Le front social en ébullition : Le syndicat des Affaires étrangères et celui des Maliens de l’Extérieur en grève

0

Sauf changement de dernière minutes, le syndicat libre des travailleurs des Affaires Etrangères (Syltae) et celui  des travailleurs du ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine (STMMEIA) observent à partir d’aujourd’hui une semaine de grève à partir d’aujourd’hui ce, jusqu’au 16 novembre prochain.

La grève est consécutive à une première cessation de travail. Selon les responsables des deux syndicats, l’Etat est de mauvaise foi dans la recherche de solution de leurs revendications. Après cette étape, les deux syndicats disent usés de tous les droits pour être pris au sérieux par les autorités.  Leurs revendications portent sur : la relecture du Décret N° 96-044/P-RM du 8 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali ; l’examen et  l’adoption du projet de Statut du corps diplomatique. Le Syltae et le STMMEIA exigent également la relecture du Décret N° 05-4641P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois dans les Missions diplomatiques et consulaires du Mali ainsi que leurs primes et indemnités, la relecture de la loi n’05-39/AN-RM du 22 juillet 2005 relative aux indices spéciaux accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les Missions diplomatiques et Postes consulaires et du décret N°05-464/P-RM du 17 octobre 2005 portant sur la valeur du point d’indice de traitement, la relecture des textes notamment les  Décrets n’01-531/P-RM du 1er novembre 2001 portant octroi d’une indemnité d’équipement au personnel du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et du Ministère des Maliens de I’Extérieur modifié par le Décret N° 02017-0814/P-RM du 26 septembre 2017.

Les autorités de la transition ont du pain sur la planche depuis leur arrivée à la tête du pays. Elles se doivent de trouver des solutions à toutes ses grèves qui secouent le pays.

B.H.T

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here