Convention Nationale Koulikoro 2017 : Fassoum Bagayoko, nouveau patron de la JCI-Mali

0

La ville de Koulikoro a vibré au rythme de la 22ème Convention Nationale de la Jeune chambre Internationale du Mali (JCI-Mali), du 13 au 15 octobre 2017. Au cours de la 2ème Assemblée générale statutaire, les Responsables des différentes Organisations locales ont jeté leur dévolu sur Fassoum Bourama Bagayoko ‘’FBB’’ pour diriger la plus haute instance de la JCI-Mali. Le nouvel élu promet qu’il aura à cœur d’être, un Président National « Rassembleur » et soucieux de maintenir la cohésion sociale au Mouvement.

Durant trois jours, une vaillante commission d’organisation était à pied d’œuvre pour la réussite de l’activité. Ils étaient (Membres) venus de tous les horizons de Kayes à Kidal pour procéder à la tenue de cette 22ème édition placée sous le signe « Engagement Citoyen pour un développement durable». Qui est-il ? Fassoum Bagayoko est un Homme de bonté, passionné du travail bien fait. L’un de ses maîtres mots est le Pragmatisme. Il est aussi un Homme pour qui, la préparation et la rigueur constituent le leitmotiv de la réussite. Titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Génie Industriel et actuellement en formation pour un master en Gestion d’infrastructures Option Energie Renouvelable, le nouveau Président Fassoum est actuellement employé à l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP). Sa prise de connaissance de la Jeune Chambre Internationale date de 2008 où il fera honneur à l’organisation en décidant de devenir membre de plein droit en 2009 à la JCI Koulikoro. De 2010 à nos jours, il a occupé plusieurs postes de responsabilités. Parmi ces postes occupés, on peut noter ceux de l’Organisation nationale : 2014 (Président JCI Bamako Etoile) ; 2015 (Vice-Président National de la JCI Mali) ; 2016 (Vice-Président Exécutif National de la JCI Mali) ; 2017 et est le Deputy Président de la JCI Mali. Et 2018, il aura la lourde tâche de diriger l’instance suprême en tant que Président National. Par ses efforts, il est reconnu Meilleur Formateur d’Excellence de la JCI Mali en 2014 avec plus de 150 heures d’animations à la JCI Mali, JCI Maroc et la JCI Guinée. Par ailleurs, il faut noter qu’il est certifié de l’Académie de Japon et aussi de l’Académie de leadership Afrique et Moyen Orient. Dans son discours, Fassoum a rendu un vibrant hommage à la Présidente nationale du mandat en cours, Hariratou Harouna Cissé qui a su diriger l’Organisation avec amour, tendresse et fraternité. Pour lui, généralement, les émotions sont faites pour être partagées. D’ajouter que les fortes émotions lui apportent en un instant, ce qu’il aura mis des années à découvrir. En acceptant cette charge, il a affirmé qu’il a vite compris qu’être Président National doit signifier ; capable d’aimer, et capable de donner de l’amour aux membres. Car pour lui, à la jeune Chambre, il n’aura place, pour autre chose que la pratique des vertus, de l’amour fraternel et du service à sa communauté. C’est pourquoi, il a, pour être dans la continuité de ses prédécesseurs, proposé les objectifs suivants pour 2018 : Renforcer l’employabilité des jeunes ; Renforcer l’engagement citoyen des membres ; Développer une stratégie de développement de fond pour l’organisation ; Renforcer la formation des membres ; Œuvrer pour un Mali pacifique et plus prospère et mener des reformes structurelles pour l’organisation. “La demande est chaude, et que le merci est froid.”, a-t-il déclaré.

 

Drissa KEITA (Sous-commission Communication de la CONA Koulikoro 2017)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER