Le ministre Arouna Modibo Toure au nouveau bureau du CNJ-MALI : “Vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour conduire ce mandat de trois ans en beauté”

0

Le nouveau président du CNJ-Mali Amadou Diallo, accompagné des membres de son bureau, a été reçu mercredi dernier par le ministre de la Jeunesse et des Sports dans la salle de conférence dudit département. En se rendant au ministère de la Jeunesse et des Sports, il s’agissait non seulement pour ces jeunes de présenter au patron des lieux le nouveau bureau issu du 6e congrès de Koutiala les 27 et 28 novembre mais aussi de solliciter l’accompagnement du ministre dans la mise en œuvre du plan d’action triennal.

C’est dans une atmosphère empreinte de cordialité mais surtout de conseils que cette rencontre s’est déroulée. Outre le ministre Arouna Modibo Touré et les 45 membres du bureau du CNJ-Mali, cet échange de prise de contact a enregistré la participation du directeur national de la jeunesse Sinè Dembélé.

Zéro immixtion

Premier à prendre la parole, le tout nouveau président du CNJ-Mali, Amadou Diallo, a remercié son prédécesseur Souleymane Satigui Sidibé, le directeur national de la jeunesse et surtout le ministre Arouna Modibo Touré pour sa neutralité et celle de l’administration durant tout le processus.

“Nous remercions le ministre et toute l’administration du département de la Jeunesse pour leur neutralité durant et avant ces assises. C’est l’un des rares congrès où on peut dire qu’il n’y a eu aucune immixtion du département de tutelle ou du gouvernement sur le choix des candidats pour la présidence”, a témoigné le nouveau président.

Il a demandé l’accompagnement du ministre pour la mise en œuvre du plan d’action triennal du Conseil. Car, à le croire, le pari pour les trois prochaines années est de faire du CNJ-Mali, le moteur de la mobilisation collective des jeunes femmes et hommes pour le développement du pays avec comme socle le patriotisme, la promotion de la paix et l’accès des jeunes à une éducation de qualité, un emploi décent, porteur de croissance durable pour le Mali…

Le nouveau patron de la faitière la jeunesse malienne a saisi cette opportunité pour tendre la main à ses frères jeunes.

“La confiance qui m’a été faite le 28 novembre 2019 à Koutiala me touche beaucoup. Le partage et l’implication de tous ceux que je rencontre renforcent ma conviction qu’ensemble et dans un esprit solidaire, les hommes et les femmes du monde réalisent de grandes choses. Même si on ne les voit pas comme des palais et des monuments, il s’érige dans nos cœurs le plus beau des édifices : la confiance en nous pour construire de façon plus belle l’humanité.

 En ce qui concerne nos frères qui n’ont pas encore compris notre démarche je leur tends la main pour rejoindre le bateau Mali”, a-t-il précisé.

Apaisement et union sacrée

Dans son intervention, le ministre Arouna Modibo Touré tout en félicitant les membres du nouveau bureau, les a exhortés à l’union sacrée, à l’apaisement et la quiétude. “M. le président vous avez tenu un discours responsable, de grand frère. Nul ne doit vous deviez de votre chemin. Il s’agit d’une affaire entre jeunes, vous devez prendre votre destin en main. Depuis le début du processus jusqu’à la fin, nous avons prôné l’impartialité totale. Je n’ai jamais démarché qui que ce soit pour dire laisser untel candidat gagner, parce que pour moi, vous êtes tous des fils de ce pays.

Aucune élection ne se passe sans heurt, sans problème, donc après le scrutin, le travail du président doit consister à fédérer les uns et les autres. Le message que j’ai à vous adresser c’est de vous unir pour bâtir ce pays, unissez-vous pour ne pas être dans des complots ou à la solde d’autrui. Unissez-vous pour le bien de ce pays et moi je suis là en tant qu’arbitre”, a conseillé le chef du département de la jeunesse. Avant d’affirmer tout le soutien du ministère au nouveau bureau en ces termes : “Certains oublient que le CNJ-Mali n’est rien sans l’accompagnement de l’Etat, car c’est l’Etat, à travers la direction nationale de la jeunesse, qui a un contrat avec le Conseil afin qu’il puisse bien mener sa mission, ses activités. Et je vous assure que vous aurez l’accompagnement de l’Etat et nous allons vous apportez tout ce dont vous avez besoin pour conduire ce mandat de trois ans en beauté”.

Le ministre a profité de cette occasion pour préciser sur que c’est sur la base des rapports de ses services techniques, de ses représentants, des anciens du CNJ-Mali qu’il a validé le bureau d’Amadou Diallo.

“Je ne connais pas deux ou trois bureaux. Je ne connais qu’un seul bureau du CNJ-Mali dirigé par votre personne. A cet effet, soyez ouvert, réglez les difficultés qui existent ça ou là entre vous, car vous vous connaissez. Moi j’ai toujours prôné l’entente.

N’acceptez que quelqu’un vous divise. Ce n’est pas votre agenda. De ce fait, nous n’accepterons aucun désordre. Je vous demande par conséquent de prendre à bras-le-corps, avec la commission nationale de renouvellement, les requêtes qui ont été formulées au niveau local où il y a contestation pour les examiner, mais dans le respect strict des textes. Je souhaiterai que cela soit votre première mission”, a suggéré le ministre Arouna Modibo Touré. Cette rencontre a pris fin avec une photo de famille.

                Kassoum Théra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here