Cérémonie de lancement d’activités : L’association ALKADAR au chevet des régions du nord

0

Samedi, le 30 de ce mois, fut l’occasion pour l’association ALKADAR de mettre en route ses activités pour l’année 2016 dans l’Amphithéâtre de la Maison des Ainés.

ALKADAR, mot sonrhaï, qui signifie en français valeur, honneur et dignité à la fois, est une nouvelle association des jeunes ressortissants des régions du Nord Mali qu’il faut compter parmi les groupements de la société civile qui se sont donnés la lourde mission de contribuer à la reconstruction du tissu social, à la paix et au développement du pays.

Pas une association de plus mais une association qui se veut responsable avec des objectifs clairs et précis. Il s’agit d’être au chevet des régions du nord.

En effet, pour son lancement ce samedi 30 avril, après la présentation des membres du bureau exécutif par le Secrétaire Général de l’association M. Ben ALI, ce fut le tour du Président de l’association M. Almamy Alphamoï HAÏDARA de prononcer son discours. Son allocution est une présentation des objectifs de l’association aux invités. Selon M. HAÏDARA, ALKADAR a mis en place un certain nombre d’activités qui sont axés sur quatre points, à savoir :

– le renforcement des capacités de l’association ALKADAR (la mise en place et le renforcement des capacités des bureaux d’ALKADAR au niveau local, régional, national et international) ;

– le développement économique des régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Taoudéni et Ménaka (contribuer à l’amélioration des capacités des acteurs économiques des régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Taoudéni et Ménaka) ;

– le développement social de nos régions (il s’agit de contribuer véritablement à la dotation des écoles primaires et secondaires en matériels informatiques et en livres et aussi apaiser la souffrance des populations vivant avec la diabète) ;

– le développement culturel de nos régions (il s’agit de contribuer à la sauvegarde de nos valeurs ancestrales).

Il ajoute, cependant, que la réalisation de nos activités nécessite le respect de certains principes essentiels : « Peuple du Mali, Dieu n’a pas créé ses cieux et ses terres pour les Hommes de faire couler le sang de l’un et de l’autre. Peuple du Mali, aimons l’intérêt commun, main dans la main. Partageons ensemble le deuil, la douleur de nos prochains. Aimons le bien de nos prochains. Luttons contre l’égoïsme car il ne grandit pas l’Homme mais ça le diminue. Cultivons la paix, cultivons l’unité, cultivons l’assistance (humanitaire, financière, etc.). Tous les Maliens sont d’un même père et d’une même mère. Luttons contre l’esprit de vengeance, acceptons le pardon de l’un et de l’autre. Payons celui qui doit être payé, jugeons celui qui doit être jugé, sanctionnons celui qui doit être sanctionné, établissons la justice avec franchise, la générosité, la modestie, respectons la dignité de nos prochains, le Mali a besoin maintenant de se développer, la guerre n’a aucun avantage, c’est elle qui met un pays en retard. Nous devons accentuer nos efforts pour la restauration d’une paix définitive par des campagnes de sensibilisation ».

C’est par ces mots qu’il remercie les invités et déclare officiellement lancées les activités du plan d’action de l’association ALKADAR. Les témoignages ont été nombreux dans la salle, les uns pour les remerciements et les autres pour des suggestions. L’une des propositions qui fut remarquable a été celle du représentant du ministre de la communication, M. Idrissa MAÏGA, qui suggéra aux membres de l’association d’insérer les concepts de Paix et de Sécurité dans leur plan d’actions. La récitation de la FATIYA par M. Almamy Baba HAÏDARA clôture définitivement la cérémonie de lancement de l’association.

Sory Ibrahim TRAORE, Stagiaire

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER