du contribuable sont detournes et se volatisent sans jamais suite. Alors………..???????????????
      C’est le Maliba non houbien???????????lololol

  9. Nous ne savons pas nous travailleurs comment 370 millions ont dispari,qu’elle demande à son homologue BEN KATTRA,adjoint à Siaka Diakite ce sont ex qui ont géré avec le gouvernement le volet argent.
    La commission des travailleurs à juste fait le calcul et les remettre à l’untm point barre

Comments are closed.