Présidence du Haut Conseil Islamique du Mali : Qui de mieux que le Grand guide spirituel Cheick Soufi Bilal Diallo !

5

Le mandat du grand Iman Mahamoud Dicko est en terme depuis quelques semaines à la tête du puissant Haut Conseil Islamique du Mali et d’ores et déjà les différents bureaux régionaux et celui du district de Bamako ont été tous renouvelés avant le grand congrès ordinaire prévu en fin de semaine à Bamako qui verra l’élection du nouveau président.

A ce que l’on sache, la commission d’organisation du congrès a enregistré  trois candidatures pour le fauteuil du président du HCI du Mali, il s’agit bien de celui du Grand guide spirituel Cheick Soufi Bilal, de Moussa Bah de Sabati et celui de la confusion Daha Kounta annoncé par la commission et puis remplacé par celle d’Ousmane Cherif Haidara.

Mais à ce que nous sachions la candidature de Moussa Bah du mouvement Sabati sera invalidée le jour du congrès car selon l’article 56 du statut et règlement du HCI, il est interdit aux membres de faire la politique. Or, Moussa Boubacar Bah était le porte-parole du président IBK lors de la campagne présidentielle dernier en plus son mouvement est une association polito-réligieuse. Pour celle d’Ousmane Cherif Haidara a été une surprise pour tous car à la fermeture de la réception des candidatures, son nom ne figurait pas, il nous semble que Daha Kounta a cédé sous pression sa place à ce dernier. Et pourtant le même Haidara a toujours crié que le poste du président du HCI ne lui intéresse pas et que jamais il ne se présentera à ce poste, pourquoi un tel revirement de ce dernier ? En plus il nous revient qu’Haidara n’est pas un intellectuel car il ne parle pas l’arabe non moins  le français…

Pour la candidature du Grand guide spirituel Cheick Soufi Bilal selon les uns et autres, sa candidature   est l’une des meilleures et elle est en bonne posture qui pourra rassembler tous les musulmans autour du HCI qui est  en plein crise intestinale.

Parlons du Guide Soufi Bilal, il est aujourd’hui Ambassadeur de paix à l’ONU à travers la Fédération Internationale pour la Paix (FPU), grand maître spirituel, pédagogue averti, formateur, leaders de conscience dont le monde scientifique ou moderne. Un savant multidimensionnel et de grande culture. Il s’investit aussi dans les œuvres sociales et humanitaires et a fait de la culture de l’unité et de la cohésion entre les différentes tendances religieuses, son cheval de bataille.  Voici autant de mérites et d’atouts qui pourront lui faire plébisciter par ces frères et sœurs  pour présider le Haut Conseil Islamique du Mali lors du congrès par rapport aux autres. Et pour certains observateurs, il est le seul candidat qui ne s’est pas fait remarqué publiquement derrière un candidat aux différentes élections présidentielles. Et ajout ’il que parmi les trois candidats, le meilleur choix c’est Soufi Bilal.

Bokoum Abdoul Momini

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. La candidature de HAIDARA c’est pour donner et bien nourrir la vraie religion par toutes ses forces. Neutraliser le wabiatisme au Mali

  2. S’il te plait Bokoum, Bilal Diallo est un personnage respecté et respectable et il n’a nullement besoin de ta campagne pour être à la place qu’il mérite. Donc de grâce ne donne pas l’occasion aux gens de le vilipender.

  3. La comédie va continuer dans ce pays jusqu’a ce qu’on se réveille au fond de l’abysse! Bokoum, vas y regarder dans le miroir ta proppre face et dis toi en toute honnêteté: ” sais-je reellement ce que je suis en train de dire?”

  4. Un soufi Billal président du HCI, laisse mois rire, tous ceux qui se nourrissent du sang des pauvres ne méritent pas d’être chef. Regardez ce soufi Billal, quelqu’un qui ne respecte même pas la loi de son pays (il roule dans une voiture, un Hummer SVP non immatriculée) sur laquelle s’affiche un gros caractère son nom. L’ostentation est du polythéisme et le polythéiste ira en enfer s’il ne se repend pas avant sa mort. Non, arrête ta campagne prématurée ce monsieur ne peut pas être président du HCI

  5. La situation fait change les donees. ATT a bien di que ( FATO NI NALOMA DEBI KE MALI PRESIDANYE) et il est ete pour 2 mandats mon journalist. Si Haidara dis que etre president de HCI ne lui intresse pas cest vrais oui, car il nes pas financierement besoin. Mais aujoudh’ui, si Haidara veu etre, cest pour neutralise le germ de WABISME dan notre pays. c lui qui impose leur doctrine de Wahabisme doi c rendre a l’Arabie Saudite, pas au Mali.
    Merci

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here