Économie : le PMU-Mali a versé 4,9 milliards FCFA au trésor public, selon son DG Fassery Doumbia

0

Dans le cadre du 27e anniversaire du PMU-Mali, son directeur général, Fassery Doumbia, a, dans une interview accordée la semaine dernière à L’Essor, indiqué que la contribution de sa société à l’économie nationale est multidimensionnelle.

C’est un truisme de dire que le PMU-Mali joue un grand rôle dans le rayonnement économique du Mali. Selon son Directeur général (DG), Fassery Doumbia, le PMU-Mali contribue de façon directe à l’amélioration de la trésorerie en versant des redevances au Trésor public : 4,9 milliards en 2020 et 3,3 milliards de janvier à juillet 2021) ; des dividendes sont également payés à l’État en tant qu’actionnaire.

Entreprise citoyenne, le PMU-Mali est l’une des plus grandes sociétés pourvoyeuses d’emploi au Mali. Selon Fassery Doumbia, le PMU-Mali emploie plus de 240 personnels permanents, plus de 800 agents d’appui. À cela s’ajoutent 600 revendeurs et près de 2.000 aide-revendeurs. Ces personnes travaillent dans les agences de points de courses en direct (PCD), l’auto-entreprenariat, les travaux d’imprimerie…etc.

En termes de gains des parieurs, le DG du PMU-Mali a indiqué que la société a distribué en 2020 aux parieurs 22,6 milliards et 16, 6 milliards de janvier à juillet 2021. La société a fait 1 487 millionnaires en 2020 et 1475 millionnaires de janvier à juillet 2021.

Face à la double crise, sanitaire et sécuritaire, la société s’est montrée résiliente. Selon son DG, le  PMU-Mali n’a pas été très impacté par la crise sécuritaire. « En revanche, sur le plan sanitaire, un coup d’œil sur l’évolution du chiffre d’affaires de 2020 à nos jours, montre que le PMU a su remonter très vite la pente. C’est peut-être anecdotique mais à titre d’exemple, le niveau mensuel du chiffre d’affaires pour le mois de juillet 2021 n’avait pas été atteint depuis près de trois ans », a-t-il confié à l’Essor.

En termes de perspectives, Fassery Doumbia a indiqué la nécessité de mettre à jour et la validation du manuel de procédures administratives comptables et financières et celui des jeux. À cela s’ajoute la maîtrise des charges directes d’exploitation ainsi que des frais de fonctionnement courant de la société.

Il est à noter que le PMU-Mali a fêté le 02 septembre dernier son 27e anniversaire. Lequel, selon Fassery Doumbia, a été placé sous le signe du dialogue de gestion en vue d’une part de l’amélioration de la gouvernance économique, financière et sociale et, d’autre part, de la cohésion de l’ensemble du personnel, des revendeurs et des aide-revendeurs.

Anne Marie Soumouthéra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here