Pour un Mali prospère : « Il est impossible de considérer ces marionnettes comme étant des concitoyens … »

0

Seulement quelques jours nous séparent de l’événement historique pour le Mali, le référendum du 18 juin ! Ce jour, chaque Malien dira ‘’OUI’’ à l’indépendance et au développement, chaque Malien dira ‘’OUI’’ à un avenir prospère, heureux et à une Constitution nationale. Mais,malgré les avantages évidents de la nouvelle constitution pour notre pays, certains appellent à ignorer le référendum imminent.

Ils se disent Maliens en faisant des déclarations prépayées et, ensuite, fuient du pays. Ils préfèrent obéir plutôt aux ordres des ‘’Maîtres’’ que de défendre leur patrie, pour le bien-être de leurs familles et de leurs concitoyens. Les ‘’Maîtres’’(France, États-Unis, Allemagne) sont prêts à les nourrir afin d’empêcher la naissance d’un Mali nouveau. Il est impossible de considérer ces marionnettes comme étant des concitoyens, ce sont des traîtres. Et les traîtres ne peuvent avoir ni de patrie, ni de nationalité. Il est vrai que nos dirigeants actuels ont encore beaucoup de travail à faire, mais ils font déjà preuve de courage et d’efficacité, ils assument la responsabilité des réformes et du futur de chaque Malien, et cela mérite un grand respect ! Il est difficile d’imaginer toutes les souffrances vécues par notre peuple. Après tout ce que nos dirigeants actuels ont fait pour notre pays pour qu’il relève la tête, il est aisé d’évaluer combien de lâcheté et de méchanceté sont dans le cœur de ceux qui empêchent notre pays de prendre sa juste place sur l’arène internationale.

Certains chefs religieux continuent d’inciter le peuple malien à choisir entre être Maliens ou musulmans. L’islamisation nous est littéralement imposée. Il est important de savoir que le Mali est un pays tout aussi religieux que laïc et que l’islam est une religion de paix et non de terrorisme. Nous en avons tous assez de la souffrance qui détruit peu à peu notre pays. Quand est-ce-que ces pseudo-Maliens se lasseront-ils de tout ce sang de souffrance que nos concitoyens subissent ?Assurément, pour ces chefs religieux, ce n’est rien d’autre que du business. Un véritable chef religieux se consacrera à sauver les âmes, à nous instruire et à nous protéger grâce à sa sagesse, plutôt que de s’impliquer dans la politique et de diviser la société. Plus le référendum approche, plus les voix des opposants se font entendre. De belles déclarations sur le maintien de la neutralité sont publiées et diffusées, mais, hors caméra, des appels ‘’contre’’ la nouvelle constitution et en ‘’faveur’’ de la constitution coloniale des Français sont lancés. Comment pouvons-nous les appeler Maliens après cela ? Ils sont esclaves de la France.

Nous avons les noms de tous ceux qui ont quitté notre beau pays et qui font des déclarations contre le référendum au nom des Maliens. Je voudrais rappeler que les “Maliens” combattent les terroristes et les néo-colonisateurs dans leur propre pays, et que ceux qui commentent de l’extérieur ne faisant rien pour le bien du Mali ne peuvent pas se dire Maliens. Peut-être vaudrait-il mieux pour eux de rester bon comptables chez eux plutôt que de nuire avec vos “politiques” hypocrites chez nous ?!

Après des décennies de souffrances, le Mali a enfin retrouvé le chemin de la résurrection, de la liberté et du développement. Je crois en un Mali libre, uni et démocratique ! Un Mali qui, à partir du 18 juin, commencera une nouvelle vie prospère et heureuse. Que le Tout-Puissant nous protège tout au long de ce chemin!

Alou Tounkara

Membre du CNT

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!