CNPM, Dadié dit Amadou Sankaré à la rencontre du CPR.KK

0

Renforcer le Conseil patronal régional  afin qu’il puisse jouir   du même poids  que  le CNPM au niveau national, telle est l’ambition que se donne le bureau du CNPM piloté par Dadié dit Amadou Sankaré. Qui,  accompagné par des membres de son bureau, a été reçu le 11 février 2021  au siège de CPR.KK par Sékou Diakité président du Conseil  patronal  de la région de Koulikoro (CPR.KK).

Selon Monsieur Sankaré, les CPR doivent être renforcés afin ‘qu’ils puissent être de véritables instruments de plaidoyers, faire des argumentaires convaincants auprès de l’exécutif régional’. Et pour ce faire, lui et son bureau  s’engagent à les accompagner avec les moyens nécessaires   pour la  concrétisation de  cette vision sur le  réel rôle des conseils patronaux régionaux.  « Les conseils patronaux des régions, comme l’indique leur mission, c’est d’être des répondants du CNPM au niveau régional » dira-t-il pour appuyer la nécessité  de revoir le  mode de fonctionnement  qui  leur était jusque- là assigné.  Aussi  il s’est déclaré  prêt à accompagner chaque CPR à   mieux mener la mission qu’est la sienne c’est-à-dire  devenir  de véritable acteur du développement économique, de véritable interlocuteur de l’exécutif régional.

photo de famille avec le président du CNPM

En effet, le CPR ( conseil patronal  régional), selon les dispositions statutaires , est le  démembrement régional  du Conseil National du Patronat du Mali au niveau  région, aussi il est  investi de la même mission que sa faîtière ,  et se doit  de conduire  les actions en faveur de ses entreprises membres.

Réconforté par la visite de l’exécutif du CNPM à leur siège qui est une première. Le président du CPR.KK, Sékou Diakité a  exprimé  à la délégation  ses besoins et préoccupations sans manquer de décliner sa vision pour un meilleur devenir de leur organisation au service du secteur privé par ricochet celui du développement économique du pays.

Outre les défis classiques communs au secteur privé à savoir : le difficile accès au financement, écoulement des produits, accès aux marchés, lourdeurs dans les procédures administratives et judiciaires, coûts élevés des impôts et taxes etc.

S’agissant du cas spécifique de Koulikoro, Monsieur Sékou Diakité, dira « les défis spécifiques à la région sont plus liés aux impacts négatifs de la proximité de  Bamako », et il souligne   la concurrence directe avec les entreprises de Bamako, l’interposition de Bamako avec leurs entreprises etc.

Quant au renforcement du CPR.KK, le président Diakité invite à l’implication de leur structure à toutes les activités du CNPM, et à leur dotation d’un budget d’activité.

Le président Dadié dit Amadou Sankaré  rassure ses interlocuteurs, et promet que des solutions idoines seront trouvées  aux problèmes soulevés tant au niveau régional que national pour l’épanouissement de leur secteur.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here