Journée mondiale de la lutte contre le paludisme : Pour un Mali sans paludisme à l’horizon 2030

0

A l’instar de la communauté internationale, le Mali, à travers le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a célébré lundi 25 avril 2016 la 9e édition de la Journée mondiale de la lutte contre le paludisme. Une occasion pour le chef du département, Mme Togo Marie-Madeleine Togo, pour réaffirmer l’engagement des autorités du pays pour un Mali sans paludisme d’ici 2030.

Couplée à la Semaine nationale de lutte contre le paludisme, la cérémonie de lancement de la Journée était présidée par le ministre de la Santé au CICB. Elle a enregistré la présence de l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, S. E. Paul A. Folmsbee, du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé au Mali (OMS), Lucien Manga, et plusieurs autres partenaires techniques et financiers du secteur de la santé.

Cette 9e édition était placée sous le thème : “En finir pour de bon avec le paludisme”, d’où l’engagement des autorités à faire du Mali, d’ici 2030, un pays sans palu. Pour relever ce défi,  les autorités, avec l’appui de leurs partenaires, ont engagé plusieurs stratégies d’intervention comme la prévention avec l’utilisation moustiquaires imprégnées d’insecticide, le traitement préventif intermittent du paludisme chez les femmes enceintes, la chimio prévention du paludisme saisonnier chez les enfants de moins de 5 ans, la pulvérisation intra-domiciliaire, la communication et la mobilisation sociale et le suivi évaluation.

Pour la Semaine de la lutte contre le palu, a précisé le ministre Togo, une conférence de presse, une journée scientifique, des jeux concours, des séances de sensibilisation, etc. seront organisés à travers le Mali. Cette journée a été une occasion pour ministère de la Santé et de l’Hygiène publique de renforcer davantage le plaidoyer et la mobilisation sociale autour des stratégies de lutte contre le paludisme.

Selon le représentant de l’OMS, beaucoup reste à faire pour concrétiser la vision d’une Afrique sans paludisme. “L’Afrique a enregistré 80 % de la morbidité et 90 % de la mortalité mondiale liée au paludisme en 2015. De plus, l’Afrique abrite 13 des 15 pays qui supportaient environ 80 % de la charge de morbidité mondiale due au paludisme”, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, partenaire stratégique de notre pays dans cette lutte, ont assuré de leur soutien. S. E. M. Folmsbee a invité les partenaires techniques et financiers à soutenir le Mali dans son engagement d’un Mali sans palu d’l’horizon 2030. Pour cela, plusieurs milliards de F CFA sont engagés par le gouvernement américain.

Youssouf Coulibaly  

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER