Gestion du pays : Le MPJ Faso Yelen prône un nouveau départ

0

Engagés plus que jamais pour la cause du Mali, les responsables du Mouvement patriotique pour la justice Faso Yelen (MPJ Faso Yelen) ont tenu un point de presse le week-end dernier au collège Avicenne sis à Missabougou pour dénoncer  la mauvaise gestion du pays par les militaires.

S’inscrivant dans les activités du MPJ au titre de l’année 2021, le  point de presse était animé par Imam Oumar Diarra, président du mouvement et présence de plusieurs membres du MPJ.

Dans la déclaration du mouvement lue par Imam Diarra,  il ressort qu’après trois décennies de pratique démocratique les services sociaux de base tels que l’éducation, la santé, l’autosuffisance alimentaire, l’accès à l’eau potable demeurent toujours un luxe pour le citoyen lambda.

‘’Tous les observateurs sont unanimes pour dire que la mal gouvernance avec ses corollaires de corruption endémique, le népotisme, le clientélisme, le favoritisme et l’incompétence sont les maux qui sont à l’origine de la crise socio-économique et sécuritaire que le pays vit aujourd’hui. Cela a fini par installer une crise de confiance entre l’élite politique et le peuple. Cette instabilité politique chronique est sans doute révélatrice d’un certain nombre de dysfonctionnements de notre système démocratique en général et particulièrement de notre mode de gouvernance’’, indique le MPJ dans sa déclaration. Pour le mouvement, ces problèmes doivent aujourd’hui ‘’nous interpeller, nous amenant, à nous interroger sur les facteurs endogènes et exogènes de cette crise sociopolitique récurrente. Ces interpellations et ces interrogations doivent nous permettre de poser les bonnes questions, afin de proposer de vraies solutions pour nous permettre de baliser le terrain pour un nouveau départ avec les maliens revenus à leurs valeurs ancestrales de patriotisme, d’honnêteté et d’intégrité’’.

Pour son président, le mouvement est ouvert au monde pour la promotion de la paix, de la coopération régionale et internationale dans le respect de la justice, de l’égalité, de la liberté et de la souveraineté des peuples.

Dans la perspective de la matérialisation de ce nouveau départ, qui poursuit le président Imam Oumar Diarra, doit, encore une fois, être inclusif tout en favorisant l’Union sacrée de tous les fils et filles, le Mouvement patriotique pour la justice Faso Yelen (MPJ Faso Yelen), s’assigne désormais une mission de veille citoyenne et par excellence, une force de propositions et d’orientations.

‘’Le MPJ Faso Yelen s’inscrit dans une dynamique de rassemblement. Il est une force alternative de rupture, voire de changement: faire autrement la politique en prenant en compte les aspirations et les intérêts du Peuple. Ce mouvement concerne tous les hameaux, tous les villages, toutes les villes du Mali, il concerne aussi tous nos compatriotes établis à l’étranger. Le président Modibo Kéita en s’adressant au Peuple disait que le Mali sera ce que vous en ferez. C’est pourquoi nous sommes condamnés à réussir, nous sommes l’espoir du peuple, l’un des deniers espoirs, nous n’avons pas droit à l’échec et nous n’échouerons pas’’, a conclu Imam Diarra.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here