Droit de manifester : Des handicapés maliens matraqués devant la Primature

4

L’opinion nationale a été choquée de voir le gouvernement ordonner que soient infligées des sévisses aux handicapés devant la Primature le 11 mars 2019.

Hier, dans une violence habituelle, les forces de l’ordre ont usé du gaz lacrymogène et le matraquage pour stopper des manifestants composés d’aveugles, de paralytiques, de boiteux et d’autres personnes vivant en situation d’handicap.

« Nous avons été gazés et frappés devant la cour de la primature par les forces de l’ordre (la gendarmerie et la garde nationale…) C’est ma première fois de voir que nos autorités gazent les personnes handicapées physiques, aveugles, petites de tailles, les albinos. ….Comment se fait-il qu’un pays qui veut vraiment un avancement ose gazer les personnes handicapées?», explique un manifestant. La répression de la manif des handicapés a choqué l’opinion nationale qui souhaite que le gouvernement s’explique sur ce geste inhumain. Cette violence a indigné les gens d’autant plus que les photos d’handicapés blessés lors de la manifestation ont circulé sur les réseaux sociaux et suscité des condamnations de toutes parts.

Les handicapés étaient sortis pour réclamer leurs droits avec banderoles et pancartes en scandant des slogans. Les raisons de leur manifestation, selon les personnes en situation de handicap, sont : le refus, depuis mars 2012, du gouvernement malien de respecter la loi permettant l’intégration spéciale des personnes handicapées à la fonction publique en compensation de la discrimination dont fait l’objet les personnes handicapées à l’ accès à l’emploi dans plusieurs domaines ;  le fait que le ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire Hamadoun Konaté n’a respecté aucun de ses engagements ; le non respect des engagements pris en juillet 2018 par le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga, Premier ministre, afin de régler en une semaine les problèmes des personnes handicapées.

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Mossad,

    Tu comprends mon frère, à force de partir en courant devant les jihadistes, il faut bien qu’il trouvent l’occasion ailleurs de montrer “leurs muscles”😁😁😁

    Alors aveugles, femmes enceintes, paralytiques… C’est juste CE QU’IL LEUR FAUT!😁😁😁

    Houbien ?

  2. “les forces de l’ordre ont usé du gaz lacrymogène et le matraquage pour stopper des manifestants composés d’aveugles, de paralytiques, de boiteux et d’autres personnes vivant en situation d’handicap.”

    Normal!😎

    Comme ces mêmes “forces de l’ordre” chient dans leur pantalon et détalent en courant devant tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un djihadiste, il est normal que quand elles sont certaines de ne courir aucun risque, elles nous montrent…………..LEUR FORCE ET LEUR COURAGE !!!😁😁😁😁😁😁😁

    PS: Il aurait juste suffi qu’un seul de ces handicapés se mette à hurler Allaou Ackbar😁, pour que ces “redoutables”😁 ne détalent comme des lapins!😁😁😁😁😁

  3. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. Every time we come to believe Malian government especially police have performed most despicable acts they are capable of performing they show us they are able to be even more despicable. With government including police being reflection of their leadership leaders of police department or/plus whose ever responsible for despicable actions taken against physically challenged(handicapped) need to be fired before next meal time. IBK government need to show some business leadership guts in managing its department heads. Not even Trump would allow such acts.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  4. “. . . C’est ma première fois de voir que nos autorités gazent les personnes handicapées physiques, aveugles, petites de tailles, les albinos. . .”

    Tout est une première dans ce pays:
    – Mi-Janvier 2018: un sit-in de femmes est dispersé, des femmes enceintes sont battues tenez-vous bien devant le PARLEMENT, qui dit mieux!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here