L’honorable Mamadou Awa Gassama à la tête d’une délégation de Yelimane pour remercier IBK : Duplicité d’un député ou méconnaissance du rôle du chef de l’Etat ?

5
Le député de Yélimané, Honorable Mamadou Hawa Gassama
Le député de Yélimané, Honorable Mamadou Hawa Gassama

Une délégation des ressortissants du cercle de Yélimané, composée des chefs de village et de représentants de jeunes et femmes est venue, le 16 octobre 2017, remercier le Président de la République, pour avoir apporté à la ville de Yélimané l’électricité et l’eau potable. Le hic est que la délégation était conduite par l’honorable Mamadou Awa Gassama, un député de l’Opposition, venu féliciter le Président de la République pour avoir fait ce pour quoi il a été élu. M. Gassama l’a-t-il fait par sincérité, populisme ou en méconnaissance du rôle du chef de l’Etat ?   

A la veille des élections présidentielles de 2018, toutes les occasions semblent opportunes pour le chef de l’Etat, souvent en violation de la Constitution, pour séduire l’électorat. A moins de dix mois des élections, nous  aurons tout vu sous IBK. Tantôt, c’est une délégation d’une soixantaine de personnes répondant au nom des quatre cercles du « pays » Miyanka qui est reçue en grandes pompes. Tantôt, c’est un véhicule qui est offert à l’AEEM pour avoir le soutien des élèves et étudiants. Ça peut être  encore une délégation du cercle de Yélimané qui est accueillie à Koulouba pour venir dire merci à la générosité d’IBK qui a gratifié le chef-lieu de cercle d’eau et d’électricité. Le chef d’orchestre de cette farce est le député Mamadou Awa Gassama, un des ténors de l’Opposition, censé interpeller le ministre de l’Energie et de l’Eau pour que les citoyens puissent avoir ces rudiments de la vie moderne. L’honorable ne sait-il pas que c’est grâce aux impôts payés par les citoyens que les infrastructures sont réalisées ? Et qu’IBK a été élu pour améliorer les conditions de vie des Maliens. C’est pourquoi il jouit de tous ces privilèges. Sous d’autres cieux on exigera plus que l’eau potable et le courant électrique, surtout quand on sait l’apport dans l’économie  de nombreux  ressortissants du cercle de Yélimané établis à l’extérieur. Le cercle mérite plus qu’une  adduction d’eau et d’électricité. En ayant dans la délégation un député de l’Opposition et pas de moindre, celui qui a passé le clair de son temps à le critiquer, le Président semble réussir son « coup de com », car cet  acte de l’honorable Gassama peut être interprété comme  un soutien implicite, sinon un ralliement à IBK. Il est temps, au Mali qu’on revoit les textes pour mettre des normes à l’entrée de l’hémicycle. Les députés doivent comprendre le fonctionnement de l’Etat et défendre les intérêts du peuple, au lieu d’applaudir et de voter les lois à l’aveuglette.

En définitive, le Président de la République qui a promis le bonheur au peuple malien est en train de se rendre coupable de clivages et de faire émerger le sentiment de communautarisme.

Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. C’est Normal.
    Guassama est un député. Il n’a aucune idée de ce qu’est un deputé.
    Il a été élu par des des électeurs qui méconnaissent autant que lui le rôle d’un député. Nous sommes dans une République bananière. Ce qui importe est le titre. La fonction est secondaire. D’où la présence des ministres bidons, des députés ignorant, des directeurs farfelus, des généraux comiques etc.
    Guassama ne sait identifier son nom sur une feuille de papier, comment voulez vous qu’il comprenne le fonctionnement des institutions ?

  2. Ce vieu irresponsable, arriviste, opportuniste et voleur merite que la prison. Il est né après la honte lui.

  3. Honte à lui pourquoi pendant tout ce temps ce fameux Gassama n’a pas pu amener l’eau et électricité à Yelimane et pourtant il sait bien parlé des autres hé Allah le ridicule ne tue plus au Mali sinon comment Gassama peut féliciter IBK après tout ce qu’il raconte sur lui que le tout puissant nous fasse miséricorde en sauvant notre Maliba dans ce bas monde yarabi

  4. Que faut-il attendre de plus d’un cancre qui ne sait même pas ce pourquoi il est député.

Comments are closed.