7ème édition de la semaine de la Micro-finance : La micro-finance au cœur de la relance économique

0

L’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Mali (L’APSFD) a fêté, le jeudi 17 décembre au centre international  de conférences de Bamako,  la 7ème édition de la semaine de la micro finance au Mali. La cérémonie était présidée par le ministre de la promotion des investissements et du secteur privé,  Me Mamadou Gaoussou Diarra qui avait à ses côtés le Président de l’APSFD, Monsieur Adama Camara, PDG de CAECE, Jigissème en présence des représentants des structures financières au Mali.

Le thème retenu  pour cette édition est « la micro finance au cœur de la relance économique du Mali »

Cependant, selon le président de ladite association, c’est au milieu des 1980 que les premières institutions de micro finances ont fait leur apparition au Mali. Aujourd’hui  la micro finance est présentée  sur toute l’étendue du territoire  et dans tous les secteurs d’activités.

Il ajoutera qu’à l’instar des autres segments de l’économie malienne  durement frappés par la crise de 2012 et dans un contexte de relance économique, son association entend se positionner comme un acteur majeur. La micro finance est devenue un élément essentiel du développement du Mali, grâce à son impact sur le taux de bancarisation, le volume et le nombre de crédit octroyés, le nombre d’emplois crées. On peut retenir 1.021.024 clients, 1.122.144 usagers. En termes d’encours de crédits 69.572.200.000 FCFA et d’encours d’épargnes 56.354.700.000 FCFA.

Pour sa part le ministre de la promotion des investissements et du secteur privé expliquera que  le secteur de la Micro-finance occupe une place de choix dans les politiques publiques conformément à la vision de développement du Président de la République, son excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA énoncée dans son projet de société «  Le Mali d’abord ». A cet effet, le Cadre stratégique pour la croissance et la Réduction de la Pauvreté(CSCRP) 2012-2017  a assigné aux SFD un rôle déterminant pour la création d’activités génératrices de revenus et d’emplois pour la promotion d’exploitations agricoles et de micro-entreprises. Il s’agit donc de faire de la Micro finance, un précieux outil pour l’amélioration et  l’inclusion financière au bénéfice des populations les plus démunies et qui n’ont  pas accès au système bancaire classique. Pourtant le pari de l’inclusion financière est loin d’être gagné. Aujourd’hui, le secteur de la micro finance est confronté à des dysfonctionnements graves qui sont en grande partie liées au non respect des dispositions réglementaires et statutaires, aux défaillances des systèmes d’information et de gestion, à la faiblesse des mécanismes internes et externes de surveillance et aux insuffisances dans le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées à l’issue des contrôles. Ces dysfonctionnements ont mis en mal la viabilité et l’équilibre financier de nombreuses institutions. Ils ont également fortement détérioré la confiance des populations envers les institutions de Micro Finance »

Mr le ministre affirmera que, son département a également élaboré une politique nationale de développement de la micro finance et son plan d’actions 2016-20-20  sera adopté par le gouvernement dans les tous prochains jours. Une étude est également  en cours dans le cadre de la mise en place d’un mécanisme de renforcement durable des SFD. Nous notons avec satisfactions que l’APSFD-Mali, grâce à l’appui des partenaires techniques financiers du secteur reste très engagée pour relever les défis de la professionnalisation du secteur à travers la restauration de l’offre de services financiers diversifiés et adaptés aux besoins de nos populations. Affirme-t-il.

A ce titre cette organisation de la semaine de la micro finances constitue également un espace de discussions  et d’échanges entre les différents intervenants du secteur de la micro finance afin de dégager des pistes de solutions aux difficultés et défis auxquels le secteur de la micro finance est confronté….

Abdramane Samakè

PARTAGER