Épidémie du covid-19 et flambée des prix sur les marchés : Le Ministre du Commerce inactif

0

Alors qu’il est interpellé, face à la surenchère des produits sur les marchés maliens, suite à la propagation de la maladie du coronavirus, le Ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Mohamed Ag Erlaf, continue de dormir entre les mains de Morphée. Et plus grave encore, il n’est apparemment pas dans une dynamique de trouver une solution à cette flambée des prix qui suscite la colère des consommateurs.  

La propagation de la maladie du covid-19 au Mali a-t-elle été le souhait des commerçants maliens ?  C’est la question que bon nombres de maliens se posent suite à la surenchère des produits sur nos marchés en cette période où le Mali traverse une crise sanitaire sans précédent.

En effet, on assiste depuis quelques semaines, à la flambée des prix des produits hygiéniques et des denrées de premières nécessités. Et le constat au niveau des marchés de Bamako en dit long. En ce sens que les prix de plusieurs produits ont changé, particulièrement les produits d’hygiène. Parmi lesquels, la petite bouteille de gel hygiénique-alcoolisé  qui était vendue à 500F est aujourd’hui achetée entre 1000F et 1500F. De même que la grande bouteille de 2.000F est cédée jusqu’à environ 6500F. S’y ajoutent, des kits sanitaires de fabrication artisanale pour le lavage des mains qui n’ont d’ailleurs pas de prix exact. Par conséquent, la situation suscite la colère des consommateurs maliens qui pointent du doigt l’irresponsabilité et l’incompétence du ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Mohamed Ag Erlaf et la Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence (DNCC) qui relève d’ailleurs du département de M. Ag Erlaf. Qu’attend donc, le ministre de l’Industrie et du Commerce pour réagir à cette situation qui continue de faire couler trop de salives ? Que fait-il pour prendre des mesures draconiennes à l’encontre des commerçants qui font de la spéculation sur les prix en cette période de crise sanitaire ?  La flambée des prix profite-t-elle à M. le Ministre ou à ses proches ?

En tout cas, le ministre Ag Erlaf doit se réveiller de son sommeil de trop et agir le plus vite possible pour soulager les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here