Conseil national de la jeunesse du Mali : Mossa Ag Attaher file-t-il du bon coton ?

0

Après une crise précédente, l’instance dirigeante de la jeunesse a plutôt besoin d’union et de stabilité. Mais c’est manifestement loin d’être le cas.

Il nous revient que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, a instruit que le siège du CNJ soit mis sous scellé. Son Cabinet  justifie la décision par la volonté d’unifier la jeunesse. « C’est la majorité du CNJ qui a saisi le département pour demander une conférence extraordinaire qui est d’ailleurs prévue par les textes du CNJ. Loin de créer une crise, nous essayons de répondre à l’avis majoritaire du CNJ qui a demandé la tenue d’une conférence nationale pour sortir de cette crise qui date de deux ans et demi, donc avant notre arrivée».

De sources bien introduites, le ministre de la Jeunesse et des Sports n’a pas voulu recevoir les responsables actuels du Conseil : ils sont rarement invités, encore moins associés aux activités du département. Or, au même moment, la présence du chef du camp opposé, Ousmane Diarra, a souvent été remarquée à ses côtés, s’indigne certains qui assimilent cela à un parti-pris. Auquel cas, Mossa Ag Attaher file-t-il du bon coton ? Surtout avec la démission qui a fait le buzz depuis le jeudi 8 avril du Directeur national de la jeunesse, Sina Dembélé ‘’pour des raisons personnelles’’.

Wait and see.

Drissa Togola

 

Démission du Directeur National de la Jeunesse : Pour protester contre la gestion actuelle du CNJ ?

Fait rare pour ne pas le souligner, surtout au Mali où c’est plus que jamais la ruée vers les postes : le Directeur National de la Jeunesse a démissionné du sien ! ‘’Pour des raisons personnelles’’ a fait savoir l’intéressé, Sina Dembélé, par une correspondance en date du 8 avril 2021 adressée à sa hiérarchie, largement diffusée et commentée sur les réseaux sociaux. Toutefois, sa décision qualifiée de courageuse en général n’est pas sans rapport avec la gestion actuelle du Conseil National de Jeunesse (CNJ- Mali). Cette structure faitière assurant l’interface entre l’Etat et les jeunes est-elle gérée au mépris des textes ?

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here