Mortalité maternelle, néonatale et infantile au Mali : « Inadmissible qu’une femme malienne meure en donnant la vie »

1

La cour de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sise à N’tomikorobougou, a abrité, le mardi 26 octobre 2021, le lancement de la 5ème édition de la caravane médiatique de sensibilisation et d’information de l’Association Tous et Chacun. Le thème de cette édition était : « Continuum des soins dans le contexte de la pandémie du Covid-19 pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile ».

La cérémonie du lancement s’est déroulée en présence du représentant de l’OMS au Mali, Jean-Pierre Baptiste, du directeur régional de Santé, M. N’Tji Keïta, les membres de l’association avec à leur tête, la présidente Mme Baby Korotoumou Kontao, et les caravaniers.

Selon la présidente de l’association, Mme Baby Korotoumou Kontao, l’objectif principal de cette caravane était de mobiliser les acteurs autour de la problématique de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile dans la perspective de l’atteinte des Objectifs du Développement durable (ODD) en période de la pandémie à Covid-19. Il s’agit spécifiquement d’informer et de sensibiliser les populations du District de Bamako et des districts sanitaires de Konlondièba, Sikasso, Markala, Ségou pour l’adoption des pratiques familiales essentielles (PFE), mesures barrières (port des masques, utilisation de gels hydro-alcooliques et distanciation sociale…) ; amener les journalistes à documenter et à disséminer les bonnes pratiques et les défis à relever aux niveaux des structures sanitaires et communautaires.

Pour sa part, Jean-Pierre Baptiste, représentant de l’OMS au Mali a rendu un hommage à l’association pour ses cinq ans de combat de sensibilisation et d’information. « Vous faites un travail extraordinaire pour les femmes maliennes. Il est inadmissible qu’au XXIe siècle une femme qui tombe en grossesse ne consulte pas ou qui qu’une femme malienne meure en donnant la vie. Devant cet état de fait, la sensibilisation et l’information sont très importantes. L’OMS sera toujours aux côtés du gouvernement du Mali pour lutter et réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale au Mali », a-t-il souligné.

N’Tji Keïta, représentant de la direction régionale de la Santé et de l’Hygiène publique dira : « C’est pour moi un immense plaisir de participer à ce lancement. Il n’est un secret pour personne que le taux de mortalité maternelle  d’un pays constitue un baromètre pour apprécier le niveau d’évolution de l’état de santé de la population. Au Mali, ce taux est très élevé. Parmi les stratégies développées au Mali pour réduire ce taux, figure cette caravane. Un engagement constant et une bonne sensibilisation permettra à réduire ce taux.»

Le Top départ a été donné par N’Tji Keïta. Pendant onze jours, ces caravaniers (hommes et de femmes) avec à leur tête deux ambassadeurs, vont sillonner les trois régions ci-dessus citées du Mali.

‘’Tous et chacun’’ est une initiative d’une dizaine de structures de bonne volonté qui se sont engagées à aider le ministère de la Santé dans ses efforts pour l’atteinte des ODD, en partenariat avec l’OMS. Elle a pour objectif de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Mali.

Moussa DIARRA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je me souviendrai toujours du success du projet KBK (Kita-Bafoulabe-Kenieba) qui a rendu la mortalite maternelle presqu’ a zero dans ces trois cercles du Mali en utilisant des strategies scientifiques adaptees aux realites locales et aux realites Maliennes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here