Affaire dite The Achoura : les autorités s’expliquent

0

Dans le cadre d’édifier l’opinion nationale et internationale sur l’affaire dite thé Achoura, le directeur général de l’Institut Nationale de Santé Publique Pr Akory accompagné des directeurs techniques du ministère de l’agriculture, de l’industrie et du commerce chargé du dossier étaient face à la presse le 6 mars 2021 dans la salle de conférence du ministère de l’agriculture.

Pour le Prof Akory, l’affaire dit thé Achoura n’aurait pas dû être étalée sur la place publique. C’est pourquoi les auteurs cette publication sur les réseaux sociaux seront sanctionnés par qui de droit.

Selon le directeur général de l’INSP, cette affaire est le résultat d’une enquête de commission chargée d’analyser sur les produits alimentaires et de nutrition au Mali. Cette commission est pluridisciplinaire (c’est-à-dire elle regorge en son sein plusieurs structures de recherche) conformément à la décision des autorités du Mali.

Concernant le thé Achoura, Dr Bakary Diarra responsable nutrition et sécurité sanitaire des aliments a affirmé que les autorités du Mali ont été alertées suite à une lettre de l’Ambassade du Mali en Belgique sur une cargaison du thé qui Achoura qui a transité par la France pour se retrouver au Mali. C’est après une investigation de la commission mise en place qui a découvert des résidus de pesticide dépassant les normes dans 25kg d’un lot du thé Achoura. Il a rappelé que, la commission a pris un nombre d’échantillons sur toute ladite cargaison et ont subi une analyse très approfondie. L’analyse a été faite au laboratoire centrale vétérinaire du Mali.

« Une saisie conservatoire a été faite sur tout le lot incriminé du thé.  C’est-à-dire ils ne sont plus sur le marché » a laissé entendre Pr Akory.

Diam Wagué

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here