RAMADAN : Les chefs de famille et ramadan

0

Comme d’habitude, dans le calendrier musulman un mois est réservé pour le ramadan. Durant lequel les chefs de famille sont face à de multiple dépenses et difficultés pour enfin être couronné par la fête de  ramadan.

 

Un chef de famille a toujours des dépenses quotidiennes certes, mais le mois de ramadan double la tâche malgré que la majeure partie de la famille s’abstienne de manger pendant la journée. Durant le ramadan, il y a un changement de programme alimentaire. Ce qui veut dire de dépenses. Pour les majeurs ou du moins ceux qui peuvent jeûner, les repas de la rupture du jeûne, le diner, et le repas du petit matin pour jeuner. A même temps quelque chose pour les enfants qui n’ont pas l’âge de jeuner et les vieilles personnes. Chaque chef de famille veille sur le bien être de sa famille peu importe sa position financière. Jeûner est obligatoire pour les musulmans peu importe ton revenu il est demandé à tous les croyants d’observer cette obligation religieuse. Souligne un chef de famille modeste Alou Fané. Durant ce mois, les dépenses sont multiples et les produits sont chers, réplique-t-il. Mais Dieu est toujours là pour apaiser le fardeau. Il  faut se préparer en fonction. Durant ce mois, si tu as une famille qui mange 50kg de riz, il faut aller à 75kg ou 100 près.  Plus la citronnelle, des dattes, des jus, de la glace et tous ce qui va avec pour une bonne rupture. Parce qu’ils passent la journée affamés. Et le diner aussi après les prières bien sûr il y a aussi la fête à préparer.  Seul Dieu peut aider un chef de famille à subvenir aux besoins de sa famille, conclut-il. Le mois de ramadan est un mois précieux. Durant lequel, il faut faire tous les sacrifices que nous pouvons. Introduit Madou Coulibaly un grand commerçant de la place : il faut préparer à manger pour la famille, pour les employés, inviter les passants pour la rupture, envoyer des sacs de sucre à tes gendres. Vraiment ça fait trop de dépenses. Mais toute personne qui le fait sera récompensée ici et demain. Ne le regrette jamais si tu as les moyens, fait le sans compter les dépenses. Explique-t-il.

Être musulman se définit par la foi et tes actes. Les chefs de familles malgré la vie chère et la hausse des prix des denrées alimentaires répondent au deuxième pilier de l’islam.

 

Aboubacar Sidiki Diarra

Stagiaire

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here