De la relève du Procureur Général… : Koulouba entre le marteau et l’enclume !

1
Daniel Tessougué
Le procureur général Daniel Tessougué

De l’avis d’observateurs avisés, ce qu’ils qualifient de relève du Procureur Général, Daniel Amagouin Tessougé, de son poste, est une grosse erreur qui devait être évitée compte tenue de la situation du pays qui bat de l’aile.

Du coup, relever le PG Daniel en ces moments, précisent nos sources, n’est pas appréciée dans les milieux avisés et chez bien de citoyens qui suivent l’évolution du Mali après occupation et viserait deux objectifs majeurs :

Primo satisfaire les contestateurs des discours du PG Daniel qui, trois années durant s’est battu pour «  la préservation de l’indépendance de la justice au Mali et mieux, s’est toujours élevé contre les interférences politiques ainsi que la menace de l’islamisme rampant sur la laïcité au Mali », comme l’ont martelé nos confrères de l’Indépendant dans leur parution du 23 décembre dernier.

Secundo, cette relève viserait à adoucir e dossier de l’ancien chef putschiste, Général Amadou Aya Sanogo, dont le jugement vient d’être confirmé suite à la disparition et à l’assassinat de militaires.

Donc Koulouba en relevant, le PG Daniel A. Tessougué, a-t-il cédé à ce qui précède ? C’est là toute la question. Et les citoyens attendent impatiemment des explications.

La Rédaction

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bien que admirateur de TESSOUGUE, sankingba estimine qu’il va souvent au delà de ses prérogatives de chef de Parquet. Quelque part, l’un des cinq (5) caractères du ministère public lui échappe. En effet, si le ministère public est indépendant et irresponsable, le code de procédure pénale lui impose une subordination hiérarchique contrairement au magistrat de l’instruction qui est inamovible.
    Quand le PG dans ses missions de surveillance de la police judiciaire va jusqu’à toucher les questions militaires en des moments difficiles de reconstruction de l’armée, c’est un peu trop oser. Ses bras de fer avec le ministre de la justice, ne sont nullement en sa faveur. Autrement, Daniel sous la toge, est un excellent magistrat qui est droit dans ses bottes contrairement à beaucoup de magistrats ripoux. La porte de la Cour Suprême lui reste ouverte pour servir de référence aux jeunes juges. Bon, personne n’est parfaite même pas Sankingba lui même. Mais TESSOUGUE est une référence. Il n’a jamais triché.

    VIVE LA REPUBLIQUE

Comments are closed.