MATD: Le projet à la continuité et à la légitimité de l’Etat désormais opérationnel

0

La salle de conférence du département de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a abrité les travaux de lancement des travaux du projet de continuité et de légitimité de l’Etat le jeudi dernier.

Placée sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga qui avait à ses côtés son homologue de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel, Sadio Camara, cette cérémonie a enregistré la présence des autorités administratives et politiques des régions de Gao, Menaka et Douentza.

Ce projet s’inscrit dans la continuité des échanges de la coopération entre le ministère de l’Administration territoriale et l’Agence française de développement (AFD), notamment en termes de soutien à la décentralisation et à la déconcentration administrative.

Suite aux événements du 18 août 2020, une réflexion a été engagée pour adapter le projet aux priorités des nouvelles autorités de la transition et aux engagements conjoints entre la France et les pays du G5-Sahel dans le cadre des recommandations du sommet de Pau.

Le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga dira dans son discours  introductif que ce projet et le montant important évalué à un montant d’un 11 milliards va sans doute marquer un arrêt pour apprécier la diversité des domaines qui font l’objet de l’accompagnement par l’agence Française de développement.

Le chef du département de l’Administration territoriale a insisté sur la pertinence des réponses apportées par les organes des collectivités territoriales bénéficiaires de ce important projet.

A noter que ce projet permettra de faciliter le retour de l’administration dans les régions de Gao, Douentza et Menaka. Il développera ensuite les domaines de santé, d’hydraulique, d’éducation et surtout d’autres infrastructures.

Lt-Colonel Abdoulaye Maïga a noté que ce projet (SOCLE) s’inscrit en droite ligne des priorités de la Feuille de route de la transition telle que assignée au Gouvernement par le Président de la transition, SEM Bah N’Daw.

” Notre administration a besoin de réfléchir sur son efficacité et son efficience dans la prise en charge des attentes et préoccupations des populations” a souligné le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

En complémentarité avec les autres projets, les échanges engagés avec l’Agence française de développement ( AFD) depuis 2019 ont abouti à l’essentiel de formuler ce nouveau projet en vue de faciliter le retour des services déconcentrés dans les circonscriptions administratives.

Selon le colonel Abdoulaye Maïga, ce projet permettra d’assurer une meilleure articulation de l’action publique basée sur un renforcement de la présence de l’Etat à travers une amélioration de l’offre de fourniture des services rendus aux populations dans régions de Ménaka, Gao et Douentza.

L’objectif recherché par ce projet consiste à un accompagnement de l’Etat, à travers certaines structures centrales dans les régions pilotes. Sans oublier une amélioration de l’accès des populations aux services publics y compris dans les espaces éloignés des centres administratifs.

Le point saillant est toujours le retour de la sécurité dans ces régions concernées d’où la motivation du ministre chargé de la Défense et des Anciens combattants au lancement de ce projet. Ce projet va permettre de rencontrer la sécurité dans les concernées par le projet.

Outre les deux ministres, la cérémonie de lancement de ce projet a enregistré la présence de l’ambassadeur de France au Mali qui s’est réjoui de lancement de ce projet et a assuré que son pays est disposé à accompagner le Mali dans sa transition à travers des projets au bonheur des populations.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here