FNOM: Ousmane Sissoko dit Moriké réélu pour un mandant de 5 ans

0

Lors d’une Assemblée Générale de la Fédération nationale des Orpailleurs du Mali (FNOM) tenue le 28 décembre 2015 à la Maison des jeunes de Bamako, Ousmane Sissoko dit Moriké a été réélu à la tête d’un bureau de 154 membres pour une durée de cinq (5) ans. Pour cette cause cruciale de ladite fédération, les délégués-mandatés sont venus de toutes les zones d’orpailleurs de notre pays. Et, c’est dans l’unanimité que les délégués-mandatés ont mis en place un nouveau bureau sans aucune incidence. 

 

L’ordre du jour de cette Assemblée Générale s’articulait autour de la relecture des statuts et règlements intérieurs ; à l’information et sensibilisation sur les résolutions issues du Forum de 2014, à la présentation du projet de la FENOM, et en fin de procéder au renouvellement du bureau.

Après la vérification de mandant les participants ont entamé les travaux à l’issue desquels, il a eu à adopter et à approuver un bureau de 154 personnes sous la présidence de M. Ousmane Sissoko dit Moriké. En outre, il a eu la mise en place,(5) membres du conseil d’Administration, du trois (3) membres du comité de surveillance, d’un bureau exécutif National, des bureaux régionaux, des bureaux au niveau des cercles, des bureaux communaux, des comités de base dans chaque village d’orpailleurs.

Dans son intervention, le nouveau Président, Ousmane Sissoko dit Moriké a consacré son mandant à la paix, développement, harmonie et épanouissement dans le milieu des orpailleurs précisément les membres de la fédération.

« Je demande à toutes et tous de se donner la main pour améliorer notre secteur. Et aussi nous appelons les autorités à une collaboration étroitement pour rehausser l’économie nationale » a-t-il annoncé. Avant d’exhorter les orpailleurs aux paiements réguliers des cotisations mensuelles. Pendant ce mandat, renchérit-il, nous allons mettre beaucoup de projets en concrétisation notamment avoir l’assurance aux orpailleurs et de signer de partenariat avec certaines banques et microcrédit pour permettre aux orpailleurs d’accéder aux crédits et aux prêts à la banque.

Par ailleurs, le Président Moriké a décortiqué la résolution issue du forum tenu les 17 – 18 et 19 Septembre 2014 au Cicb. A l’en croire, des résolutions du Forum dégagent d’un développement harmonieux du secteur minier et du sous-secteur de l’orpaillage, donc la condition de vie des orpailleurs seront désormais une question nationale, la redynamisation d’un plateau d’expression, d’évolution et de protection garantie par l’Etat et le renforcement des acteurs sur le terrain pour éviter le désordre.

De même, il a fait l’état des lieux  dudit forum en expliquant les concasseurs broyeurs, les dragues, l’utilisation des produits chimiques dangereux (les mercures, les cyanures), la prostitution, la consommation les stupéfiants.

Concernant les effrontément entre dans les zones d’orpailleurs, Moriké a donné des explications sur le cas du site minier de Dakafalakolé à Sananfara autours du quel il ya eu un affrontement entre guinéen et malien ayant entrainé des morts d’hommes.

A retenir que les délégués-mandateurs ont exprimé leur satisfaction face à la procédure des élections de l’Assemblé générale. Ils ont aussi évoqué leurs inquiétudes et leurs incompréhensions  par rapport au processus d’attribution des titres minier, aux sociétés minières que les populations locales ne sont jamais associées ou informées de l’attribution de ces titres.

Seydou KaramokoKONÉ

 

PARTAGER