Santé publique : 4,55% de femmes maliennes sont atteintes de fibrome utérin

0

La grossesse imaginaire ou le fibrome utérin touche bon nombre de femmes dans notre pays. Les gynécologues définissent les fibromes utérins comme des tumeurs non cancéreuses dans l’utérus qui se développent chez la femme qui a l’âge de procréer. Cette maladie, avec ses nombreuses conséquences, est la cause de stérilité de beaucoup de femmes. Pour avoir des éclairages, nous avons approché des spécialistes de la santé.
Je vivais l’enfer avec cette maladie que j’ignorais. J’avais tout le temps des maux de ventre, je n’avais même plus d’intimité avec mon mari à cause des douleurs. A un moment donné, il y a eu des irrégularités dans mes menstrues, ce qui n’était pas le cas. J’ai aussi commencé à pousser du ventre jusqu’à ce que certains m’appelaient “flaniw ba”, c’est-à-dire la future maman des jumeaux. Je suis finalement tombé enceinte et à deux mois de grossesse, j’ai commencé un jour à saigner.
Quand mon époux m’a amenée à l’hôpital, après des examens, ils ont découvert que j’avais deux fibromes en plus de la grossesse et qu’il fallait interrompre d’abord la grossesse et ensuite enlever les deux boules. Et depuis plus de six ans, je n’arrive plus à tomber enceinte, alors que je suis sous traitement”, s’attriste une patiente rencontrée dans une structure de santé et qui a voulu garder l’anonymat.
Elle conseille à toutes les femmes qui voient leur ventre pousser, qui ont des irrégularités dans leurs menstrues, des maux de ventres ou des saignements, de se faire consulter à temps avant qu’il ne soit trop tard.
Le cas de cette dame n’est pas unique. De nos jours, beaucoup de femmes et de jeunes filles souffrent du fibrome utérin. Selon une sage-femme, le fibrome grossit tellement chez certaines femmes qu’elles ont l’impression de développer une grossesse.
Aux dires de Dr Madou Dembélé, généraliste à l’hôpital du Point G, les symptômes des fibromes utérins sont des douleurs pelviennes et des règles abondantes ou prolongées. Mais dans la plupart des cas, ils évoluent sans symptôme, c’est-à-dire en silence.
“Les fibromes utérins aussi appelés les myomes de l’utérus provoquent des anomalies de saignements dans les menstrues qui sont parfois abondants et prolongés. Ils perturbent souvent tout le cycle de la femme. Ces saignements peuvent provoquer une anémie et une fatigue”, a expliqué le spécialiste, avant de préciser que la fréquence des fibromes utérins chez les femmes au Mali, selon le rapport d’une étude menée au Point G en 2007, est de 4,55%. Pour détecter le fibrome utérin, il faut un examen échographique. Le traitement dépend de la gravité, selon Dr Madou Dembélé. «Le traitement comprend la prise de médicaments ou l’ablation du fibrome (médical ou chirurgical). Le traitement médical est basé sur les progestatifs, anti-inflammatoires et les hémostatiques pour limiter le saignement.
Pour le traitement chirurgical, cela se fait en fonction de l’âge de la patiente et son désir d’avoir des enfants. Pour les femmes qui désirent avoir des enfants, on procède à une myomectomie (ablation du fibrome). Et pour la femme âgée et non désireuse d’enfant, on procède à l’hystérectomie, c’est-à-dire on enlève par intervention chirurgicale l’utérus», a-t-il indiqué.
A la question de savoir pourquoi les femmes qui ont des fibromes ont le ventre gros, le spécialiste répond : Habituellement, les fibromes se développent lentement. Mais quand l’utérus grossit, le bas-ventre se gonfle et une pression s’exerce dans le bassin.
Il faut également noter que le fibrome utérin survient également chez les femmes en ménopause.

Marie DEMBELE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here