Moctar Ousmane Sy porte-parole du collectif pour la libération de Soumaïla Cissé : “Mes camarades et moi sommes animés par un sentiment de soulagement et d’accomplissement du devoir”

1

Moctar Ousmane Sy, porte-parole du Collectif pour la libération de l’Honorable Soumaïla Cissé président de l’Urd, nous a accordé une interview en début de semaine. Les négociations pour la libération du chef de file de l’opposition, le bilan et l’avenir du Collectif sont, entre autres, les sujets sur lesquels nous nous sommes entretenus avec lui.

Aujourd’hui Mali : En tant que porte-parole du Collectif pour la libération de Soumaïla Cissé, quel sentiment qui vous anime après cette libération ?

Moctar Ousmane Sy : Mes camarades et moi sommes  animés par un sentiment de soulagement  et d’accomplissement du devoir. Nous sommes heureux de  revoir sain et sauf celui dont la libération a été notre seul objectif pendant les six  derniers mois.

Est-ce que le Collectif était au parfum des négociations conduisant à la libération de Soumaïla Cissé ou bien avez-vous appris sa libération comme tout le monde ?

Chaque organisation sérieuse et responsable engagée dans cette lutte  devait  en toutes circonstances travailler en étroite et intelligente collaboration avec les structures institutionnelles et politiques compétentes, notamment la Cellule gouvernementale et la Cellule de crise du Parti Urd ainsi que le mouvement de la Jeunesse Urd. En tant que Collectif, nous  étions régulièrement informés de l’état d’avancement des actions menées et qui restaient bien évidement confidentielles,  considération faite du caractère éminemment sensible de l’affaire.

Si on vous demande de faire le bilan des activités que vous avez  menées durant cette lutte, que diriez-vous ?

Je dirais en toute humilité que notre bilan est positif pour la simple raison que l’objectif fixé a été atteint grâce à l’implication de toutes les personnes de bonne volonté ayant soutenu et/ou défendu la cause de Soumaïla Cissé. Cet élan de mobilisation des Maliens de l’intérieur comme de la diaspora nous a permis de croire au dénouement heureux de cette situation qui était devenue insoutenable.

Vos différentes activités, notamment les points de presse et autres, comment parveniez- vous à les financer ?

Nos activités ont été financées sur fonds provenant des cotisations internes des membres du Collectif. Par ailleurs, le Collectif a bénéficié d’appui matériel et de soutien logistique dans l’organisation de ses activités, venant de personnes de bonne volonté sensibles à la cause de notre combat.

Aussitôt après la libération de Soumaïla,  le Collectif lui a-t-il rendu visite ? Si oui, quelle a été sa réaction ?

Le Collectif n’a pas encore rencontré le Président Soumaïla Cissé. Cela s’explique par notre volonté de laisser le temps au Président de se reposer et de gérer les impératifs sociaux et sanitaires éventuels.

Soumaïla Cissé est libéré, quel avenir donc pour le Collectif ?

Le collectif se prononcera sur son avenir dans les prochains jours.

Quelle leçon avez-vous tirée de ce combat ?

De ce combat, nous retenons que l’abnégation, la patience et le sens élevé de la  responsabilité  doivent  gouverner chaque engagement. Il ressort de cette lutte que la jeunesse malienne réunie autour d’un essentiel peut relever les défis les plus inattendus.

Votre mot de la fin ?

Je remercie l’ensemble des acteurs ayant œuvré, de loin ou de près, à la lumière comme dans l’ombre, pour la libération de Soumaïla Cissé. Le Collectif exprime sa gratitude à l’endroit du parti Urd et de toute la classe politique malienne qui s’est constamment mobilisée pour la libération de Soumaïla Cissé.

Un remerciement particulier à nos camarades de lutte des Groupes  “Les Etoiles de Soumaïla Cissé” , du “Collectif des Femmes”  et “les Jeunes Engagés” ainsi que le Mouvement national des Jeunes de l’Urd sous le leadership exemplaire de son président.

Propos recueillis par Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. SI AU MOINS VOUS POUVEZ VOUS TAIRE UN PEU

    NOUS AVONS 200 DES PLUS GRANDS TERRORISTES ALGERO MALIENS LIBERES

    NOUS VOUS PRIONS DE VOUS TAIRE UN PEU LE TEMPS DE LA DECANTATION DES CHOSES

    IL FAUT ARRETER AVEC LA POILITIQUE POLITICIENNE

    LES MALIENS EN ON ASSEZ SOUFFERTS DE TOUS CES POLITIQUES QUI NE PENSENT QU`A LEURS POCHES QU`AUX POPULATIONS …….
    NOUS VOUS PRIONS DE VOUS TAIRE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here