Appui à la société civile : Les activités du PAOSC-II lancées dans 4 communes rurales de Kati

0

Assurer aux femmes et aux jeunes membres des associations de base des communes rurales de Siby, Sanankoroba, Mandé et Tielé une meilleure participation au processus de décentralisation et pour mieux jouer leurs rôles d’acteurs de développement et de changement social dans leurs communes est l’objectif d’un projet du Programme d’appui aux organisations de la société civile (PAOSC-II), lancé le samedi à Ouezzindougou dans la Commune de Mandé.

 

La mairie de la Commune rurale de Mandé à Ouezzindougou a abrité le samedi dernier la cérémonie de lancement du Programme d’appui aux organisations de la société civile (PAOSC-II) dans les communes de Siby, Sanankoroba, Mandé et Tielé dans le cercle de Kati.

La cérémonie de lancement, présidée par Mme Cissé Aminata Diallo, sous-préfet de Kalabancoro, a enregistré la présence des maires des différentes communes ou leurs représentants et plusieurs associations féminines et de jeunes.

Dans sa présentation, Noumoussa Sagadogo, l’un des initiateurs, a expliqué la philosophie qui sous-tend le PAOSC-II, qui ambitionne la participation des femmes et des jeunes aux diagnostics villageois participatifs (DVP) de l’environnement pour l’élaboration de plans de développement social, économique et culturel (PDESC) 2016-2020 des communes.

“L’objectif global est de permettre aux femmes et aux jeunes membres des associations de base une meilleure participation au processus de décentralisation, et pour mieux jouer leurs rôles d’acteurs de développement et de changement social”, a précisé M. Sagadogo.

D’une durée de 12 mois, ce projet prévoit trois activités principales ; à savoir : une étude sur la situation de référence (SDR) dans le domaine de l’environnement de la Commune aux profils des associations de base des femmes et des jeunes, la formation de 30 animateurs sur la technique d’animation du diagnostic villageois participatif d’un village dans le domaine de l’environnement et la tenue de deux séances de plaidoyer auprès des élus communaux et les services techniques pour l’implication des associations de femmes et de jeunes aux processus d’élaboration de PDESC.

Conscient de la nécessité d’un tel projet pour le développement de leurs localités, le porte-parole des maires des communes concernées, Karimakan Camara de Siby, et le sous-préfet de Kalabancoro, ont assuré leur engagement et leur disponibilité pour sa réussite.

Maliki Diallo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER