PMU-Mali : Les agents de traitements et les revendeurs menacent de grever

3

PMU Mali - Impunité Les syndicats des agents de traitements et de revendeurs du PMU-Mali, ont tenu le vendredi 17 octobre 2014, au siège de ladite structure une assemblée générale d’information afin de protester et décrier le comportement  de la direction.

Cette rencontre qui s’est tenue dans les locaux de ladite structure, a rassemblé tous les syndicats de PMU-Mali. Pour Jean Keïta, le secrétaire général des agents de traitements du PMU-Mali, ce service compte de nos jours plus de 800 agents et que certains y travaillent depuis plus de 20 ans. Il fera savoir qu’il a été illégalement suspendu pendant 2 mois par PMU-Mali, du seul fait qu’il a demandé des meilleurs conditions de travail et de vie pour les agents de traitement de ce service. Par rapport aux conditions de travail, il dira que la grille salariale n’est pas respectée et que les agents ne perçoivent que des primes, mais pas de salaire. La réalité, c’est que la direction paye les primes à la place du salaire. Les travailleurs n’ont eu droit à aucune prime de responsabilité encore moins le paiement des heures supplémentaires. «Nous travaillons, les jours  de fêtes, les jours fériés, et même les jours chômés, sans le moindre récompense. Cela ne sera qu’un mauvais souvenir, car nous n’allons jamais plus  travailler sans que l’on ne nous paye nos salaires, primes, heures supplémentaires. Les congés ne sont pas respectés pour certains et le paiement du 12ème mois ne se fait jamais » a-t-il indiqué. Il dira que chaque fois qu’un syndicat ou un travailleur essai de revendiquer ses droits, la direction ne trouve d’autres moyens que de le renvoyer de la boite. Les agents ont de la peur au vendre même quand le syndicat les convoque pour les informer, car ils ont peur d’être licencié. Il fera savoir que la salle de traitement qui regorge par jour une centaine d’agents ne dispose pas de climatiseur,  pas d’aspirateurs pour dégager le Carbonne, du coup beaucoup d’agents auraient à petit feu trouvé la  mort. L’infirmerie n’est pas dotée en médicaments, les toilettes sont très salles, les eaux usées coulent de partout dans la cour. Il a fini par affirmer que le système sanitaire des agents du PMU-Mali est déplorable. Parlant de l’ancien directeur du PMU-Mali, le secrétaire général a déploré la négligence de nos autorités qui a conduit à la fuite de ce dernier. Pour lui, les complices de Haïdara sont toujours en poste au sein du PMU-Mali sans être inquiété par la justice. Il a pour ce faire demander au Ministre de la justice Bathily et au vérificateur général de faire un tour pour constater les dégâts financiers causés par ces derniers. Pour Isaak Dramé, secrétaire général des revendeurs, le PMU-Mali repose uniquement sur les agents de traitement et les revendeurs. Il dira que les travailleurs ne sont pas enregistrés à l’INPS. Il a rendu un hommage à Madame Diarra Honorine, l’une des fondatrices de PMU-Mali. Il dira que de nos jours avec la complicité et les malices de l’ancien PDG Haïdara et de ses complices les conventionnaires sont mieux traités que les salariés du PMU-Mali. Haïdara a fait créer un bureau de placement du nom de ‘’Aptitude Conseil’’ en faisant recruté ces conventionnaires qui bénéficient de tous les avantages au détriment des agents recrutés depuis plus de 20 à 25 ans. Il dira que grâce aux revendeurs le PMU-Mali fait une recette de plus de 300 millions en une journée. Prenant l’exemple sur la journée du 25 septembre 2014, les revendeurs ont encaissé la somme de 324 089 000 FCFA. Le secrétaire général de l’agence de recrutement ‘’Aptitude Conseil’’, s’est dit aussi inquiet quant au sort qui sera réservé pour les agents recrutés par ce service dont le contrat est presque à terme. Il a aussi plaidé pour l’amélioration des conditions de travail et de vie de ses membres, tout en demandant au président de la République de s’impliquer personnellement pour le dossier de PMU-Mali.

Les orateurs ont tous demandé à ce que nos autorités nomment dans un bref délai un nouveau directeur général, afin que ce dernier régularise la situation de tous les agents du PMU-Mali. Ils diront combien ce secteur est important pour l’économie malienne avec un investissement de plus de 10,8 milliards de FCFA entre 1994 et 2004.

Fousseyni SISSOKO

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Les syndicalistes de cette boîtes sont tellement malhonnêtes qui sont près jeter l’opprobre sur le PDG, ils ont les meilleurs salaires et traitement de la place, j’en sais quelques choses pour y avoir travailler.
    😈 😈 😈

  2. VOILA un CAS Typique d’entreprise Qui Respecte Rien en matiere de Droit des Travailleurs et Pourtant l’ETAT MALIEN Dispose de 75% des Actions!
    Un Très Bon Exmple pour les Autres structures Privées Peut-être!
    Ne pas déclarer ses Travailleurs!
    Des Travailleurs journaliers pendant 20ans sans contrats!
    Des Licenciements abusifs et pour ce quine se taisent pas !
    Une Entreprise Atypique permettant des Vols organisés d’argent liquide par les Autorités certe Mais Mettez Vos agents dans leur droit!
    AVEC presque 02 MILLIARDS de Benefice par mois, oui par moi, que ne peut-on pas faire pour ces pauvres agents de traitements et revendeurs?
    “L’INSPECTION DU TRAVAIL EST decédée! Le TRIBUNAL DU TRAVAIL est mort! le SYNDICALISME est enterré sans permis d’inhumation! pour le MALHEUR DES TRAVAILLEURS DU PMU-MALI”! le Droit est m…. T à Moins qu’ils aillent Voir BATHILY!

  3. PMU-Mali : Les agents de traitements et les revendeurs menacent de grever
    S’il te plait monsieur le journaliste,consulter un peu les livres de vocabulaires avant d’ecrire quoi que ce soit.On dit aller en grève pour qu’lqu’un qui va suspendre un travail pendant un moment et grever un budget ,c’est l’augmenter en charge.

Comments are closed.