Virus d’Ebola au Mali : Les 29 personnes en confinement à Bagadadji sont libres de mouvement

0

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné et son collègue de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara, ont rendu hier une visite de courtoisie à la famille Cissé en fin de  mise à quarantaine à Bagadadji. Les 29 personnes, qui ont eu des contacts avec la fille morte d’Ebola à Kayes, et qui étaient en observation depuis trois semaines, et qui ne présentent aucun symptôme,  sont désormais libres de mouvement depuis hier lundi 10 novembre 2014. 

 

Le quartier de Bagadadji en Commune II a reçu hier la visite de deux ministres, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné et de celui de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara. Les deux ministres étaient porteurs du message de réconfort du président de la République et du gouvernement à la famille Cissé, composée de 29 personnes dont 12 enfants,  en fin de mise en quarantaine. C’est cette famille qui a abrité la petite fille de 2 ans morte d’Ebola à  Kayes il y a trois semaines. Sur instruction des autorités sanitaires, il a avait été ordonné la mise en quarantaine de cette famille et cela pour 21 jours, correspondant à la période d’incubation du virus Ebola.  Soumises à des prises biquotidiennes de la température, ces personnes n’ont présenté aucun symptôme, d’où la fin de leur mise en observation  hier lundi 10 novembre 2014.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné, a salué la famille pour sa coopération avec les services de santé, dirigé par Dr Samba Sow. Il a également mis l’accent sur l’hygiène et le respect des consignes des autorités en prévention contre l’épidémie d’Ebola.  Il a invité les uns et les autres à la solidarité, « à ne pas stigmatiser cette famille qui vient d’être blanchie ». « Des mesures seront prises pour pousser le diagnostic autour de ces individus », a indiqué le ministre.

Le Chef du département de la santé a remis une enveloppe symbolique à la famille Cissé en guise de soutien du gouvernement. Les familles fondatrices de Bamako avec à sa tête Madou Touré, ont remercié la délégation ministérielle pour ce geste de solidarité envers cette famille. Ils ont invité également au strict respect des mesures d’hygiène pour prévenir cette maladie.

Le représentant de la famille Cissé  a remercié à son tour les autorités pour cette marque de solidarité en leur faveur.

Après la ville de Bamako, les regards sont désormais tournés vers  Kayes où 79 personnes qui ont eu contacts  avec la petite, sont en quarantaine dont 33 agents de santé. Aucun signe d’alerte n’a été signalé au jour d’aujourd’hui. « A l’heure actuelle, notre pays a enregistré un seul cas d’Ebola sur un total de 32 cas suspects », a rappelé le ministre de la Santé.

Ousmane Daou 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER