Crise de la femelot et bousculade meurtrière à la Mecque : Les ministres des Sports et des Affaires religieuses s’expliquent

0

Hier mardi 15 décembre, trois ministres étaient face aux députés. Il s’agit du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo des Affaires religieuses et du Culte et des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Me Mohamed Ali Bathily. Les deux premiers se sont surtout expliqués sur la crise au sein de la Fédération malienne de football et sur la bousculade meurtrière lors du pèlerinage à la Mecque

Après avoir observé une courte pause, les travaux de la session d’octobre 2015 de l’Assemblée nationale ont repris ce mardi. A l’ordre du jour, des questions orales et d’actualités. Trois ministres étaient interpelés à cet effet.  Il s’agit du ministre des Sports, interpelé par Yaya Snagaré, député Adéma PASJ élu à Yanfolila, sur la crise que traverse le football malien. Quant aux deux autres ministres, à savoir Mohamed Ali Bathily, des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières et son collègue des Affaires religieuses et du Culte, ils   étaient à la barre pour s’expliquer sur les questions d’actualité.

L’honorable Yaya Sangaré qui a interpellé le ministre des Sports, a voulu savoir des détails sur la crise que traverse le football malien.

Selon le ministre Guindo, la crise que traverse aujourd’hui le football malien prend sa source dans les conditions de la tenue de l’Assemblée générale de Mopti les 7 et 8 octobre 2013, qui a vu l’élection de Monsieur Boubacar Baba Diarra qui a fusionné sa liste avec celle d’un autre candidat qui lui avait son soutien lors du 2e tour du scrutin. Elle découle aussi et surtout des incidents qui ont émaillé l’assemblée générale ordinaire du lundi 10 janvier 2015 de la Fédération Malienne de Football (Femafoot) avec ses incidents qui ont eu pour conséquence, le refus par certains clubs de jouer la 6ème journée,  suivi de la relégation de ces clubs en 2ème division, et puis la radiation plus tard de certains membres de la fédération.

Regrettant que toutes les médiations ne soient arrivées à bout de la crise qui perdure au point de compromettre l’organisation des compétitions nationales et la participation aux compétions internationales, le ministre a prevenu que l’Etat prendra toutes ses responsabilités en appliquant les lois si jamais la situation ne changera avec le retrait du mandant de la Fémafoot.

Sur la question de bicéphalisme à la fédération, le ministre a affirmé qu’il reconnait la seule fédération dirigée par Boubacar Baba Diarra. Il a invité ce dernier à trouver la solution à la crise en acceptant de recevoir les contestateurs.

Interpelé sur le drame survenu à la Mecque au cours du hadji 2015, le ministre des Affaires foncières et du Culte, Thierno Oumar Hass Diallo a donné  enfin le nombre officiel des victimes maliennes.  « Nous déplorons 312 décès identifiés dont 26 personnes de la filière gouvernementale, 34 disparus, tous de la filière privée et deux blessés», a affirmé le ministre Diallo.

 

Maliki Diallo

PARTAGER