Ramadan 2019 : La fatwa des ulémas maliens

1

La Commission nationale d’observation de la lune, les membres du Haut Conseil islamique (HCI) et les Ulémas se sont donné rendez-vous, ce jeudi 16 mai 2019,  dans la salle de conférence du ministre des Affaires religieuses et du Culte pour un échange de points de vue sur l’observation de la lune, singulièrement le début du ramadan 2019, sanctionné par une fatwa sur la question.

La fatwa a été rédigée par les 17 membres de la Conférence nationale des Ulémas du Mali, ce jour 16 mai 2019, au regard de trois cas de figure qui se présentent dans l’observation de la lune ayant marqué le début de carême dans notre pays : ceux qui ont vu ou appris l’apparition de la lune et qui ont jeûné en conséquence le lendemain 05 mai 2019 ; ceux qui ont appris l’apparition de la lune, mais qui n’ont pas jeûné parce qu’habités par le doute ou simplement parce qu’ils n’avaient pas formulé la veille l’intention de jeûner ; et ceux qui n’ont pas du tout appris l’apparition de la lune et qui n’ont pas jeûné en conséquence.

Le Dr Saïd Mohamed Baba SYLLA a été mandatée par la Conférence nationale des Ulémas du Mali pour donner lecture de ladite fatwa.

Mais, auparavant, recours a été fait aux témoignages des personnes ayant aperçu le croissant lunaire la 04 mai 2019, dans les localités de Faramana et de Pélengana, toutes les deux situées dans la région de Ségou. Il s’agit de Soumaïla TRAORE et de Basséri TRAORE, accompagnés de leur imam en la personne de Kassim FAMANTA. Les témoins oculaires de Pélengana sont Modibo BOUARE et Ali TRAORE, accompagnés de l’imam Hachim BA. Tous les six témoins étaient confortés dans leur démarche par deux membres de la Commission régionale d’observation  de la lune de Ségou, qui ont fait avec eux le déplacement de Bamako, à savoir : Saïd DAOU et Youssouf DJIRE, par ailleurs 1er vice-président du HCI de Ségou

Les leaders et érudits musulmans ont saisi cette occasion pour insister sur la confiance dans les uns et les autres sur le sentier de Dieu et l’union sacrée des musulmans autour de l’essentiel : l’islam et ses principes fondamentaux.

Ce que l’islam a prescrit en la matière, ont-ils confié, a été strictement observé par la Commission nationale d’observation de la lune, c’est-à-dire toutes les étapes de vérification et de confirmation.

Quant au ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, il a également prôné les valeurs d’unité et de cohésion, avant d’inviter au respect des leaders religieux qui sont les gardiens de nos temples de la morale et de l’équité.

Source : CCOM/MARC    

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Voilà résumé en quelques lignes les préoccupations du Mali.
    La lune, le ramadan, les musulmans, la prière et le jeûne, la fatwa etc.
    Très bien.
    Continuez dans cette direction. Vous aurez toute l’attention de Dieu lui même.
    En attendant, le reste du monde travaille.
    Quand vous aurez fini d’observer la Lune, vous allez demander l’aide des autres pour vous nourrir, vous soigner et former vos enfants.
    Et surtout l’aide des autres pour protéger le territoire malien contre d’autres allumés de Dieu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here